Les Intervenants de liaison de la SDC

Pour trouver des solutions

André-Constantin Passiour
Commentaires
SDC village
Photo prise par © Richard Traversy

Pour une 4e année d’affilée, les intervenants de liaison de la Société de développement commercial (SDC) du Village parcourent l’aire piétonne de la rue Sainte-Catherine Est, durant l’évènement estival Aires Libres, ainsi que les 8 autres mois de l’année. C’est la seule SDC en ville qui a mis sur pied une telle initiative afin de, comme on dit maintenant dans le jargon consacré, «réduire les méfaits» dans le quartier. Établir de bonnes relations entre tous dans le quartier – marchands, groupes communautaires et personnes marginalisées – c’est aussi le rôle de ces deux intervenants. Mais attention, les intervenants de liaison, c’est une chose, et la police, c’en est une autre. Il ne faut pas ainsi confondre les deux puisque plusieurs problématiques relèvent toujours de la police.

Samuel Tozzi et la nouvelle venue, Virginie Limoges, arpentent ainsi constamment le secteur de la SDC en établissant des contacts avec les commerçants et les personnes marginalisées… Si vous êtes souvent dans le Village, vous les avez peut-être déjà croisés avec leur sourire facile et avenant
 
Cette année, la rue Sainte-Catherine est ouverte à la circulation piétonne trois semaines de plus par rapport à 2014. Est-ce que cela signifie des changements côté intervention ? «Il n’y a pas de stratégie particulière, nous allons continuer avec notre approche habituelle, la réduction des méfaits, même si la piétonnisation d’Aires Libres dure plus longtemps cette année», de répondre Samuel Tozzi. Par contre, le fait que la place Émilie-Gamelin a été entièrement réaménagée et quelle sera animée tout l’été grâce au Partenariat du Quartier des spectacles, cela promet d’être plus mouvementé sur la rue piétonne puisqu’il risque d’y avoir déplacement des habituels vendeurs de drogues du parc Émilie-Gamelin vers la rue piétonne. «Oui, on va surveiller les déplacements des clientèles de plus près et le PDQ 22 va guetter les situations qui peuvent survenir. La nouvelle Brigade des Espaces Publics du SPVM va aussi patrouiller sur le territoire de la SDC du Village. Nous avons, également approché le CLSC [des Faubourgs] rue Sanguinet pour le volet santé, qui est une valeur ajoutée à notre mandat social», souligne Samuel Tozzi.
 
«Notre mission première est toujours de trouver des solutions pour la cohabitation, et ce, à long terme, poursuit M. Tozzi qui entame sa 2e année en tant qu’intervenant à la SDC. Nous sommes là pour faire de la médiation urbaine, et voir comment nous pouvons appuyer les différents acteurs du quartier selon leurs besoins.» Par contre, s’il s’agit de criminalité, de ventes de drogues, les deux intervenants de liaison de la SDC n’ont pas le mandat d’intervenir dans ces types de situations. «Nous ne sommes pas outillés pour faire face à ce type d’acte, pour une question des risques liés à l’intégrité physique. Les marchands ne doivent pas hésiter à faire appel à la police en composant le 9-1-1 dans ces cas particuliers. Nous interviendrons plutôt en prévention, en réduction des méfaits et lors de situations de crise», explique Samuel Tozzi.
 
Il semblerait que le PDQ 22, qui est responsable de l’ensemble de la rue piétonne, soit aux aguets et que les intervenants de liaison maintiennent une bonne relation avec le commandant Danik Guerrero. «Le commandant Guerrero nous dit que ce travail de complémentarité entre le PDQ 22 et la SDC est important pour lui autant que pour nous, rajoute Samuel Tozzi. Le commandant possède une vision sociale du terrain. Nous allons bientôt rencontrer, comme l’an passé, les cadets qui seront en poste cet été, car leur présence est aidante pour nous, c’est certain.»
 
S’ils n’ont que 22 ans tous les deux, ces deux intervenants n’en sont pas à leurs premières expériences puisque Samuel possède quatre ans de bagage en intervention sociale alors que Virginie, elle, a accompli des stages dans la belle ville de Québec. Il faut dire que Virginie remplace ici Cyrille Figureau. «J’ai déjà effectué des stages en suivi communautaire et en situation de crise, donc je suis prête. Il faut dire qu’à Québec, le domaine d’expertise de l’orga-nisme était plus spécifiquement axé sur la santé mentale. Donc, ce sera forcément différent sur le territoire de la SDC où les clientèles sont plus diversifiées et où les enjeux urbains sont différents. Mes expériences antérieures en intervention sociale et dans le domaine de la santé mentale m’ont donc bien outillé pour ce poste», note Virginie Limoges.
 
« Ce beau projet des Intervenants de liaison a débuté en avril 2012, suite aux pressions sociales du Collectif des carrés roses, dirigé par Louis-Alain Robitaille. Ce mouvement citoyen fut créé en réaction à une montée des incivilités dans le Village en 2011. Le Collectif avait même organisé, en février 2012, une marche citoyenne dans le Village, à laquelle le Maire Coderre s’était joint. Deux mois plus tard, la SDC du Village créait, grâce à un financement de l’arrondissement de Ville-Marie, un «projet-pilote» de 12 mois qui permit l’embauche de deux Intervenants de liaison. Ce «projet-pilote» fut renouvelé en 2013, puis en 2014, et, bonne nouvelle, l’arrondissement de Ville-Marie nous a récemment annoncé le renouvellement du financement pour les trois prochaines années » d’ajouter Bernard Plante, directeur général de la SDC du Village.
 
Cette année encore, la Fête de quartier aura lieu le 18 août (le 19 en cas de pluie), au charmant parc Charles S. Campbell. L’an dernier, la fête avait attiré plusieurs centaines de personnes. «Cette activité représente pour nous un bel exemple de  cohabitation dans le Village. Encore une fois, nous nous attendons à avoir autant de monde pour cet événement qui est coordonné par le directeur général du Pas de la rue, Sébastien Payeur, avec la collaboration de l’activiste locale, Lise Béland. Beaucoup d’organismes seront sur place», dit Samuel Tozzi.
 
Petite notice pour les gens qui habitent le quartier, à partir du 22 juin et jusqu’au 28 aout, on pourra pratiquer au parc Charles S. Campbell, tous les vendredis dès 18h30, de la danse en ligne ! Il s’agit ici d’une collaboration entre l’arrondissement Ville-Marie, la SDC du Village et les Aînés et retraités de la communauté (ARC). «C’est une activité très plaisante et très joyeuse et j’invite tous les gens de venir y participer», de dire avec entrain Lise Béland qui fait partie du comité organisateur de ces soirées…