VIH/sida

La durée de vie des séropos de plus en plus comparable à la moyenne canadienne

Pierre-Olivier Courville
Commentaires

Une nouvelle étude laisse entendre que l'espérance de vie des Canadiens et des Américains vivant avec le VIH approche désormais de celle de la population en général. 

Selon cette étude, une personne dans la vingtaine recevant de nos jours un diagnostic positif pour le VIH peut s'attendre à devenir septuagénaire. Il y a quelques décennies, il n’en allait pas du tout de même. La découverte puis l'amélioration des médicaments antirétroviraux ont contribué à ce que le VIH devienne une maladie chronique pour la plupart des personnes ayant accès aux traitements et pouvant se les permettre sur le plan financier, dans les pays où leur gratuité n’est pas assurée.

Pour le docteur Julio Montaner (directeur du Centre pour l'excellence en VIH/sida de la Colombie-Britannique), les conclusions de l'étude sont une excellente nouvelle. Cette dernière est publiée dans le journal scientifique « PLoS One ». Selon lui, les gains en matière de longévité sont remarquables. « En 2000, un jeune homme âgé de 20 ans recevant un diagnostic de VIH pouvait s'attendre à vivre pendant encore 36 ans. En 2006, ce total était passé à 51 ans», détaille le chercheur. « Je ne crois pas, en toute honnêteté, qu'il existe un domaine de la médecine ayant subi une évolution révolutionnaire au cours de notre existence comme ce fut le cas pour le VIH ».

Bien entendu, la question de la durée de vie ne doit pas mettre de côté la question de la qualité de vie. L’exemple est connu, certaines maladies (problèmes cardiaques,  cancers…) peuvent apparaître plus tôt chez les personnes vivant avec le VIH que chez les personnes en population générale. « Vous pouvez être atteint du VIH et vivre une vie merveilleuse. Mais il existe certaines complications et obstacles associés à cette maladie, comme il y en a pour d'autres maladies chroniques. Tout n'est donc pas parfait », explique la responsable d’une institution accueillant des personnes vivant avec le VIH âgées.