Espagne

Les personnes LGBT affectées de manière disproportionnée par les crimes de haine

Fabien Philippe
Commentaires

La majorité des crimes de haine commis en Espagne depuis le début de cette année a été motivée par l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. 

Le chiffre contredit une enquête d'avril dernier selon laquelle l'Espagne serait un des pays les plus tolérants et il a de quoi inquiéter. En effet, la majorité des crimes de haine commis en Espagne depuis début 2014 a été motivée par l'orientation sexuelle ou l'identité de genre des victimes. 

Deux rapports de police cités par la radio La Cadena SER indiquent que pendant les six premiers mois de l'année, 235 crimes ont été commis en raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre. 

Sur un total de 550 crimes motivés par la haine, le crime anti-LGBT représente environ 40 % des cas recensés entre janvier et juin 2014. Les crimes comprenaient des abus sexuels, des blessures, des menaces, des vols et des viols. 

L'Andalousie est la région espagnole où le plus grand nombre de ces crimes motivés par la haine se sont produits, avant les Baléares et la Galice. 

Ces chiffres restent partiels dans la mesure où ils ne portent que sur 6 mois et ne comprennent pas les statistiques de deux des forces de police espagnole, mais le taux de crime anti-LGBT était déjà élevé l'an passé.