Véhicules automobiles

Les VUS de poche

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Honda

Ils sont amusants, pratiques, polyvalents et moins énergivores que leurs grands frères. Ils connaissent un tel succès que chaque constructeur en a un sur sa planche à dessin pour qu'il soit mis en production le plus rapidement possible. Il s'agit des VUS sous-compacts. La majorité se décline avec le choix d'une transmission intégrale et selon la version bénéficie de toute la technologie informatique inimaginable que ce soit dans l'aide à la conduite ou pour la communication. Une simple tempête de neige à Montréal ou ailleurs vous convaincra des bienfaits d'avoir à disposition quatre roues motrices et des avantages d'une garde au sol plus élevée pour se rire des bancs de neige.

Jeep Renegade
Renegade est une appellation mythique de Jeep. Pour ceux qui s'attendraient à un engin capable d'escalader l'Everest les doigts dans le nez, la surprise risque d'être grande. En fait le Jeep Renegade est plus proche du jouet urbain que du défricheur de contrées reculées. Quoi que !. Car dans ses versions les plus élaborées, le nouveau Renegade fait honneur à ses prédécesseurs et à la célèbre marque. Surtout dans sa version Trailhawk, livrable uniquement avec le système quatre roues motrices, et l'équipement nécessaire pour jouer les hors-pistes. La boîte automatique comporte 9 rapports, ce qui est rare dans cette catégorie, mais qui permet au Renegade d'être frugal à la pompe. Si la version de base Sport, ne peut recevoir de traction intégrale, elle se situe en dessous des 20 000 $ pour entrer dans l'univers des VUS sous-compact sans se ruiner. Développé et construit par Fiat, actionnaire majoritaire de Chrysler-Dodge-Jeep, le Renegade affiche sans aucun doute l'esprit Jeep.
 
Fiat 500X
C'est le vrai faux jumeau du Jeep Renegade. On ne se douterait pas que ces deux modèles ont le même ADN pour tout ce qui touche à l'architecture et à la motorisation. Seule l'enveloppe diffère et bien entendu la clientèle visée. Si le Jeep joue sur les angles droits, le Fiat préfère les rondeurs et un aspect civilisé. Cinq versions sont proposées pour cinq niveaux d'équipement et de confort différents, mais qui peuvent toutes recevoir en option les quatre roues motrices. Le Fiat 500X se détaille à partir de 21 495 $ pour la version de base Pop, et un peu plus de 30 490 $ pour la version la plus luxueuse la Trekking Plus. Pour ceux qui rêvent de rouler européen sans se ruiner, les modèles Fiat sont une alternative intéressante comparée aux Allemands et autres. 
 
Nissan JukeNissan Juke
Son look ne fait pas l'unanimité. Et sa vocation n'est pas perceptible au premier coup d'oeil. Avec ces allures de grenouille montée sur des pneus surdimensionnés, une surface vitrée limitée surtout à l'arrière le Nissan Juke se classe pourtant parmi les VUS sous compacts et connaît une popularité sur laquelle il aurait été difficile de parier à sa sortie. Mais le fait qu'il soit produit par une marque reconnue pour la qualité de ses produits a peut-être joué en sa faveur. Seulement en traction avant dans sa version de base, le Juke peut recevoir la traction intégrale sur toutes les autres versions, même la plus sportive, le Juke Nismo RS (Nismo pour Nissan Motors) qui se distingue par une motorisation turbocompressée développant 211 chevaux et quelques ajouts esthétiques le plus souvent de couleur rouge. Attention, les sièges baquets Reccaro que l'on retrouve sur la publicité sont une option qui vous en coûtera 1 500 $, une garantie d'être bien maintenu quand il vous prendra le goût de jouer toute proportion gardée à un pilote de F1. Les places arrière ne sont pas des plus généreuses et la configuration de la poupe ne favorise pas l'espace du compartiment pour les bagages. L'originalité du Juke, avec son look de navette intergalactique peut rencontrer votre personnalité, si vous ne voulez pas vous fondre dans la normalité.
 
Honda HR-V
Dernier né dans la gamme Honda, le HR-V (pour Happy Recreational Vehicle) ouvre le bal des constructeurs nippons dans le segment en correspondant en tout point aux caractéristiques des VUS sous-compacts. Construit à partir de la plateforme de la petite FIT, il se distingue par une garde au sol plus élevée et une silhouette plus ramassée, une monte pneumatique plus généreuse et un moteur plus puissant (1,8 L au lieu de 1,5 pour la Fit). Homogène, discret, le HR-V a toutes les chances de s'imposer par la qualité de sa présentation sérieuse, même un peu triste. Le HR-C joue la carte consensuelle. À partir de 27 841 $, le modèle d'entrée ne vient qu'avec deux roues motrices, et il faut compter 30 000 $ et plus pour bénéficier de la traction intégrale. .
 
