Destinations dog-friendly

3 destinations canines proposées par Chasqui

Patrick Brunette
Commentaires
Diable vert

Je suis si heureux d’écrire un article dans le magazine Fugues pour la toute première fois… que j’en branle ma queue! C’est tout à fait normal chez les chiens, vous saurez! Bon, ce qui est moins banal, c’est qu’on m’ait invité à venir vous faire part de mes coups de cœur de sorties. Je sais, habituellement, cette section vous propose des destinations gay-friendly. Mais j’en avais assez de ces articles qui vantaient tant d’endroits où je ne pouvais y mettre les pattes. Alors, pendant que mes papas humains sont sous la douche, j’en profite pour sauter sur l’ordinateur et vous partager trois escapades dog-friendly pour chiens gay-friendly! Woof!

Refuge perchéLes refuges perchés
(Mon-Tremblant, Laurentides)

J’ai hurlé de joie en voyant cette dizaine de cabanes juchées dans les arbres! Parlant des arbres, y’en a partout partout partout! Et un lac pour que je puisse nager. Cet endroit, c’est l’idée que je me fais du paradis des chiens (et c’est ouvert 4 saisons par année)! Mes papas avaient l’air de bien apprécier la cabane, je les entendais parler de glamping. Vrai que c’est du camping de luxe! Il ne manquait de rien dans la cabane : lits, oreillers, cuisine bien équipée, BBQ, glacière, table à pique-nique. Pour ajouter au plaisir, on avait décidé faire le trajet en canot depuis le pavillon d’accueil jusqu’à notre cabane. On aurait pu y aller à pattes, mais c’est trop cool que de regarder les poissons nager dans l’eau. Parmi mes activités préférées, il y a les randonnées. Ça tombe bien, car il y a six sentiers autour du site où se trouvent les refuges perchés, dans le Parc Éco des Laurentides. Plein d’autres activités m’attendaient au retour à notre cabane : aller chercher la balle dans l’eau, nager jusqu’au rivage, aller chercher la balle dans l’eau, nager jusqu’au rivage, aller chercher la balle dans l’eau… 

 
 
 
 
 Au diable vert

Au Diable Vert
(Glen Sutton, Cantons-de-l’Est)

Je l’avais lu sur leur site web : « plus que seulement permis, les chiens sont les bienvenus! Une laisse n’est pas obligatoire, mais nous demandons que votre compagnon soit sous votre contrôle, par commande ou par laisse.» J’ai fait deux roulades et trois « donne-la-patte » et ça y est, j’avais convaincu mes papas de m’amener faire du camping là! Et je ne l’ai pas regretté! Le site est magnifique, on se croirait dans les montagnes suisses. Un peu plus et je me mettais à hurler « Climb every mountain » comme Fraulein Maria dans  La mélodie du bonheur. Awwww! Y’a une rivière pas loin où je peux nager, mais ici, c’est avant tout pour gambader que je suis venu. Et je n’étais pas le seul! On était de nombreux chiens à faire connaissance. J’ai même fait la rencontre de sympathiques vaches Highland. Je pense qu’on a des ancêtres communs : on a la même couleur de poils! Mes papas ont choisi la formule « camping » au Diable Vert, qui offre aussi d’autres types d’hébergement (maisons dans les arbres, refuges rustiques, appartements de montagne). Le soir arrivé, devant un beau feu de camp, ils se sont fait griller des guimauves. Moi, j’en ai profité pour faire le guet, même si les gens du camping nous ont dit qu’il n’y avait pas de mouffettes, ni de ratons-laveurs ici. Mais tout était si calme et paisible, alors je me suis endormi.
 
 
au diable vert

Parc provincial Voyageur (Ontario)

Mes amis canins, cette destination, c’est ma découverte beau-bon-pas cher et surtout pas loin! Comme nous ne sommes pas les bienvenus dans les parcs provinciaux au Québec (grrrrr!), faut aller en Ontario si on veut profiter un peu de la nature. Le Parc Voyageur est situé à la frontière de l’Ontario et du Québec, juste avant Hawksbury. Une heure de route de Montréal et on est rendus! C’est l’endroit idéal pour une visite de quelques heures pendant les journées de canicule, parce qu’on peut aller passer l’après-midi à la plage. Moi aussi, je peux aller me rafraichir dans la rivière des Outaouais! Il n’y a pas de zone réservée aux chiens, mais si on s’éloigne des autres baigneurs, c’est toléré. La formule pique-nique est une valeur sûre! Mes papas apportent leur lunch (ils sont gentils, ils n’oublient jamais mon bol à eau!). Ensuite, un peu de baignade. On peut aussi faire du camping, du canot, du pédalo et même des randonnées dans des sentiers d’interprétation de la nature. Je vous l’ai dit que j’étais un as dans l’interprétation de la nature? Avec mon flair, je ne manque rien! Surtout pas les bonnes idées d’escapades canines! Et vous, vous avez des suggestions de sorties?