Porn stars

Connor Maguire : Le «jock» rouquin de rêve !

Marc Antonios
Commentaires
Connor Maguire
Connor Maguire
Connor Maguire
Connor Maguire
  • Connor Maguire
  • Connor Maguire
  • Connor Maguire
  • Connor Maguire

Il est l’actuelle vedette de la série Dirty Rascals (NakedSword.com) avec l’autre magnifique garçon au corps bien sculpté qu’est Tommy Defendi. Lancé récemment, Jock Tops Twinks Bottoms (de Helix) comprend la participation de ce très, très sexy «jock» ! Connor Maguire est encore dans la vingtaine, avec ses 6’1’’, il possède un corps magnifique de nageur olympique, svelte, solide, des muscles puissants mais pas trop. Il charme avec ses yeux verts, ses cheveux et ses poils roux, et ses conquêtes, il les étourdit avec son gourdin de 8,5 pouces ! Imaginez !

Connor Maguire fait la couverture de cette édition-ci et j’en suis très heureux puisque cela fait longtemps que je désirais avoir ce jeune homme dans ce magazine puisqu’il a réalisé de très, très nombreuses scènes, à un point tel, qu’on n’en connaît pas le chiffre exact ! Du petit au grand studio, du site web modeste au plus établi, Maguire en a défoncé des petits culset a su montrer qu’il est un top au top de sa sexualité…
 
Pour NakedSword, Maguire avait ainsi été de la distribution de Frat House Cream (un trio en compagnie de Hunter Page et Ray Han). La production Summer of Fuckin’ (datant de cet été) nous propose une scène très hot de Maguire avec Paul Wagner, le beau bear châtain roux qui reprend du service… Chez Helix Studios, on a voulu jouer avec le jock et bâti Connor Maguire que l’on a «pairé» avec des twinks minces et imberbes aux culs étroits prêts à se faire défoncer par ce mâle irlandais… Maguire est invité à participer à plus d’une douzaine de scènes pour ce studio et à jouer dans plusieurs films dont, Jock Tops Twinks Bottoms, Bad Boy, The Storm, Bumfuck Nowhere, Morning Wood 2 et  Working Stiff. Connor Maguire s’est aussi commis avec CockyBoys.com, pour lequel studio on le retrouvera dans quatre scènes : avec Levi Karter (voir le No. précédent), Jake Bass, Levi Micheals et Ricky Roman.
 
I Want You, Hung Over, Rub Me Right, Tahoe : Snow Plowed, Throb, Magnetism, Bucks County 1 : Into the Wild, Plays Together, Ready to Fuck, The Mix, Dream Team, Into the Wilde, Turn It Up, Intensity Parts 1 & 2 et Naughty Pines 1 sont les films de Falcon Studios/Raging Stallion Studios dans lesquels le rouquin a participé. Chez Hot House (qui fait partie du giron de Falcon maintenant), Maguire s’est distingué dans les productions Get Your Ass In Gear, Jockhole, Champs, Horseplay, Pumped et Easy Summer. On n’oubliera pas non plus les tableaux chez COLT. On l’a vu aussi dans plusieurs épisodes pour la famille Next Door Entertainment (NextDoorMale, NexDoorBuddies, AustinWilde.com, etc.). Pour le site américano-canadien MEN.com, il fait partie du 4e épisode de la série Top to Bottom, avec Liam Magnuson. Il est aussi de Scrum, une production sur les hommes de rugby, une scène avec Braden Charron, Colby Jansen et Connor Kline. Il est aussi de la distribution de Bubble Butts avec Sebastian Young, Luke Adams, John Magnum et Jake Wilder.
 
Dans le style BDSM, il se laisse envahir par de telles pulsions pour des scènes de BoundGods.com ou encore de TomRopes McGurk.com (I Need It, Promised Lad, Bondage Perfection, Let Me Cum Master, Learn Your Lesson, Ready To Play), des épisodes où il incarne le parfait «Master»…  ExtraBigDicks.com a fait appel à Connor Maguire pour un tableau avec Dominic Pacifico, tandis qu’on peut l’admirer dans trois scènes pour CockSureMen.com… La liste est longue…
 
Bref, voici le récent entretien réalisé avec ce magnifique jeune homme, entrevue obtenue grâce à la collaboration précieuse de CockyBoys.com.
 
 
Bonjour Connor ! Dis-nous quelle est la dernière scène dans laquelle tu as tourné et avec quel site ? Peux-tu nous en parler un peu ?
 
Bonjour à vous tous. Eh bien c’est pour le site MEN.com, c’est avec Paul Walker. Il s’agit d’une thématique de bureau. Tout s’est très bien déroulé et Paul est un gars très sympa et un bon performeur.
 
Tu es aussi en ce moment dans la production Dirty Rascals de Naked Sword, est-ce que vous tournez encore ou est-ce terminé? Comment ça s’est passé avec Tommy Defendi et les autres acteurs?
 
Le tournage de Dirty Rascals est complété. J’étais en très bonne compagnie. Tommy est un de mes meilleurs amis, alors nous avons fait la fête à Prague un peu. Tout le monde chez Bel Ami a été très gentil, les gars ont été super fins avec nous, nous amenant partout en ville et nous servant de traducteurs. C’était génial. J’espère que l’on fera une suite parce que toute l’expérience fut incroyable !
 
Honnêtement, j’ai essayé de compter le nombre de scènes dans lesquelles tu as joué, mais j’ai totalement perdu le compte. Alors combien de scènes as-tu tourné, est-ce que tu le sais toi ?
 
