Rencontre avec Marko Lebeau

Les deux ans de MenofMontreal.com!

Marc Antonios
Commentaires

Vous avez peut-être vu le concours Campus Jock? Cela déterminera qui sera le danseur de l’année au club Campus. Eh bien ce concours est retransmis sur le site de MenofMontreal.com, un site porno gai 100% montréalais qui célèbre cette année ses deux ans d’existence. Par ses vedettes assez bien bâties et pourvues par la nature merci, ce site semble rivaliser de plus en plus avec des sites américains concurrents… Pour nous en parler, nous avons fait appel à son principal promoteur, réalisateur et acteur, soit le sympa, avenant et sexy Marko Lebeau. Avec ses yeux d’un bleu azur pétillant et un corps bien fait, comment ne pas tomber sous le charme de ce beau Marko !

Ainsi, après avoir tourné pour d’autres studios, y compris le prestigieux COLT, Marko Lebeau se consacre maintenant corps et âme serais-je tenté de dire à Men of Montreal…

 

Bonjour Marko, après deux ans d’opérations du site, qu’est-ce qui a changé le plus ? 

Bonjour. Hum, je dirais que notre façon de tourner les scènes évolue constamment. À chaque fois que nous tournons, nous changeons un petit quelque chose. Bien évidemment, notre niveau d’expérience a progressé aussi, ce qui fait que nos tournages sont moins longs.

 

Combien de scènes les membres peuvent-ils visionner en tout ?

Nous nous approchons de 200 scènes de tournées. Puis, nous avons une compilation de plus de 6000 photos sur le site !

 

Quelle est la fréquence de l’ajout de scène, une par semaine, deux par mois, etc. ?

Normalement, nous sortons une scène de deux modèles ou plus à chaque semaine et un solo aux deux semaines. Il y a des périodes spéciales où nous sortons un solo à toutes les semaines en plus d’un duo.

 

Comment est-ce que vous recrutez vos vedettes ? Et est-ce facile de recruter à Montréal ?

Au début, la plupart des gars venaient des bars de danseurs (nus), mais au fil du temps, les sources de recrutement se sont diversifiées. On attire des candidats à cause du bouche-à-oreille parmi nos modèles, des candidatures soumises sur le site, des agences qui nous proposent des modèles, des vedettes pornos de passage à Montréal, etc.

 

Les hommes sont généralement musclés, tatoués et bien bâtis, est-ce cela qui fait surtout la réputation du site ?

C’est sûr que nous présentons surtout des gars qu’on pourrait qualifier de « Jocks ». Notre clientèle a un penchant évident pour les gars bien bâtis, bien foutus, et nous répondons à cette demande avec des mecs de ce genre, qu’ils soient gais, bis ou hétéros. Nous nous permettons, par contre, de déroger un peu de cette règle quand on sent que le gars a une présence sur scène indéniable et qui va faire le bonheur de notre clientèle.

 

Combien d’exclusifs avez-vous en tout et est-ce qu’ils viennent tous de Montréal ?

Ça varie d’une période à une autre. On en a eu jusqu’à trois, et généralement ils sont du Québec. En ce moment, il y en a un, soit Emilio Calabria. Il vient d’ici, mais ses origines sont italiennes.

 

Quel est votre fan base ? Est-ce que c’est surtout des Québécois, des Canadiens, des Américains ?

Notre marché principal ce sont les États-Unis. Nous attirons aussi un grand nombre d’Européens. Mais, nous comptons aussi sur un bon appui de clients canadiens, surtout québécois.

 

Est-ce que le site est suffisamment suivi pour dégager des profits et réinvestir dans l’entreprise ?

Nous nous étions donné un objectif de rentabiliser le site en deux ou trois ans et nous sommes sur la bonne voie. Notre clientèle est en constante croissance, puis on réinvestit tout le temps dans le site.

 

Dans l’industrie porno gaie américaine, on observe de plus en plus de collaborations et d’échanges entre les différents groupes, est-ce que c’est quelque chose à laquelle vous avez songé pour renforcer MenofMontreal.com ?

Bien sûr, nous le faisons déjà à différentes échelles. Nous échangeons parfois des modèles avec d’autres studios et nous collaborons avec plusieurs sites pour la promotion réciproque par le biais de notre partenariat avec Buddy Profits. N’empêche que, pour le moment, nous nous concentrons d’abord et avant tout sur des productions à Montréal et à mettre en valeur de nouveaux acteurs d’ici.

 

Comment s’annonce l’avenir pour Men of Montreal et pour toi Marko Lebeau?

Pour le site, je veux commencer à tourner plus de quatre scènes de couples par mois et amener à Montréal des acteurs connus pour des événements et des tournages avec nous. Comme ça on donne plus d’expérience à nos gars d’ici avec des maîtres de l’industrie.

Puis, pour moi personnellement, je cherche toujours de nouvelles occasions pour grandir l’entreprise et améliorer notre offre à la clientèle.

 

Est-ce que Marko Lebeau l’acteur aime toujours autant participer activement aux tournages ?

Je dirais que dans les débuts, j’étais un peu moins présent, mais au courant de la dernière année, je suis présent à tous les tournages. Même que maintenant je suis moi-même vidéaste. J’ai toujours l’intention de continuer à tourner. Notre clientèle ne veut pas de moi strictement derrière la caméra ! (large sourire ici) 

 

Merci énormément à toi Marko et à Emilio Calabria de collaborer avec ZIP.

Ce fut un plaisir. Nous vous remercions pour cette occasion d’échanger et nous remercions surtout tous nos fans pour leur appui au cours des deux dernières années.…

 

Liens : falconstudios.com

jrlchartsonline.net