Mado est au bout

Junk Food

Mado Lamotte
Commentaires
mado

L’autre jour y’a un jeune homme qui m’arrête sur la rue et me demande : Mado, avec tout le pouvoir que tu as dans le Village, peux-tu faire quelque chose pour faire fermer le A&W? Euh, quewoi ? De cossé? Tout le pouvoir que j’ai? Je sais pas ce que tu sous-entends par là mon p’tit gars, mais le seul pouvoir que ma prétendue célébrité me donne, c’est d’avoir une tomate ou une gousse d’ail gratuite de temps en temps quand j’vais à la fruiterie Amine et quand chu ben chanceuse, chu capable d’utiliser mon influence pour faire remplir la machine à peanuts au sauna. 

Ah part ça, chu une citoyenne ben ordinaire, comme tout l’monde, qui paye ses taxes, qui attend en ligne à l’épicerie, qui pellette toute seule son entrée quand y tombe une bordée de neige, qui marche quand elle a pus d’argent pour prendre un taxi, qui peste contre les politiciens et qui se fait garrocher la porte dans la face quand elle rentre à la Place Dupuis. 
 
Pis veux-tu ben me dire pourquoi tu voudrais que je parte en croisade contre le A&W ? Si c’est la junk food qui te lève le cœur, j’tiens à te faire remarquer qu’il y a deux McDo, un Subway et une couple d’autres restaurants assez douteux dans le Village qui sont loin de servir de la bouffe bio. Pis à part de ça, si t’aimes pas ça le fast food, fais comme moi, pis vas-y pas dans ces restaurants-là! 
 
Et, en passant mon chéri, sache que si j’avais le pouvoir d’influencer les habitudes des gens en matière d’alimentation je commencerais à faire campagne contre le Tim Hortons ben avant n’importe quel restaurant de hamburgers. La première chose que je ferais serait de passer un boyau d’arrosage de pompiers sur les jeunes junkies qui envahissent le trottoir en face de ce temple de la roussette graisseuse et du café à l’eau d’égout. Mais là n’est pas ta question je sais. 
 
Ton problème et celui de nombreux citoyens obsédés par ce qui se retrouve dans leur assiette, c’est la malbouffe, qui est omniprésente et qui compose le menu de beaucoup trop de gens qui n’ont aucune conscience du tort qu’ils causent à leur santé. C’est ça hein? 
 
Après la cigarette et l’alcool, il serait à peu près temps qu’on s’inquiète des effets nocifs de la malbouffe sur la santé et qu’on impose des normes encore plus sévères et qu’on ne se gêne surtout pas de la surtaxer. C’est à ça que tu penses hein mon p’tit gars? Alors tu aimerais savoir si je suis pour ou contre ton idée de bannir à tout jamais de nos vies les restaurants du type A&W et autres McDo de ce monde? 
 
Telle n’est pas, à mon avis, la vraie question. Le gros bon sens serait d’éliminer la malbouffe tout simplement, mais c’est pas si simple que ça, car, depuis quand l’être humain est-il doté de gros bon sens? On pourrait alors essayer de contrôler l’expansion des chaines de fast food en limitant l’émission de permis de restauration, mais ça aussi c’est une idée qui ne tient pas la route, car, dans notre belle société préventive, malgré le fait qu’on soit tout à fait conscient d’un danger ou d’une menace, on préfère généralement faire des études, des campagnes discrètes ou on tente de sensibiliser la population à coups de reportages et de documentaires plutôt que de poser des gestes radicaux envers ces géants du fast food. Et n’oublions pas qu’ils payent des taxes qui rapportent gros à l’État. 
 
Si on était le moindrement du monde un peu concerné par ce qu’on ingère et par les effets à long terme sur notre santé, on devrait se dire, la malbouffe est un problème de société ça fait qu’on vous en vendra pus de la cochonnerie mes chéris et on va de ce pas obliger tous les McDonalds et Burger King de ce monde à utiliser des ingrédients de première qualité, contrôlés par des experts, s’ils veulent continuer d’opérer. Là tu commences à penser que ce que je dis fais ben du sens, hein? Mais les obliger à vendre de la salade ne rend pas le reste du menu moins nuisible à la santé. Non, mais, pensez-vous vraiment que les gens vont chez McDo pour leurs salades? Wake up and smell the ketchup ! Moi, si tu me donnes le choix entre une salade d’asperges et une pizza à la saucisse italienne, je réfléchis pas deux heures avant de me décider. Surtout si je viens de fumer un joint, j’vas rajouter de la mayonnaise sur mes croutes de pizza.
 
