Internet

Le nom de domaine gay risque d'échapper à la communauté LGBT

L'agence AFP
Commentaires

Le nom de domaine « .gay » a été mis aux enchères, après l'échec de l'offre d'un groupe communautaire pour la gestion du nom en question. 

L'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l’autorité qui gère la création de nouveaux domaines au-delà des bien connus « .com » et « .org », a refusé de céder le contrôle du domaine « .gay » à la communauté LGBT dans son ensemble.

L'organisation « dotgay » avait pour ambition d’agir pour le compte de la communauté LGBT et prévoyait de reverser aux associations communautaires deux tiers des bénéfices générés par la gestion du nom de domaine « .gay ».

Au lieu de cela, le nom a été mis aux enchères et pourrait être récupéré par des entreprises commerciales sans lien aucun avec la communauté LGBT.

L’ICANN a motivé son rejet par une curieuse divergence sur l'interprétation même du périmètre et de la nature de la communauté à laquelle était censé s'adresser ce nouveau nom de domaine.

Elle a notamment objecté que le collectif « dotgay » regroupait un groupe insuffisant d’individus (7 millions) et qu’il comprenait des personnes transgenres et des « alliés », selon elle sans lien direct avec le mot « gay ».

Selon le site internet Slate, la vente aux enchères est susceptible de voir le nom de domaine acheté et utilisé pour le lucratif marché du porno gay.

Hypothèse plausible - et qui révèle le problème posé par cette vente, il pourrait même être acheté et utilisé par des groupes antigais. 

L'ICANN est très critiquée pour sa décision, certains soulignant le fait qu'une demande pour le domaine « .eco » au nom du mouvement Vert a été acceptée sur une base apparemment plus faible que celle de «.gay » par « dotgay ». 

« dotgay » compte faire appel de la décision.