Homosexualité chez les aînés

Surmonter le tabou dans les résidences

Yannick LeClerc
Commentaires
gay homme

Les Canadiens sont de plus en plus ouverts à l'homosexualité, mais ce sujet reste encore tabou dans des résidences pour personnes âgées. Les vieilles mentalités sont encore bien présentes chez un grand nombre d'aînés.

Des personnes âgées sont donc forcées de dissimuler leur appartenance sexuelle, souligne la directrice du centre Care Living en Nouvelle-Écosse, Josie Ryan. Elle dit que pour eux, c'est comme devoir sortir du placard une deuxième fois.

Ce centre de soins essaie maintenant de créer un environnement sécurisant pour ces personnes. La semaine dernière, une femme de la communauté gaie est venue rencontrer la direction pour en discuter.

La femme s'inquiète que des aînés ne puissent parler ouvertement de leur orientation sexuelle et qu'ils soient victimes d'intimidation de la part des autres résidents.

Elle a rappelé l'importance d'avoir une stratégie pour encourager la diversité dans le centre. L'institution travaille donc avec des groupes d'aide pour y arriver.

Il y a deux ans, un projet de centre pour aînés homosexuels a été abandonné, car le centre aurait été trop gros pour le quartier. Le centre Care Living à Northwood a donc eu l'idée d'offrir une aile réservée à ses bénéficiaires homosexuels. Par contre, le centre était incapable de remplir tous les lits. Josie Ryan ajoute que la porte n'est pas fermée. « Nous devons continuer nos recherches et en discuter avec nos résidents pour être certains qu'ils sont ouverts à une aile réservée. »

Pour une cinquième année, le centre Care Living participera au défilé de la Fierté gaie à Halifax samedi. Le drapeau de la Fierté gaie vole également fièrement devant le centre, ce qui a bouleversé quelques résidents. « C'est une belle façon d'ouvrir les discussions sur le sujet et d'éduquer nos résidents au sujet de l'homosexualité chez les aînés », explique Mme Ryan.

Elle assure que les réactions sont surtout positives. « Pour ce qui est des réactions négatives, nous répondons aux résidents que nous sommes une communauté ouverte et inclusive, que ce soit pour la communauté LGBT ou les groupes ethniques ».