L’animateur Jean-Philippe Dion

Sans limite

Patrick Brunette
Commentaires
Jean-Philipe Dion
Photo prise par © Geneviève Charbonneau
Jean-Philipe Dion
Photo prise par © Geneviève Charbonneau
  • Jean-Philipe Dion
  • Jean-Philipe Dion

«Enfant, les arts m’attiraient. Mes parents m’avaient acheté un micro et un amplificateur. Je chantais dans la maison. Mais j’ai une voix épouvantable. Je n’ai tellement pas d’oreille! Je faussais en chantant les chansons de Céline Dion!», affirme tout sourire Jean-Philippe Dion. À force de travail, il a réussi à percer dans le milieu artistique. À 31 ans, il a trouvé sa niche et amorce avec enthousiasme sa quatrième saison à titre de co-animateur et producteur au contenu de l’émission culturelle ACCÈS ILLIMITÉ, sur les ondes de TVA.

Ne cherchez pas ici un animateur télé à l’égo démesuré. Jean-Philippe Dion est plutôt low profile, voire discret. Toujours posé, il sait être à l’écoute. Son sourire est sincère, autant que lui. Ouvertement gai, il se confie avec autant de facilité qu’il réussit à faire parler les personnalités qu’il accueille à son émission Accès Illimité, depuis quatre ans déjà. « Cette émission, c’est un concept que j’ai développé avec Julie Snyder, rappelle-t-il. J’animais la quotidienne de Star Académie, en 2012, quand on m’a demandé de créer une émission culturelle. Je voulais aller ailleurs que de faire de courts reportages. Accès Illimité, c’est justement autre chose, c’est du documentaire pimpé pour TVA. Habituellement, tout ce qu’on montre de nos artistes, c’est le glam. Mais ils ont bûché avant leur lancement de disque ou la première sur scène et c’est ce que je veux montrer. »
 
Jean-Philippe adore partir en tournage avec ses invités, qu’il suit pendant trois jours. «La première journée, confie-t-il, ils nous déballent toute la cassette, tout ce qu’on savait déjà! C’est après que ça devient intéressant.» Jean-Philippe cherche avant tout à mettre de l’avant le travail des personnalités qu’il rencontre et non sa personne. Pour la prochaine saison qui commence le 8 février prochain, plusieurs gros noms sont au programme : Patrick Huard, David Guetta, André Sauvé, Stéphane Rousseau, José Théodore, Ricardo (à son vignoble, en Afrique du Sud, pour faire les vendages), Julie Snyder, Joël Legendre «qu’on va filmer avec ses deux petites filles».
 
 
 
 
Jean-Philippe a aussi eu le bonheur de suivre le chanteur Mika pendant deux jours à Milan. «J’ai pu constater à quel point ce gars-là est une énorme star en Europe.» C’est d’ailleurs en googlant le nom de ce chanteur qu’il a réalisé comment Mika était traqué par les paparazzis qui cherchent à savoir qui est son amoureux. Respectueux de la vie privée de ses invités, Jean-Philippe a opté pour la patience, ce qui lui a permis d’obtenir quelques révélations sur la vie amoureuse de Mika. Derrière la douceur et le flegme de Jean-Philippe se profile un homme ambitieux : « J’ai toujours rêvé plus grand, d’aller plus loin! »  

De comédien à animateur
La trentaine à peine amorcée, Jean-Philippe a un CV impressionnant. En plus de Star Académie et Accès illimité, on l’a vu travailler à Sucré Salé, Salut, Bonjour!, le Tapis rouge du Gala Artis et de nombreux projets télévisuels entourant Céline Dion. 
 
Pourtant, adolescent, il ne rêvait pas de devenir animateur, mais bien comédien. «Pendant tout mon secondaire, à l’école J.-H.-Leclerc, à Granby, je faisais de l’impro, j’animais des spectacles, j’étais inscrit dans une agence de casting… mais je n’avais pas de talent de comédien!, dit-il en toute humilité. Mes parents m’ont payé des études en théâtre, mais ils n’y croyaient pas pantoute. Ils pensaient que c’était un passe-temps et que ça passerait! »
 
