Grande-Allée

Dory anime les samedis burlesques du Charlotte

Olivier Poulin
Commentaires
Dory

On connaissait déjà la folie et le talent du personnificateur féminin Dory, alias Jean-François Simard. Il anime au Drague Cabaret Club depuis plusieurs années et il a brillé en tant que comédien dans Changing Room, l’excellent docu-théâtre sur les drag queens présenté au Périscope. Or, depuis novembre, Dory développe un nouvel aspect de son personnage à titre de maîtresse de cérémonie des samedis burlesques du Charlotte Ultra Lounge, un chic établissement situé au-dessus du Maurice Nightclub et du Voo Doo SupperClub au 575, Grande-Allée Est.

Organisatrice des soirées, Lexxi Brown (c’est son nom d’artiste) voulait absolument une drag queen pour animer. «J’avais envie d’avoir quelqu’un capable de beaucoup d’autodérision et qui amènerait un côté très festif. Si ça avait été une fille, ça aurait été trop féminin et si ça avait été un gars, il aurait eu l’air d’être le souteneur des effeuilleuses, alors on a opté pour un gars habillé en fille », explique-t-elle. Pour sa part, Jean-François a été ravi d’être approché pour ces soirées. « J’ai rencontré Lexxi et ça a cliqué tout de suite. Elle m’a engagé sans même m’avoir vu en spectacle », se souvient celui qui croise de plus en plus de personnes de la communauté gaie au Charlotte. Il faut dire que le burlesque est à la mode depuis le film avec Cher et Christina Aguilera en 2010 et que le sourire du beau barman Maurice (avec Dory sur la photo) fait fantasmer ceux qui rêvent de faire virer de bord un hétéro. Le prix d’entrée est de 7 $ et donne accès au Maurice et au Charlotte. Les portes ouvrent à 21 h, mais les numéros s’échelonnent de 23 h à 1 h environ. Un DJ fait danser la foule entre les animations. Le Charlotte exige l’élégance, une tenue chic et 21 ans et plus.

http://www.mauricenightclub.com/fr/