Résidences Soleil

Pionnières dans l’accueil des aînés gais

Daniel Rolland
Commentaires
eddy savoie

Eddy Savoie étonne. Le grand patron et fondateur des Résidences Soleil compose très bien avec la clientèle gaie qu’il accueille à bras ouverts, faisant de lui un précurseur du genre dans les résidences pour personnes âgés

On se souviendra d’un reportage de TVA, il y a quelques années, réalisé sur le thème de la diversité et où la reporter avait demandé à des aînés s’ils se montraient favorables à voisiner avec des couples gais en résidence. Et la réaction était mitigée, du genre « oui, mais… pourvu qu’il n’y ait pas de petits becs entre hommes ». Eddy Savoie ne s’embarrasse pas de tels scrupules. Et aussi les mœurs ont rapidement changé. 
 
«Moi quand je reçois quelqu’un, je ne parle pas à une orientation, mais à un individu. J’ai des gais dans ma propre famille et on cohabite très bien. Je pense que c’est une question de respect mutuel.» Propos renversants quand on sait que le patriarche et magnat met beaucoup l’emphase sur la famille, la sienne entre autres, dans ses promotions. Mieux que ça, dans un geste humanitaire, il héberge un ancien chanteur, anciennement roi des cabarets, gai, et qui se trouvait dans le besoin. 
 
«Un humain, c’est un humain. Je n’ai pas à juger personne. L’être humain qui est devant moi n’a pas choisi son orientation. Quand on vient chez nous c’est qu’on a choisi de le faire. Et je constate que ce sont des résidents très respectueux des autres.» Et il faut penser qu’à défaut d’y résider soi-même, on a souvent le mandat de placer ses parents. On ne peut trouver environnement plus sécuritaire et qui compose avec les ressources financières des personnes.