Collège d’études ostéopathiques de Montréal

L’ostéopathie cette grande méconnue

Daniel Rolland
Commentaires
ostheopathie

C’est un médecin américain déçu de la médecine traditionnelle qui «inventa» l’ostéopathie avec l’idée que le corps pouvait aussi s’autoguérir

Vous pensez bien que cette façon de voir d’Andrew Taylor Still en 1874 se heurta vivement au corps médical. Et durant des décennies se fut une série d’affrontements entre les différents collèges de médecine et les tenants de cette médecine alternative. Heureusement, ces luttes épiques sont du passé. Vous avez même maintenant des médecins qui vont compléter leur formation avec l’ostéopathie. C’est une approche thérapeutique qui est fondée sur cette prémisse que des manipulations du système musculo-squelettique et facial soulagent un grand nombre de troubles du fonctionnement.
 
Une liste exhaustive d’interventions efficacess
L’espace est insuffisant pour décliner toutes les interventions qui apportent la cessation de souffrances inutiles comme l’insomnie, les irritations du côlon, des céphalées, etc. Pour la petite histoire, un des grands défenseurs de l’ostéopathie fut l’écrivain Mark Twain qui fut guéri de la sorte de ses bronchites à répétition et surtout la guérison de sa fille épileptique. En somme, cette discipline vise à traiter globalement un patient au lieu de s’attacher uniquement à sa seule maladie.
 
Pour ceux qui veulent faire profession d’ostéopathe, il y a un endroit renommé pour ce faire et c’est le Collège d’études ostéopathiques au centre-ville de Montréal. Appelez pour connaître la formation dans le détail. À votre façon vous deviendrez un ingénieur de 
l’organisme. 
 
Collège d’études ostéopathiques de Montréal. 
2015 Drummond, 5e étage Tél. (514) 342 2816