FICTION

Éloi, Camille et le quotidien

Julie Beauchamp
Commentaires
Julie Beauchamp

Éloi et Camille sont tranquillement assis à siroter leurs bières au Garde-Robe, les deux semblent en pleine contemplation devant la foule du vendredi soir. Fred vient les retrouver « Alors, ça va vous deux, vous avez d’l’air de deux étrangers assis à la même table! » Éloi éclate de rire « Non, pas du tout, nous sommes en pleine séance de réflexion sur la notion de couple au quotidien! »

 
Camille approuve d’un geste de la tête «Hum hum, et on est tout à fait en désaccord!» Fred sourit : «En désaccord, vraiment?» «Oui, oui, ta blonde carbure à l’amour au quotidien et je me demande comment tu fais pour la satisfaire! Ce romanesque illusoire est d’une platitude exarcerbante!» Camille s’extasie, moqueuse : «Wow! Éloi! Tu as dont un beau vocabulaire, on dirait cette phrase sortie tout droit d’un roman. Peux-tu être plus exagéré s’il-te-plait!» 
 
Fred reconnait leur humour acerbe qui caractérise leur relation et en ajoute : «Donc, si je comprends bien, Camille correspond aux stéréotypes de la fille amoureuse et toi Éloi aux stéréotypes du gars qui ne veut pas s’engager, on est vraiment dans ce type de discours sur le genre et l’amour?» «Chérie, voyons, tu sais bien que c’est pas sérieux, premièrement Éloi est en couple depuis des années avec son chum, celui qu’il qualifie 
de «l’homme de sa vie», et oui je suis romantique mais pas à tous les jours quand même!» 
 
Éloi intervient :« Mais qu’est-ce que t’as contre le quotidien ?» Camille éclate de rire : «Je n’ai rien contre le quotidien, franchement!» Fred embrasse Camille en lui murmurant un «je t’aime» langoureux et dit : «Tu devrais redéfinir ta notion du romantisme Éloi, ce n’est pas si ennuyeux le quotidien, bien au contraire!» 
 
Pendant que Fred retourne à ses clientes, Éloi reprend sur le même thème, celui de la vie au quotidien, de l’amour à deux pour enfin arriver à son vrai propos : «Ron va partir». Camille sursaute «Quoi? Partir où? Il te quitte?» Éloi fait oui et non et il commence à raconter. Camille l’écoute attentivement, même si elle ne comprend pas son choix de laisser Ron s’en aller, elle essaie de saisir les motifs qui amènent Éloi à trouver que c’est une excellente décision. «S’cuse mais je ne comprends rien, je veux dire, je comprends qu’il a une offre à Vancouver, mais pourquoi tu l’encourages ou je devrais dire, pourquoi tu l’incites à partir?» 
 
Éloi prend une gorgée de bière et prend la main de Camille, elle le regarde et lui dit : «Pourquoi tu me prends la main comme ça, on dirait une demande en mariage!» Éloi a les yeux brillants et sourit : «Tu n’es pas loin» «Non Éloi, je te le dis tout de suite, la seule personne que je veux marier pour le moment c’est Fred et ça peut changer!» dit-elle en riant. Il pose sa main sur celles de Ca-mille et là elle remarque la bague qui encercle son doigt, une bague argentée aux lignes fines. 
 
Elle oublie de respirer une demi-seconde: «Tu me niaises, pas toi!» Éloi répond : «Ben non! On ne va pas se marier! Je voulais juste voir ta réaction! Ron m’a offert une bague! » Camille n’en revient pas encore : «Mais pourquoi Ron s’en va si vous avez un engagement? C’est quoi cette tirade en règle sur le quotidien! Tu es vraiment dur à suivre!» 
 
Éloi prend son air zen au-dessus de tout et répond : «Tu l’as dit! Ron est l’homme de ma vie mais notre vision du couple est différente, j’ai besoin de liberté et Ron veut une vie à deux, son offre d’emploi est arrivée au bon moment.» 
 
Camille, qui se pose en souveraine de l’amour au quotidien, riposte : «Mais Éloi, tu aimes Ron et tu ne veux pas vivre avec lui, je ne comprends pas cette façon de voir le couple!» «Camille, tu le sais, Ron et moi avons vécu séparés, ensemble et maintenant c’est une autre étape et ça me fait réaliser d’autant plus que je l’aime, c’est profond, c’est fort et c’est lui que je veux dans ma vie amoureuse mais pour la prochaine année, ce ne sera pas le quotidien, avec ses hauts et ses bas.» «Et ça te rend heureux, évidemment!» 
 
Les deux continuent à discuter quand ils se font interrompre par un grand brun au sourire incroyable, à la barbe de deux jours et aux yeux étincelants «Hello!» Ron est là et il respire le bonheur. Éloi l’embrasse passionnément, les deux se tiennent debout face à face, une déclaration d’amour silencieuse. Camille les 
regarde et se dit qu’Éloi est un grand romantique au fond, c’est probablement pour que son amour pour Ron ne s’ame-nuise pas qu’il refuse ce quotidien. 
 
Fred se rapproche du groupe «Salut Ron! Quelle surprise, comment vas-tu?» «Good! Vraiment bien, je m’envole pour Vancouver dans quelques semaines et j’ai très hâte!» «Des vacances?» «Non, je vais m’y installer pour un contrat. » Fred ne comprend rien, et Éloi? Camille comprend les interrogations de sa blonde et intervient «Mon amour, Éloi reste ici, Ron part. Ils s’aiment. Je t’expliquerai plus tard.» Les quatre trinquent à l’amour, la soirée va être inoubliable!