Non, j’ai perdu le compte moi également, mais il n’y en a pas encore assez à mon goût ! (rires)
 
Tu as effectivement joué dans beaucoup de scènes, mais ce n’est pas clair comment tu as commencé ta carrière porno. Alors comment as-tu débuté et comment fut cette «première fois» ?
 
Eh bien, croyez-le ou non, j’ai commencé ma carrière en répondant à une annonce sur Craigslist. J’avais toujours désiré faire de la porno. J’aime qu’on me regarde, alors c’est super pour moi d’être vu. Ma première fois fut acceptable pour un débutant, mais je ne cacherai pas que j’étais très nerveux…
 
Et que peux-tu nous dire de ton expérience en général avec le monde de la porno ?
 
C’est toute une aventure que mon expérience dans l’industrie de la porno. La partie que j’aime le plus c’est tous les gens extraordinaires que j’y ai rencontrés.
 
Tu es en ce moment ce qu’on peut appeler un «indépendant». Mais est-ce que tu signerais un contrat d’exclusivité si on t’en offrait un ? As-tu déjà reçu des offres dans le passé ?
 
Je ne suis pas tout à fait contre la signature d’un contrat en tant que tel. Il faudrait que ce soit une offre alléchante. J’ai déjà été un exclusif pour Next Door Studios et on m’a déjà proposé des contrats à quelques reprises. Mais pour l’instant, être indépendant me semble être le meilleur choix.
 
Tu as joué pour tellement de sites diversifiés, tu as joué le «tendre», le plus «rough» jusqu’au plus agressif du genre. Comment fais-tu pour t’y adapter à chaque fois ?
 
À vrai dire, je ne le sais pas trop, les rôles m’ont toujours semblé faciles et me viennent de manière quasi naturelle…
 
Tu as l’air d’avoir beaucoup de plaisir lorsque tu es «pairé» avec un twink, comme pour Helix Studios ou Tomropesmcgurk.com, Next Door, CockyBoys et même pour certaines productions Falcon.  Je ne sais, on dirait que toute ta masculinité tous tes attributs et qualités ressortent encore plus, semblent amplifiés. Est-ce vrai, as-tu plus de plaisir avec un twink ?
 
Tout dépend à vrai dire de ce que je ressens à ce moment-là et de ce qui se dégage des autres acteurs eux-mêmes. Je ne suis pas attiré par leurs «qualités» de style [comme un twink en général], mais plutôt par leurs qualités uniques individuelles.
 

Laquelle de tes scènes est la meilleure crois-tu et pourquoi ?
 
Oh, je ne pourrais pas dire réellement laquelle de mes scènes est vraiment la meilleure. Je crois que c’est plutôt au public de le déterminer et non à moi de le faire…
 
Les gens de l’industrie pensent que tu es un gars super, gentil et très aimable. Qu’en penses-tu ?
 
Je suis très heureux de l’entendre ! (sourire)
 
Quelle serait ta scène de rêve, ton fantasme à être réalisé et qui vois-tu avec toi, quel autre acteur ?
 
Pour ce qui est des partenaires, je ne sais pas trop. Par contre, en termes de fantasmes, j’aimerais bien une scène basée sur une période de l’histoire, une série qui montrerait le sexe à travers divers siècles.
 
Tu as fait des épisodes pour des sites de BDSM comme BoundGods.com ou encoretomropesmcgurk.com, est-ce que tu as envie d’explorer le BDSM encore plus ? Quelles sont tes limites ?
 
Je désire continuer de jouer dans des vidéos de BDSM parce certaines choses que j’ai faites dans ma vie sont sur film. Étant plutôt un dominant, les limites sont plutôt celles de celui qui est soumis et de ce qui le fait tripper…
 
Quel est ton genre de gars ?
 
Je n’ai pas de type spécifique. Cela dépend vraiment de la rencontre.
 
Tu es, en règle générale, un «top» avec quelques apparitions de «bottom», comment as-tu aimé ça, est-ce que tu referais le bottom si on te le demandait ?
 
Ce n’est pas ma préférence étant donné que je ne le suis pas dans ma vie privée puisque je suis un top, alors c’est rare que je le fasse devant la caméra. Mais je suis sûr que j’en ferai d’autres dans l’avenir.
 
Quelle est ta position préférée ?
 
Je n’en ai pas vraiment.
 
À l’exception d’un trèfle à quatre feuilles, tu es l’un des rares acteurs dans l’industrie aujourd’hui à avoir si peu de tatouages. Est-ce une manière pour toi de démontrer ta fierté d’être d’origine irlandaise ?
 
Oui, j’ai une certaine fierté celtique. Mais pour ce qui est du tatouage, eh bien c’était par une journée de la Saint-Patrick et j’avais pas mal bu cette journée-là. Donc je n’avais pas les idées claires lorsque je l’ai fait faire, je ne pensais pas trop…
 

Quels sont tes prochains projets ?
 
J’ai un autre tournage pour Icon Male, mais je n’ai pas encore trop de détails à ce moment-ci.
 
Est-ce que tu aimerais dire quelque chose à tes fans au Canada, au Québec ?
 
J’AIMERAIS D’ABORD VOUS REMERCIER POUR TOUT VOTRE APPUI. JE VOUS APPRÉCIE VRAIMENT EN TANT QUE PUBLIC. J’ESPÈRE QUE VOUS AIMEREZ MES PROCHAINES SCÈNES ET QUE VOUS CONTINUEREZ D’AVOIR DU PLAISIR À REGARDER CELLES DÉJÀ EN LIGNE.
 
MERCI DU FOND DU CŒUR !
 
Merci à toi Connor pour nous donner un peu de ton temps.