Place au Village

Une version allongée d’Aires libres pour 2015

André-Constantin Passiour
Commentaires
Village

Le tout avait commencé lors de l’été des tout premiers Outgames Mondiaux en 2006, le Village était piétonnisé pour douze jours ! Aujourd’hui, on en arrive à 138 jours pour circuler à pied sur la rue Sainte-Catherine entre Saint-Hubert et Papineau ! En effet, organisé par la Société de développement commercial du Village, l’événement estival Aires Libres s’étendra du 27 avril au 11 septembre en 2015. Pour une 5e année, également, on pourra déambuler sous un dais de Boules Roses, maintenant reconnues mondialement. Cafés, restaurants et bars y établiront leurs terrasses pour se prélasser au soleil tandis que l’art urbain de rue ne sera pas négligé par la présence de plusieurs artistes, comme l’an dernier…

Pour nous donner l’heure juste sur l’édition de cette saison, nous avons rencontré Denis Brossard, le président du conseil d’administration de la SDC du Village.
 
En général qu'est-ce qui caractérise cette édition 2015 de Aires Libres ? Il y a donc une extension de plusieurs semaines par rapport aux éditions précédentes ?
 
La SDC est très fière d’annoncer que  cette année la piétonnisation est prolongée de trois semaines, soit deux semaines plus tôt et une semaine plus tard que l’été dernier.  La rue sera piétonnisée à partir du lundi 27 avril, et ce jusqu’au 11 septembre. Les terrasses seront en opération à partir du jeudi 30 avril jusqu’au 7 septembre inclusivement. Nous sommes très contents de pouvoir offrir aux Montréalais, aux touristes et aux commerçants une plus grande période pour profiter du Village et de l’édition 2015 d’Aires Libres. Nous en serons déjà à la 10e piétonnisation du Village, puisque cette belle aventure a débuté en 2006 lors des Outgames.
 
Nous revenons avec les Boules Roses de Claude Cormier comme signature officielle de la piétonnisation de la rue Sainte-Catherine dans le Village.  Une installation qui nous a fait connaître partout dans le monde par son originalité et sa force tranquille.  Nous nous sommes questionnés, comme à chaque année, s’il était toujours pertinent de ramener les Boules Roses pour une 5e édition. Notre constat est que, malgré un concours auquel ont participé plusieurs firmes, on ne nous a encore rien proposé à la hauteur de nos attentes.  Nous demeurons ouverts, mais en même temps très conscients de la beauté de cette installation et surtout de son impact médiatique pour le Village.
 
Pensez-vous qu'il y aura autant de terrasses cette année que l'an dernier étant donné qu'en 2014 c'était presque un record ?
 
Il y aura sensiblement le même nombre de terrasses que l’été dernier puisque près de 100 % des cafés, restaurants et bars se prévalent déjà de ce privilège que l’arrondissement Ville-Marie leur accorde.  Comme toujours, nous comptons sur les commerçants pour offrir un environnement de qualité aux visiteurs avec des terrasses qui ont du style et qui mettent en valeur leur commerce et le Village dans son ensemble.  La piétonnisation est un levier important pour faire connaître le Village et pour fidéliser sa clientèle. 
 
S'il y a les Boules Roses, est-ce qu'on enlève les installations tubulaires installées en hiver ou vont-elles servir à autre chose?

L’installation hivernale des tubes rétro éclairés sera remisée pour la période estivale pour laisser la place à la nouvelle édition d’Aires Libres que notre commissaire Aseman Sabet, qui est avec nous pour la deuxième année, nous a concoctée.
 
Parmi les nouveautés, il y a l’arrivée de nouvelles structures autoportantes rétro éclairées.  Ces modules multiformes prendront place d’un bout à l’autre de la rue piétonne.  Nous améliorerons ainsi la visibilité des artistes présentés tant le jour que la nuit.
 
Est-ce que le projet  «HAIE» de la firme Architecturama (Aire Banque Nationale) est reconduit ou est-ce qu'il y aura du changement ?
 
Le projet « HAIE » de la firme Architecturama situé sur l’Aire Banque Nationale (coin Wolfe) sera remplacé.  Nous procédons, par l’entremise d’un concours en collaboration avec notre partenaire la Banque Nationale, à la sélection d’un(e) artiste pour l’édition 2015.  Les deux années précédentes nous ont offert des visions très différentes, mais tout aussi rassembleuses.  L’Aire Banque Nationale demeure un espace urbain extrêmement apprécié par les gens autant en été qu’en hiver.
 
Est-ce qu'il y aura autant d'artistes participant au volet d'art urbain que l'an dernier et est-ce que le choix est déjà fait ? 
 
L’édition 2015, que nous a concoctée notre merveilleuse commissaire Aseman Sabet sous la thématique « Politique de l’empathie », fera l’objet d’un article dans la prochaine édition du Fugues.
 
Y a-t-il d’autres choses à rajouter sur cette édition 2015 ? 
 
Pour les propriétaires de terrasse qui le désirent, il y aura possibilité de prolongation de l’installation des terrasses après la réouverture de la rue à la circulation automobile le 11 septembre.
 
Par contre, pour ceux qui décideront d’allonger la saison jusqu’en octobre au milieu des automobilistes, il s’agira malheureusement de terrasses de «format réduit de 2,2 mètres (7’3’’) de moins en profondeur, qui nécessiteront l’ouverture d’un nouveau dossier à la Ville, d’un nouveau plan et de frais additionnels pour l’ouverture du dossier à la Ville et pour l’occupation du domaine public. Comme toujours, il nous fera plaisir d’accompagner les commerçants dans leurs démarches.