Fierté Trans 2015

Les 2 et 3 mai, deux journées à ne pas manquer

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
fierté trans

Cette année, Fierté Trans s’étalera sur toute une fin de semaine, les 2 et 3 mai prochains. L’organisme a le vent en poupe et souhaite marquer le 35e anniversaire de l’organisme à l’origine de la Fierté Trans, l’Aide aux trans du Québec (ATQ). À ses débuts, l’ATQ c’était juste une ligne de téléphone avec au bout, la voix de Marie-Marcelle Godbout, fondatrice de l’organisme et qui a tenu pendant des années, avec les moyens du bord, à ce que les personnes trans du Québec puissent trouver une écoute et un soutien. L’ATQ a grandi depuis et aujourd’hui figure parmi les groupes les plus connus venant en aide aux personnes trans ou à celles se posant des questions.   

Et les journées de Fierté Trans sont de plus en plus courues. Entre autres par la qualité des interventions qui sont faites et qui touchent tous les aspects, politiques, sociaux, médicaux et psychologiques autour des questions d’identité et de genre. Pour 2015, les invités spécialistes de ces questions actualiseront un certain nombre de dossiers. Il y sera question de droit avec le projet de loi 35 et ses règlements devant faciliter le changement de mention de sexe à l’état civil, de l’histoire de la transition légale au Québec, des chirurgies, ou encore du parcours individuel que représente une transition.

Pour la Présidente de l’ATQ, Monica Bastien, «Lors de ces journées, on essaie de couvrir le plus grand nombre de sujets. Cette année, Marie-Ève Guay abordera la question des personnes trans et le sport. On sait que cela pose beaucoup de questions dans le milieu sportif. On souhaite que ce soit un lieu de rencontre et de partage pour les personnes trans, mais aussi pour les personnes non trans qui souhaitent en savoir plus. On retrouvera des conférenciers qui sont presque des habitués de la Fierté Trans, comme Jean-Sébastien Sauvé sur les questions légales et juridiques, Françoise Susset, thérapeute spécialiste des questions de dysphorie de genre chez les enfants et adolescents. Et puis, il y aura un regard sur l’Inde où Mathieu Boisvert viendra nous parler des Hijras, qui ne se considèrent ni homme, ni femme, et qui vivent en communauté d’aumônes et de prostitution. Elles sont tout à la fois craintes et rejetées par la population ».

Comme les années précédentes, Fierté Trans se déroulera au Comité Social Centre-Sud. Mais qu’en est-il du gala qui clôturait chaque année Fierté Trans ? « Là aussi il y a un changement, d’avancer Monica Bastien, nous avons décidé qu’il se tiendra le 20 novembre et que nous fêterons comme il faut les 35 ans de l’ATQ. Nous avons déjà plusieurs artistes qui se produiront, et nous sommes en pourparlers pour des commandites ainsi que pour le lieu. Et je pense que ce sera un événement mémorable ». 
 
Fierté Trans  2 et 3 mai 2015
Comité Social Centre-Sud 1710, rue Beaudry Montéal (Métro Beaudry
3 $ par jour ou 5 $ pour les 2 jours  
www.atq1980.org