Adoption de chien

10 choses à considérer avant de choisir un chien

Yannick LeClerc
Commentaires

Les chiens font d'agréables animaux de compagnie, mais prendre soin d'un chien peut s'avérer coûteux et exiger beaucoup de temps. Assurez-vous lire ce qui suit avant de vous lancer dans l'achat d'un chien.

1. C'est un contrat à vie

Lorsqu'on décide d'avoir un chien, c'est pour la vie. De profonds liens se développent entre votre famille et votre animal, c'est pourquoi changer de maître peut être très traumatisant pour le chien, d'où la nécessité pour vous de peser le poids de la responsabilité qu'entraîne l'achat d'un chien. Être propriétaire d'un chien signifie que vous lui offrez un toit, de la nourriture, de l'eau, des soins vétérinaires, de l'amour et de l'attention.

 

2. C'est une décision qui peut s'avérer coûteuse

L'adoption d'un chien représente un engagement financier considérable. Le coût annuel moyen par chien se situe entre 800$ et 1 000$; cela comprend la nourriture, les accessoires et les soins médicaux de base. Le coût des soins d'urgence peut osciller entre 250$ et 5 000$.

 

3. Préparez le terrain

Avant de ramener votre chien à la maison, assurez-vous d'avoir acheté les accessoires de base, c'est-à-dire une laisse de 1,5 m à 2 m (4 à 6 pieds) de longueur, un collier avec médaillons d'identité et d'attestation de vaccination contre la rage (on doit pouvoir insérer deux doigts entre le collier et le cou du chien), des bols (en acier, en vitre ou de préférence en céramique) pour la nourriture et l'eau, une literie pour chien et des jouets.

 

4. Trouvez un vétérinaire

Trouvez un vétérinaire dans votre région avant d'adopter un animal de compagnie. Pour ce faire, vous pouvez consulter les annonces dans Fugues.

 

5. La sécurité avant tout

Rendez votre demeure sécuritaire en mettant hors d'atteinte tout ce qui pourrait être toxique pour votre chien. Les principaux objets dangereux sont les plantes toxiques, les sacs en plastique et les agents nettoyants. En cas de doute, vous pouvez appeler votre vétérinaire ou le centre antipoison Pet Poison Helpline (service en anglais)

 

6. Beaucoup de travail en perspective

Il faut enseigner la propreté aux chiots afin qu'ils apprennent où faire leurs besoins. Il incombe au maître du chien de l'éduquer en ce sens. Inculquer de bonnes habitudes à son animal prendra donc du temps, beaucoup de patience et de la discipline de votre part.

 

7. La socialisation

Socialisez votre chien dès son jeune âge, car le fait de l'exposer à divers environnements et de lui faire rencontrer plusieurs personnes l'aidera à stabiliser son comportement, lui donnera de l'assurance et le rendra heureux. La socialisation de votre chien diminuera le risque qu'il devienne craintif et agressif en compagnie d'humains ou d'autres animaux.

 

8. Le toilettage

Toilettez votre chien et incorporez cette activité dans sa routine. Commencez doucement, puis augmentez graduellement la durée du toilettage. Quelle que soit la personne qui prend soin de la bête, il importe qu'elle le fasse souvent et qu'elle récompense le chien après chaque séance. Assurez-vous que les griffes du chien ne touchent pas le sol, et pratiquez régulièrement un bon brossage pour empêcher l'enchevêtrement des poils et pour prévenir l'irritation cutanée. Le vétérinaire pourra vous conseiller sur un programme de toilettage adapté à votre chien, selon sa race et son type de poil.

 

9. Prenez soin de ses dents

Brossez les dents de votre chien régulièrement pour prévenir les maladies bucco-dentaires. Il est d'ailleurs recommandé de le faire de trois à cinq fois par semaine. Le vétérinaire pourra vous enseigner la technique à suivre ainsi que vous guider dans le choix de la brosse et du dentifrice.

 

10.  Soyez sûr de votre décision

Par-dessus tout, assurez-vous que la venue d'un chien dans la famille constitue une décision songée pour vous et vos proches, et qu'elle soit en accord avec votre style de vie.