Loi homophobe

À Moscou, en concert, Elton John a dénoncé la loi russe comme inhumaine

Chantal Cyr
Commentaires
Elton John

La pop vedette britannique Elton John a vivement dénoncé vendredi au cours d'un concert à Moscou la loi russe réprimant la « propagande » de l'homosexualité, selon lui « inhumaine ».

« Je suis profondément attristé et choqué par la législation en place contre la communauté LGBT ici en Russie », a déclaré le chanteur de 66 ans, ouvertement homosexuel, selon le texte de ses déclarations, faites pendant le concert, postées sur sa page Facebook et son site internet officiel.

« Pour moi, elle est inhumaine et de nature à isoler », a-t-il poursuivi.

« Il a appelé à renoncer à toute discrimination, y compris fondée sur une orientation sexuelle non traditionnelle », a poursuivi l'agence, employant une expression courante en Russie pour décrire l'homosexualité.

L'agence de presse Interfax avait rapporté auparavant qu'Elton John avait fait part de sa tristesse concernant la loi promulguée en juin et appelé à renoncer à toute discrimination, sans citer ses propos exacts.

« Je veux montrer que cela compte pour moi et que je ne crois pas en l'isolement », a-t-il dit pour expliquer sa présence, alors que certains militants appellent à boycotter la Russie.

La vedette a dédié son concert à Vladislav Tornovoï, un homme de 23 ans torturé à mort en mai dernier à Volgograd, dans le sud-ouest de la Russie, apparemment pour son homosexualité. Le crime particulièrement sordide avait provoqué l'émotion de la communauté gaie et des défenseurs des droits des homosexuels.

Elton John est la première vedette occidentale du showbiz connue pour son soutien appuyé aux droits des homosexuels à se produire en Russie depuis que le président Vladimir Poutine a promulgué en juin une loi interdisant la « propagande » de l'homosexualité devant les mineurs.

Des défenseurs des droits de l'homme et de la communauté homosexuelle critiquent vivement ce texte dont la rédaction imprécise pourrait selon eux être utilisée pour interdire tout événement organisé par des homosexuels.

Avant la promulgation de la loi russe « antigaie », les pop vedettes américaines Madonna et Lady Gaga avaient protesté pendant leurs concerts à Saint-Pétersbourg (nord-ouest) contre une loi locale allant dans le même sens.

La société qui a organisé le concert de Lady Gaga à Saint-Pétersbourg, fin 2012, a été condamnée en novembre à une amende d'environ 450 euros pour avoir enfreint la loi sur la protection des mineurs « Elton John dénonce avec courage la législation antigang derrière son piano sur scène à Moscou », a écrit sur Twitter l'homme d'affaires Evguéni Lebedev, propriétaire des journaux britanniques The Independent et Evening Standard et fils du milliardaire russe critique du Kremlin Alexandre Lebedev.

Sur la chaîne de télévision américaine CNN le mois dernier, le chanteur, qui doit aussi se produire samedi à Kazan, dans le centre de la Russie, avait fait savoir qu'il voulait « rencontrer la communauté LGBT », considérant que sa situation actuelle en Russie était « atroce ». « Plus la personne est connue, mieux c'est. Elton John est une grande figure de la culture dans le monde entier. Il est difficile d'ignorer ce qu'il dit », a estimé un responsable du mouvement russe LGBT, Ivan Tikhonov, interrogé avant le concert par l'AFP.

Elton John, qui a épousé en 2005 son partenaire de longue date, David Furnish, est un ardent défenseur de la communauté LGBT dans le monde. À l'approche de ses concerts en Russie, une association conservatrice de parents et l'imam de la mosquée de Kazan, la capitale de la république russe du Tatarstan où est établie une importante communauté musulmane, ont appelé à un boycottage des prestations de ce chanteur.

« Pendant toutes les années où il est venu en Russie et a donné des concerts pour de hauts responsables de l'État et des oligarques, il ne s'est jamais préoccupé de la situation des droits des homosexuels », a dénoncé un autre responsable de la communauté homosexuelle russe, Nikolaï Alexeev.