Marche du Collectif carré rose : Opération réussie !

André-Constantin Passiour
Commentaires
Collectif carré rose
Photo prise par © Serge Blais
Collectif carré rose
Photo prise par © Serge Blais
Marche Carré rose - Pink Bloc
Photo prise par © Serge Blais
marche carrée rose
Photo prise par © Serge Blais
marche carrée rose
Photo prise par © Serge Blais
  • Collectif carré rose
  • Collectif carré rose
  • Marche Carré rose - Pink Bloc
  • marche carrée rose
  • marche carrée rose

En guise de soutien à la communauté gaie et afin de dénoncer les politiques homophobes en vigueur en Russie, plusieurs villes du Québec et du reste du Canada ont hissé devant leur hôtel de ville un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté gaie. 


Vendredi 14 février, jour de la Saint-Valentin, avait été déclaré jour de manifestation pacifique pour reprendre le Village et contrer la violence et les incidents qui s’étaient produits l’automne dernier et peu avant Noël. On avait donc lancé ce groupe sur Facebook d’abord – page qui a atteint 3 860 adhérents (au 18 février) – pour ensuite rassembler la population autour de l’objectif de la sensibilisation et de la non violence. Louis-Alain Robitaille, cofondateur et porte-parole du mouvement, avait invité la communauté LGBT de manifester dans le Village cette journée-là, plus de 500 personnes s’y sont donc déplacées. Le maire de Montréal Denis Coderre, le maire de l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, ainsi que les conseillers Richard Bergeron (district de Saint-Jacques) et Valérie Plante (district de Sainte-Marie) étaient venus appuyer les manifestants réunis au Cabaret Mado avant le départ. Malgré la bordée de neige tombée sur la métropole quelques heures auparavant, environ 500 personnes, majoritairement des hommes gais de tous âges, mais aussi quelques femmes et bien des couples, ont formé le cortège qui est parti du Cabaret Mado vers 18h30 pour se disperser sans aucun incident une fois arrivé à l’angle de Papineau, vers 18h45. À ce moment-là, on a entendu des cris de joie et des applaudissements de la foule. «C’est magnifique, je suis très content, très satisfait du déroulement et de la participation des gens», de dire Louis-Alain Robitaille qui, tout sourire, saluait les gens. Un petit groupe bruyant des «Pink Block» s’est tout de même joint à la manifestation pacifique et contre la violence qui sévit dans le Village tout en scandant des slogans anti policiers et contre le maire Coderre…