Exit les études en théâtre, Jean-Philippe plonge alors dans les communications, au cégep du Vieux Montréal. C’est à l’émission Capharnaüm, magazine culturel réalisé par les étudiants et diffusée sur le réseau du Canal Savoir, qu’il se découvre un talent pour l’animation. Mais dans ce métier, beaucoup d’appelés et peu d’élus. Jean-Philippe en sait quelque chose : « Après mes études, je passais plein d’auditions, j’envoyais mes démos. C’était toujours une fin de non-recevoir. Y’avait rien pour moi! » Loin de se décourager, il a bûché et a fait une rencontre déterminante qui lui a ouvert des portes sur plusieurs projets : Julie Snyder. « Julie, pour moi, c’est comme une mère… avec tout ce que ça comporte » lance-t-il, sourire en coin!
 
 
 
 
Jean-Philippe se revoit, plus jeune, bien avant cette rencontre, enregistrant sur VHS les émissions Le Poing J, talk-show animé par Julie Snyder. « Comme ça jouait trop tard le soir, je les enregistrais pour les regarder de jour! Je me rappelle, aussi, qu’au lieu d’écouter des dessins animés en revenant de l’école, moi, mon émission préférée, c’était Claire Lamarche. » Visiblement, il a toujours eu un attrait pour les animatrices télé! Quand je lui demande quels sont ses modèles aujourd’hui, il répond sans hésiter France Beaudoin dont il aime le type d’animation : «Le show, c’est pas elle, c’est son invité» et Julie Snyder «une femme qui a changé la façon de faire la télé».
 
La célèbre animatrice du Banquier n’a que de bons mots à l’égard de son protégé. «Jean-Philippe, pour moi, affirme Julie Snyder, c’est un mélange entre l’audace et l’énergie d’un Éric Salvail et le raffinement d’un Michel Drucker!»
 
 
 
Confidences illimitées
C’est en octobre 2013, à Accès illimité, que le chanteur Pierre Lapointe a dévoilé, pour la première fois publiquement, qu’il était gai. « C’est pas parce que je suis moi-même gai que je vais essayer d’aller chercher plus de confidences gaies, précise Jean-Philippe. À la limite, l’artiste va sentir ma sensibilité et va se sentir en confiance. » 
 
Lorsque je le questionne sur son propre coming out public, Jean-Philippe me rappelle qu’il s’est fait en 2013, au début de la première saison d’Accès illimité, dans le magazine 7 jours. Et pourtant, il ne cherchait surtout pas à cacher son homosexualité avant ça! «Ça faisait un an que j’atten- dais qu’on me le demande!» Mais la question ne venait jamais même si, en pré-entrevue, il ouvrait tout grande la porte aux recherchistes. « C’est encore tabou, remarque-t-il. Les gens ne sont pas à l’aise avec le sujet. Certaines personnes ont peur de blesser ou même de faire du outing. Mais la job de recherchiste, c’est ça, c’est de poser toutes les questions. »
 
En couple avec le même gars depuis 11 ans, Jean-Philippe se souvient de son coming out fracassant auprès de ses parents, découvrant leur fils avec un autre gars dans la résidence familiale. « Ça a été un choc pour eux. Même que mon père a mis plusieurs années pour accepter ça. Mais j’ai été tenace, autant que je le suis dans mon travail, et tout est ok aujourd’hui. La famille, c’est très important pour moi. »
 
Assez important pour en fonder une? «Oui, je réfléchis à l’idée d’adopter un enfant. Mais je ne sais pas quand. En ce moment, ce n’est pas le bon moment. Je veux mettre toutes mes énergies sur ma carrière.»
 
Une carrière en pleine effervescence, car en plus de co-animer Accès illimité et le Tapis Rouge du Gala, Jean-Philippe doit être de retour à l’animation radio l’été prochain sur les ondes de Rouge FM. « Et je cogite aussi sur un nouveau projet télé », ajoute-t-il. Lui reste-t-il du temps libre à son agenda entre les tournages, les tapis rouges et les lancements de toutes sortes? « Je dois te dire que je suis zéro glamour! Je ne suis pas celui qui court le plus les sorties mondaines. Je préfère la lecture à la campagne, près de l’eau. D’ailleurs, mon rêve serait de passer six mois à la campagne et six mois en ville. C’est mon petit côté sauvage! » 
 
ACCÈS ILLIMITÉ, dès le dimanche 8 février à 21h30, TVA.