Entrevue

La porno amateure réinventée

Marc Antonios
Commentaires

Si on vous parle de Tumblr, ça vous dit quelque chose? Il s’agit d’une plate-forme de microbloging comptant plus de 100 millions d’utilisateurs à travers le monde. Et si on se fie à la proportion de la porn sur le web, on peut se douter que bon nombre de ces Tumblr sont dédiés à des photos de beaux gars à poil, leur queue dure dans les mains. Marc, alias PissAndBeer, est un de ces utilisateurs, qui utilise le site pour partager sa passion : les trips de cul hard et cochons. Pisse, sondes, fessée, domination, cuir, nommez-les : lui, son 8 pouces et ses 8 000 fans en redemandent constamment. La beauté dans tout ça? Il habite Montréal et travaille chez Priape. Chanceux que nous sommes, nous avons rencontré le beau top barbu, malheureusement un peu trop habillé pour l’occasion. En espérant que cette entrevue vous donne le goût de vous mouiller!

Tout d’abord, merci d’avoir accepté l’invitation! Peux-tu nous dire d’où vient pissandbeer.tumblr.com? Quelle était ton idée derrière ça?
 
Il y a à peu près deux ans, j’ai ouvert ce Tumblr simplement pour partager la porn que j’aimais regarder en me branlant. Tranquillement, j’ai rencontré d’autres gars actifs, dont ABeardedBoy, et j’ai commencé à faire quelques photos anonymes avec lui, à travers un gloryhole, moi qui pissais sur lui… J’ai finalement eu le gout de publier une photo où je me branlais, où je pissais et finalement, il y a un peu moins d’un an, j’ai fait le grand saut et j’ai commencé à mettre des photos de moi complètement à poil, avec mon visage. Ça m’excite de savoir qu’en ce moment, quelque part dans le monde, il y a probablement un gars qui se branle en me regardant! Pour ce qui est du nom, c’est en lien avec une des premières photos que j’ai publiées, où on voyait un gars qui pissait en buvant une bière, un mix que j’adore quand je m’amuse.
 
Ce que tu publies est très cochon, très vicieux. As-tu toujours été attiré vers ce genre de trips?
 
Un peu comme tout le monde, j’ai commencé avec des trips plus vanilles… Mais depuis quatre ou cinq ans, j’ai commencé à tripper sur des trucs plus cochons, plus wild : la pisse, le cuir, le flogger, la corde, la domination. Depuis 2 ans, c’est encore plus intense, avec le fisting et toutes sortes d’autres pratiques hors-normes. Et il faut dire que je suis un exhib, même si je suis un peu gêné. C’est certain que quand je vais au sauna, je donne un show mais sinon, j’essaie de passer 
inaperçu.
 
Comment en es-tu venu à jouer dans ces zones plus hardcore?
 
La porn que je regarde en me branlant doit toujours être plus hot que ce que je fais dans un lit; au fil du temps, je me suis mis à reproduire ce que je regardais, et plus ça avançait, moins la porn m’excitait, donc j’allais toujours une coche plus loin. Je dois dire que je suis dans ce genre de crowd et de trips surtout depuis que je suis à Montréal, où il y a plus de monde qui s’intéresse à ça. Dès mon premier party cuir, j’ai flippé!
 
Est-ce que ce qu’on voit sur ton blogue est différent de tes trips?
 
Non, c’est ma vie, je ne fais rien de spécial pour le blogue. Je peux rencontrer deux gars un dimanche après-midi, baiser avec eux et prendre des photos et publier le tout. Je réponds aussi à certaines demandes de mes fans que je trouve hot et qui m’excitent. C’est certain qu’en couple, ça me prend un gars qui soit ouvert à ça, qui aime que je me montre.  Avec la vie sexuelle que je mène, ça me prend un gars un peu wild! La plupart de mes trips se retrouvent sur Tumblr, je prends souvent plusieurs photos. Parfois, c’est quelque chose de plus personnel : un lundi soir, j’ai le goût de jouer avec mes sondes, je fais quelques photos et je vais les publier dans la semaine. De plus, j’ai rencontré des gars qui m’ont demandé de baiser avec moi pour être sur mon Tumblr… J’ai trouvé ça vraiment hot!
 
Qu’est-ce qui te fait bander en ce moment?
 
Depuis quelque temps, je regarde beaucoup de trucs de bondage. C’est quelque chose qui me turn on, même chose pour le style sportif, sneakers, chaussettes, un genre plus européen. Je cherche toujours de la porn qui va m’exciter, qui va m’intriguer, qui va me rendre curieux. Du côté des mecs, je suis à la recherche d’un gars viril, ni monsieur muscles ni un petit mince. J’aime la barbe, belles fesses; l’idéal, c’est un beau blond poilu!
 
On voit souvent des gars dans tes photos, tu les déniches à quel endroit?
 
Je suis très peu présent sur les apps de rencontre, ni dans les bars. J’ai un bon réseau de fuckfriends que j’exploite au maximum, c’est rare que je rencontre du nouveau monde. Sinon, rencontrer un gars dans un lieu public me fait vraiment tripper. D’ailleurs, un de mes vidéos qui a vraiment bien marché en est un où je filme le mec qui me suce dans un glory hole d’une toilette par-dessus la cloison et on voit ma queue qui jute. Comme c’est plus difficile en tant que top de se filmer dans ce genre de contexte, c’est certain que j’aimerais avoir un partenaire qui voudrait se faire prendre en photo dans mes trips dans les lieux publics… avis aux intéressés!
 
 
En terminant, qu’est-ce qui t’attend pour la suite?
 
J’adorerais faire de la porn, sans nécessairement en faire une carrière. Des petits projets de temps en temps, ça me brancherait. Sinon, j’aimerais avoir un peu plus de temps pour bâtir un site web où je pourrais continuer à poster des vidéos, mais aussi des trucs plus personnels, qui ne sont pas nécessairement de la porn. C’est à suivre!