Au volant

Bouton rouge

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
A3 e-tron

Les tendances en auto sont comme la mode vestimentaire. Certaines deviennent des must, d’autres non. Les phares directionnels par exemple reviennent périodiquement depuis les années soixante-dix, mais n’ont jamais réussi à s’imposer auprès des conducteurs.

Deux tendances aujourd’hui semblent se dessiner : la disparition du levier de vitesse au profit d’une molette que l’on tourne pour choisir le mode de transmission voulu. On le retrouve parfois fixé sur la colonne de direction ou le plus souvent à l’emplacement du levier de vitesse. Rappelons que Chrysler dans les années soixante proposait ce type contrôle de transmission avec de gros boutons poussoirs étagés à gauche du volant. L’innovation n’avait suscité qu’une curiosité amusée. Le démarrage une fois le contact mis se retrouve de plus en plus sous la forme d’un bouton rouge sur lequel il suffit d’appuyer pour que la mécanique ronronne. De plus en plus de modèles se retrouvent dotés de cette nouvelle fonction. Là aussi, dans le passé de nombreux constructeurs de voitures sportives utilisaient ce système de démarrage. Mode passagère ou inscription dans la durée, seul l’avenir nous le dira.
 
Ce ne sera plus : « Souriez, vous êtes filmé! », mais « Ralentissez, vous êtes enregistré! ». La Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) propose d’intégrer un GPS dans les autos de conducteurs volontaires pour contrôler leurs habitudes de conduite, les bonnes comme les mauvaises, dans le but d’améliorer la prévention. Il s’agit d’un projet pilote donc sur la base du volontariat. Chaque mois, l’automobiliste recevra un bulletin dans lequel il prendra connaissance des attitudes qu’il pourrait changer pour une conduite plus sure. Même si le nombre de morts et de blessés a grandement diminué ces dernières années au Québec, la SAAQ croit que l’on peut encore faire mieux.
 
ae3Audi A3 e-tron
e-tron devient la désignation de tous les modèles hybrides rechar-geables de la marque allemande Audi. Dès le printemps, la A3 e-tron sera disponible au Canada sous la forme hatchback, qui n’avait pas été retenue pour le continent lors de la refonte de ce modèle. Les concepteurs de ce modèle prévoient une autonomie de 50 kilomètres en tout électrique, avant que le moteur à combustion reprenne du service. Autre innovation, les batteries sous le plancher ne viennent pas amputer l’espace de chargement du plus petit modèle d’Audi. Excepté la mention e-tron et le bouton « EV Switch » qui permet de ne rouler qu’à l’électricité, rien ne distingue l’A3 de ses sœurs. Cependant, aucune boîte manuelle n’est prévue même en option, et pas de quatre roues motrices non plus. Ce qui rebutera peut-être certains acheteurs qui apprécient surtout  chez la marque aux anneaux le mode quattro. Tous les modèles Audi bénéficieront dans les années à venir d’une version e-tron et la marque travaille aussi à la production d’un véhicule tout électrique.
 
Fiat 500XFiat 500X
Après la version 5 portes, Fiat arrive avec un modèle quatre roues motrices pour élargir la gamme des 500. Il ne s’agit pas d’une 500Lrehaussée, mais bien d’un modèle à part entière avec un design spécifique. La 500X bénéficie de la même architecture que le petit Jeep Renegade qui devrait faire son apparition sous peu. Si le futur petit Jeep a les aptitudes d’un vrai tout terrain, la 500 LX se veut nettement plus civili-sée. Les mécaniques seront les mêmes dans les deux cas avec la possibilité d’une transmission intégrale au choix. Les ventes de VUS petits et compacts ne cessent d’augmenter, gageons que la Fiat 500X sera une alternative de choix pour ceux et celles qui veulent acheter leur premier VUS. Fiat vient d’annoncer les prix pour son nouveau modèle au Canada : il en coûtera 21 495 $ pour la 500X de base, et 36 295 $ pour le modèle Trekking le mieux équipé et disposant du rouage intégral.
 
honda HR-VHonda HR-V 
Il fallait s’y attendre, Honda se devait de produire et d’inscrire dans sa gamme un petit VUS. C’est fait avec le nouveau HR-V, dévoilé au Salon de l’auto de Los Angeles en automne dernier. Le HR-V a été développé à partir du châssis de la Honda Fit et est doté d’une motorisation un peu plus puissante que cette dernière. Mécaniquement, le HR-V est proposé avec une boîte automatique à variation continue (CVT) ou une boîte manuelle à six rapports, tout comme l’acheteur aura le choix entre deux ou quatre roues motrices. La date de commercialisation au Canada est prévue pour le printemps. Avec l’arrivée du petit VUS CX3 de Mazda, les Japonais veulent accroître leur présence dans un segment en plein essor en ce moment.
 
mini 5 portesMini 5 portes
La mini 5 portes est déjà en vente. Elle offre en plus de deux portes supplémentaires, plus d’espace pour les jambes des passagers arrière, et plus de volume de chargement sans pour autant perdre la maniabilité qui a fait le succès de son illustre devancière. Il faut préciser que la version Clubman aussi jolie soit elle n’a jamais remporté le succès dans nos contrées. Ses allures de break de chasse, sa troisième petite porte-suicide arrière pour faciliter l’accès relevaient plus d’un goût prononcé pour l’esthétisme que pour la polyvalence. Mini a donc préféré la voix de la sagesse en partant de la Mini de base et en l’étirant juste ce qu’il fallait pour assurer plus d’espaces sans pour autant avilir le concept. Le résultat est réussi. Si la présentation intérieure reste fidèle à la tradition avec un écran circulaire central au milieu de la planche de bord, celui-ci n’indique plus la vitesse. Mini a préféré repenser le tableau de bord, et l’indicateur de vitesse se trouve aujourd’hui au-dessus du volant. Le compte-tour apparaît dans un arc de cercle un peu en retrait. Certains diront que la Mini ne fait pas dans l’ergonomie quant à la disposition des écrans et voyants de contrôle tout comme dans la disposition des différentes commandes. Mais c’est ce qui fait le charme de cette petite voiture. Et pour en rajouter dans l’exotisme, ce n’est pas un bouton rouge qu’il faut presser pour démarrer, mais un commutateur rouge sur lequel appuyer et qui est situé en bas de la console centrale devant le levier de vitesse. En faisant grandir sa Mini, BMW, propriétaire de la marque, souhaite élargir son bassin potentiel d’acheteurs.