Au volant — Nouveaux modèles

Plein gaz sur 2015

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
BMW I8

Après avoir testé les véhicules électriques sur de petits modèles essentiellement urbains, les constructeurs se tournent vers le haut de gamme (Tesla) ou encore le haut de gamme sportif. 

C’est le cas de BMW qui propose son tout nouveau coupé entièrement électrique ou presque, le i8. Le constructeur munichois parle du moteur hybride intelligent. En fait, ce sont deux moteurs qui fonctionnent en parfaite synchronisation pour afficher des perfor-mances, une tenue de route et un plaisir de conduite à la hauteur des exigences de la marque tout en affichant une consommation ne dépassant pas les 2,5 litres au 100 kilomètres. Un record. Cette technologie avancée permet de bénéficier selon la situation de conduite d’une traction avant, d’une propulsion ou d’une traction intégrale. Et pour ne pas passer inaperçu lors d’un stationnement, le coupé i8 est doté de deux portes qui s’ouvrent en ciseaux, très esthétique, mais pas forcément pratique à l’usage. Avec deux véhicules à motorisation totale ou partielle électrique, BMW frappe fort, et souhaite conserver l’image qui a fait sa réputation, celle du luxe et du sport. Le i8 n’est pas donné puisqu’il faut débourser aux environs de 145 000 $ pour s’en procurer un.
 
Les véhicules multisegments et VUS sont en train de détrôner à l’échelle mondiale la traditionnelle berline. On les aime pour leur polyvalence, parce qu’ils se déclinent souvent en quatre roues motrices, parce qu’ils ne ressemblent plus à des camionnettes ou à des petits camions de la construction. Hauts sur pattes, ils accentuent l’impression d’une meilleure visibilité pour le conducteur. Et s’ils sont d’abord apparus en grands formats, aujourd’hui chaque constructeur en décline toute une gamme, du plus petit au plus grand. Honda se devait de proposer un VUS sous-compact. Dénommé à l’exportation HR-V, ce VUS a été conçu à partir de la plateforme de la Honda Fit. Dans un communiqué de presse annonçant sa présentation officielle au Salon de l’auto de Los Angeles, Honda met l’accent sur l’espace intérieur, insistant sur la banquette arrière repliable formant un espace absolument plat et multipliant l’espace de chargement. Visuellement, Le HR-V reprend un graphisme qui l’inscrit dans la marque. Sa silhouette cependant n’est pas sans rappeler le Mazda CX-5 ou encore le Hyundai Tucson et manque peut-être d’audace pour vraiment se démarquer. Un choix sûrement voulu  par ses concepteurs.
 
mazda cx-5Le Mazda CX-5 est un VUS compact qui connait un grand succès au Québec. Réduisez-le proportionnellement et vous obtenez un VUS sous-compact : Le CX-3 qui a fait ses premiers tours de roue pour les journalistes au Salon de l’auto à Los Angeles. Le CX-3 emprunte d’ailleurs sa motorisation à son grand frère, mais n’aura droit contrairement à l’autre qu’à une boîte automatique à six rapports. Quant au rouage intégral, il sera disponible en option dès le modèle de base. Visuellement, il a des faux vrais airs de famille avec le CX-5 et conserve le nouveau langage stylistique de la marque dénommé KODO.
 mini clubman
Si la commercialisation du Honda HR-V est prévue pour l’hiver 2015, il semblerait qu’il faille attendre le printemps pour pouvoir se procurer le Mazda CX-5.Pour 2015, Mazda a dévoilé sa toute nouvelle grande berline. La Mazda 6 qui vit un peu dans l’ombre de sa célèbre petite sœur, la Mazda 3. Elle offre pourtant toutes les qualités mécaniques et sportives que cette dernière, mais avec un peu plus d’espace pour le confort de chacun.
 
En 2009, Ford lançait sa petite fourgonnette Transit Connect. Une première pour les États-Unis et le Canada qui n’ont pas, comme en Europe, cet engouement pour ses petits véhicules utilitaires se fau-filant partout dans la circulation urbaine. Pari gagné puisque de nombreuses entreprises ont aimé aussi bien la forme compacte du véhicule et surtout son immense volume de chargement, remarquable pour un véhicule de cette taille. Enfin, les conducteurs ont apprécié la maniabilité et la puissance suffisante de ce compagnon de travail. Il ne fallait pas plus pour que les autres constructeurs réagissent. Faciles pour certains parce qu’ils ont déjà quelques modèles semblables qui sillonnent d’autres continents. Comme Nissan avec le NV200 reconnaissable à sa face avant proéminente. 
 
Plus facile pour Dodge/Ram de produire de nouveaux utilitaires depuis que la marque a été rachetée par Fiat. L’utilitaire Ram Promaster n’est autre qu’un Fiat Ducato  (construit en partenariat avec Peugeot/Citroën) rebadgé Dodge avec une calandre propre à la marque. Il en va de même pour la fourgonnette Promaster City qui n’est qu’une réplique de du Fiat Doblò. Cette dernière sera disponible sur nos routes dès l’hiver prochain. Le troisième constructeur américain ne pouvait être en reste, et Chevrolet propose sa propre interprétation de la fourgonnette avec la City Express… qui n’est une autre qu’une Nissan NV200 dont on a changé la calandre pour la remplacer par celle du constructeur américain. Nul doute que nous verrons se multiplier ses petits utilitaires sur nos routes et qu’ils dessineront l’avenir en termes de livraison.
 ford
Les fervents de Mini doivent se précipiter s’ils veulent mettre la main sur une Mini Coupé ou Roadster. Ces deux modèles après une brève carrière prennent le chemin du garage. La cause ? Ces deux petits modèles, strictement deux places, au coffre minuscule et qui se vendaient plus chers que les autres modèles de la gamme n’ont pas rencontré leur public. La maison mère de Mini, BMW a tout bonnement décidé de se concentrer sur les autres modèles dont la nouvelle mouture de la Mini Clubman qui aura quatre portes. BMW s’inspire du succès obtenu avec la Mini Countryman qui peut s’obtenir avec quatre roues motrices.
 
Enfin chez Mercedes, on a décidé de rationaliser la nomenclature de tous les modèles, comme l’ont fait récemment BMW et Infiniti. Pas sûr que ce soit plus clair, mais disons que les lettres A, B, C, E, S désigneront les berlines. Si le véhicule comporte comme deux premières lettres GL, il s’agit d’un VUS, CL d’un coupé quatre portes, SL d’un coupé/Cabriolet. Deux divisions sont créées. La première AMG. Le préparateur transformait 

mercedez

les Mercedes en voitures spor-tives. AMG sera donc maintenant une gamme à part. La seconde Maybach. L’échec des énormes Maybach, ces limousines lourdes et dispendieuses n’ont pas réussi à faire peur à Bentley et à Rolls-Royce. Mercedes ne désespère pas remettre ce nom prestigieux dans la cour des palais présidentiels et orientaux. À partir d’une berline S, déjà la plus chère chez Mercedes, Maybach en tirera quelques exemplaires extrêmement luxueux pour les mieux nantis de ce monde.