De l’autre côté de la frontière

Benoit Migneault
Commentaires
De l’autre côté de la frontière

Depuis de nombreuses années, Jean-Paul Tapie nous offre de somptueuses épopées s’étalant sur de grandes étendues géographiques, des personnages plus grands que nature et des époques mystérieuses et troublantes.

De l’autre côté de la frontièreIl ne faudrait cependant pas oublier que ce dernier excelle également dans les drames intimistes comme il le démontre brillamment dans ce dernier roman. L’action se déroule en 1943, dans une France occupée. Antoine, un jeune homme de 17 ans, découvre progressivement l’émoi que suscite chez lui la contemplation ou le simple toucher d’un autre homme jusqu’au jour où apparaît David. Jeune juif, effectuant un point d’arrêt avant de reprendre la fuite, avec ses parents, vers la frontière espagnole. Il suffit d’un regard pour qu’un amour éperdu naisse chez Antoine qui se sent et se sait prêt à tout pour sauver ce garçon. L’auteur fait preuve d’une grande délicatesse dans la description des états d’âme et des contradictions qu’Antoine traverse au regard de ces premiers frémissements, mais également devant cet Israélite qui ne correspond en rien au cliché déformé présenté par la propagande allemande. Un récit très intimiste où tout se joue dans la mémoire d’un homme qui se souvient des émotions qui l’agitaient et l’agitent toujours et qui porte en lui le secret surprenant des débordements auquel conduisent parfois le regard d’un autre.
 
 
De l’autre côté de la frontière / Jean-Paul Tapie. Saint-Martin-de-Londres : H&O, 2015. 125p.