Et même si on décidait d’augmenter le prix des Doritos et du Ginger Ale, pensez-vous que ça va empêcher les grosses madames d’Hochelaga de s’empiffrer un soir de Bingo. Pensez-vous que nos jeunes vont arrêter de manger des crottes de fromage même si le petit sac se vend 5 dollars? Et c’est pas parce que le Pepsi Diète se vendrait 10 piastres le 2 litres que les Bougons arrêteraient d’en boire. 
 
Si on veut nous faire diminuer notre consommation de fast food et autres cochonne-ries considérées comme néfastes à notre santé, il faudrait d’abord cesser d’en faire la promotion en nous bombardant de pubs à la télé et en placardant les murs de la ville d’images de Big Mac dégoulinant et de cuisses de poulet graisseuses. C’est là que la conscientisation devrait commencer mes chéris. 
 
Au lieu de surtaxer et de partir en guerre contre la malbouffe, on devrait tout d’abord commencer par imposer des standards de qualité à ceux qui nous la vendent, ensuite, comme pour la cigarette et l’alcool, on interdit toute forme de publicité qui vise à faire la promotion du produit, à moins que ça soit pour informer la population sur les dangers pour la santé du produit, et pour finir, on interdit la vente de fast food aux moins de 14 ans et on donne des amendes aux parents qui nourrissent leurs enfants de 4 ans de Chef Boyardee et de Kraft Diner. 
 
Tiens ce serait une bonne idée ça, créer une police de la malbouffe qui fait le tour des logements à l’heure du souper et qui sermonnent et donnent des contraventions à tous ceux qui ne se nourrissent pas comme du monde. Deux pogos, des frites congelées et un verre d’Orange Crush, 50 piastres d’amende. Un ragoût de boulettes Cordon Bleu, un accompagnement de Side Kicks, un Dr Pepper, un autre 50 piastres d’amende. 
 
Tant qu’à y être, pour décourager ben raide quiconque de devenir accro à la malbouffe, on pourrait mettre des belles photos du Docteur Barrette en bobettes léopard sur les sacs de chips et le cul de Nikki Minaj qui déborde d’un j-string vert fluo sur les bouteilles de Coca Cola avec la mention « vous pourriez ressembler à ça! » Croyez-moi mes chéris, avec des moyens d’intimidation comme ça, dans 10 ans notre société obèse sera anorexique! 
 
Ça fait que, au risque de te décevoir jeune homme, comme c’est pas ma job de sensibiliser le peuple à surveiller son alimentation, je n’ai aucune envie de partir en croisade contre un énième restaurant de hamburgers et je peux t’assurer mon p’tit gars que si j’avais le moindre pouvoir en ce bas monde, avant de faire fermer un A&W, j’obligerais tous les restaurants du Village à me verser une taxe de royauté et j’exigerais une bouteille de vin gratuite avec tous les repas que je consommerais également sans frais, j’aurais un 50 % de réduction dans tous les commerces au détail du Village, je me ferais offrir des danses gratis au Stock et au Campus, je payerais ma chambre de sauna au prix d’un casier, j’aurais un shooter gratis avec chaque consommation que je prends dans un bar du Village et tant qu’à y être, je ne payerais pas dans les transports en commun, y’aurait une ligne juste pour moi à l’épicerie, la ville viendrait pelleter mes marches d’escalier, j’aurais ma loge privée à l’opéra, je serais invitée à toutes les premières au théâtre, ils ouvriraient la Grande Bibliothèque juste pour moi le lundi, je me ferais upgrader en Première Classe sans frais à cha-que fois que je prends l’avion et les services d’escortes me payeraient pour que je couche avec leurs mecs. Ça mon p’tit gars, c’est le genre de pouvoir que j’aimerais avoir !
 

ONE MADO SHOW 

Au risque de paraître insistante, je vous rappelle qu’il ne vous reste que quelques jours pour vous procurer des billets pour mon premier show de stand up comic à vie. Le 6 mars au Capitole à Québec et le 7 mars au théâtre Gesù à Montréal. La preuve que je n’ai aucun pouvoir en ce monde, chu encore obligée de me mettre à quatre pattes pour vendre des tickets!