Mazda CX 3
Comme le Honda, le VUS sous-compact de Mazda s'est fait longtemps désirer. Sa venue a été plusieurs fois annoncée puis reportée. Mais cette fois-ci c'est la bonne. Il est dans les salles de montre, et on peut passer commande. Si lui aussi vise à réunir le maximum d'acheteurs potentiels, notons que la silhouette générale reprend la signature graphique de Mazda. Impossible de le confondre avec une autre marque surtout la partie avant qui reprend le dessin torturé des modèles Mazda. Il est avec le Fiat 500X et le Nissan Juke l'un des plus nerveux de sa catégorie, et là aussi ne dépare pas avec la philosophie de la marque nippone qui insiste sur l'ADN sportif de tous ses modèles. Les modèles GX et GS peuvent recevoir en option la traction intégrale alors qu'il est de série pour le modèle GT disponible à partir de 30 990 $.
 
Chevrolet Trax et Buick Encore
Deux cousins très proches, le Chevrolet faisant office du parent pauvre face au Buick en termes de dotation et d'équipement.  Avec leur silhouette ramassée, ils sont les plus petits de leur catégorie. Et pourtant ils ne sont pas à négliger lorsque viendra le temps de faire un choix. Tous les modèles (4 pour Chevrolet et 3 pour Buick) proposent la transmission intégrale en option. Légèrement restylés pour l'année 2016, le Trax et l'Encore témoignent de la volonté de General Motors de se doter de véhicules propres à la marque sans re-badger comme ce fut longtemps le cas pour les petits modèles, des véhicules japonais. Il faut compter plus de 30 000 $ pour le Buick Encore et plus de 25 000 $ pour le Chevrolet Trax avec transmission intégrale.
 
Subaru XV Crosstrek
Subaru a choisi le compromis pour sa déclinaison d'un VUS sous-compact. La nouvelle Impreza se prêtait bien à la transformation. Élargissement des ailes pour recevoir des roues plus larges, garde au sol surélevée et le tour était joué, le XV Crosstrek était né. La marque faisant office de pionniers dans le rouage intégral adapté à des voitures conventionnelles, nul doute que le Crosstrek ferait fureur. Même si son allure allongée le confinait presque dans la catégorie des véhicules multisegments, son allure robuste et prête à affronter les pires conditions le classent indubitablement du côté des VUS. Et ce qui n'est pas négligeable, c'est le prix qui le rend très compétitif versus ce qu'il peut donner en termes de rendement. Un choix logique pour ceux qui recherchent un véhicule polyvalent et avec un espace intérieur le plus généreux de sa catégorie. 
 
Kia SoulKia Soul
Il est le grand gagnant et le dernier en vie de l'éphémère tendance des véhicules "cube". Exit le Nissan Cube, l'Honda Element, et Scion vient d'annoncer la fin de la production du xB. Le Kia Soul peut triompher allègrement et ses ventes ont de quoi faire rêver de nombreux constructeurs. Sympathique, logeable, bien équipé dès le modèle de base, bref, il fait rêver si l'on aime ses faux airs de fourgonnette. Et il rejoint aussi bien un public jeune que mature. Et parmi les nombreuses versions, on peut en trouver une tout électrique. Malheureusement, il ne peut se prévaloir ni même en option de la traction intégrale comme ses grands frères, le Sportage et le Sorento. Et pourtant, il possède une garde au sol et des pneumatiques plus généreux qui rendraient logique la présence de quatre roues motrices. Mais peut-être que Kia comme Hyundai ne tarde-ront pas à lancer leur propre expression du VUS sous compact. Hyundai prépare en Inde le lancement du Cresta, avant de l'exporter vers d'autres cieux, dont le nôtre.  
 
Mini Countryman SMini Countryman S
Il est mignon, et on ne se lasse pas de son tableau de bord iconoclaste avec l'immense cadran au centre, des commandes peu intui-tives. Mais rouler en Mini, c'est choisir avant tout le style et aussi une certaine aisance financière. Car de tous les VUS sous-compacts, le Countryman n'est pas donné. Filiale de BMW, Mini a multiplié ces deux dernières années la sortie de nouveaux modèles avec plus ou moins de bonheur tout en renouvelant les plus anciens. Une nouvelle mouture du Countryman est attendue dans les mois à venir. Surement plus grand que l'actuel et peut-être un peu mieux fini. Un défaut qui perdurait sur les premières générations de Mini. Attention, un Countryman bien équipé, c'est-à-dire, en ajoutant nombre d'options atteindra facilement 40 000 $ et plus. 
 
Les VUS sous-compacts à venir
Volkswagen a dans ses tiroirs un VUS plus petit que le Tiguan et dont le nom serait Taigun inspiré du concept présenté au salon de Sao Paulo de 2012. Toyota aussi pense à un RAV-4 rétréci. À moins que vous préfériez vous tourner vers un VUS pleine grandeur ? Et griffé ? Attendez de voir la première mouture de Jaguar dans cette catégorie.