Aires libres

C’est reparti officiellement…

André-Constantin Passiour
Commentaires
Denis Brossard et Claude Cormier
Photo prise par © Richard Traversy
  • Denis Brossard et Claude Cormier

La 10e piétonnisation de la rue Sainte-Catherine Est et la 8e édition sous l’appellation d’Aires Libres, soit un kilomètre d’artère piétonne entre Saint-Hubert et Papineau, a été inaugurée le 15 mai dernier en présence du maire de Montréal, Denis Coderre, en compagnie d’une brochette d’invités et de partenaires. Le tout se déroulait à l’Aire Banque Nationale, en face du Cabaret Mado.

«Cette année, ce sera encore un franc succès !», a lancé le maire Denis Coderre en début de discours. «Plusieurs autres arrondissements suivront l’expérience de la piétonnisation d’Aires libres et de la SDC (Société de développement commercial) du Village», a noté le maire qui a indiqué qu’encore en 2015, plusieurs autres aires piétonnes reviendront dans l’arrondissement Ville-Marie, comme sur Saint-Paul, le Quartier des spectacles et des festivals, etc. Avec l’enthousiasme qu’on lui connaît, le premier magistrat croit que tout le centre-ville de Montréal, jusque dans le Village gai, sera désigné «zone touristique», qui permettrait ainsi aux commerçants d’ouvrir jusque tard en soirée toute la semaine, entre autres… Denis Coderre a souligné également le 5e anniversaire des «Boules roses» de l’architecte paysagiste Claude Cormier, «qui a maintenant une reconnaissance internationale».

 boules roses

Tout comme Bernard Plante, le directeur général de la SDC du Village qui animait cette présentation, le maire Coderre a félicité le dévouement du directeur de l’arrondissement Ville-Marie, Alain Dufort, «qui a à cœur les intérêts du Village», a-t-il dit. Alain Dufort recevra d’ailleurs une plaque des mains de Bernard Plante, au nom de la SDC du Village, pour le remercier de son engagement envers la piétonnisation et Aires libre. «Pour une 10e année consécutive, la rue Sainte-Catherine a pris ses quartiers d’été, a mentionné M. Dufort. […] Cela a pavé la voie pour d’autres piétonnisations dans l’arrondissement et cela se poursuivra […].» Il faut bien le dire ici, le Village gai a été le premier secteur de la ville à innover en la matière en rendant aux piétons cette artère hautement commerciale pendant une certaine période qui a été de 12 jours durant les 1ers Outgames Mondiaux, en 2006, à plus de quatre mois en 2015 comme l’a si bien indiqué dans son allocution Denis Brossard, le président du conseil d’administration de cette SDC «[…] Donc, peut-être qu’à l’avenir on pourra étendre la piétonnisation jusqu’à la fin septembre !», a-t-il espéré.

Une des vedettes de ce lancement fut sans conteste Claude Cormier qui a été chaleureusement applaudi. «Les Boules ont maintenant cinq ans, c’est quelque chose à laquelle, je n’avais pas pensé au départ. Les gens visualisent maintenant ce qu’est un kilomètre de long grâce aux Boules et, comme vous le savez, ce n’est pas évident de travailler avec l’espace public [pour une telle réalisation]. Un grand merci à tous les commanditaires et je remercie particulièrement les techniciens pour l’installation record cette année : soit cinq jours ! Ce projet est maintenant publié dans un grand nombre de livres et de revues de design et je m’en réjouis ! Les Boules ‘’pognent’’ !», a presque proclamé M. Cormier avec sa bonhomie habituelle…

Tous les intervenants n’ont pas manqué de féliciter le travail incessant de partenariat entre la SDC, l’arrondissement Ville-Marie et des entreprises telles la Banque Nationale et la Brasserie Labatt représentées respectivement par Pierre Laboursodière, le vice-président régional à la BN, et Jean Gagnon, le directeur des affaires corporatives Québec à la Brasserie Labatt.

L’Aire Banque nationale s’est vue enjolivée cette année de l’œuvre de Glasgow Studio et de ses créateurs, Brice Salmon et Mélanie Ouellet, intitulée «Une journée à la montagne». Glasgow Studio se mérite ainsi un prix de 10 000$ de la Banque Nationale.

«Je tiens à remercier les commerçants du Village gai qui ont investi des millions de dollars dans le projet», a dit Denis Brossard, qui est le copropriétaire du Cabaret Mado, prenant ainsi la parole en dernier.

Florence Gagnon, la présidente du groupe Lez Spread The Word, et Aseman Sabet, la commissaire à l’art public à la SDC, se sont aussi adressées aux quelque 75 personnes présentes ce jour-là.

La députée de Laurier-Sainte-Marie au fédéral, Hélène Laverdière, ainsi que sa consoeur députée provinciale de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé, se sont fait un honneur d’assister à cette inauguration. Valérie Plante, conseillère du district de Sainte-Marie, et son collègue de Peter-McGill, Steve Shanahan étaient aussi présents.  Côté policier, on remarquait la présence de trois commandants, soit Danik Guerrero (du PDQ 22, secteur du Village gai), Luc Richer officier du PDQ 21 et Alain Gagnon, commandant du PDQ 38 (Plateau Mont-Royal) qui a longtemps dirigé les destinées du PDQ 22 dans le quartier.