Rencontre

Tayte à croquer !

André-Constantin Passiour
Commentaires

Oui, lorsqu’on l’aperçoit pour la première fois, la mâchoire manque de nous tomber… Tayte Hanson possède un de ces charismes fous et une présence à l’écran qui nous fait nous exclamer : OUF ! Entraîneur, danseur professionnel, danseur nu à ses heures et écrivain transformé en porn star, Tayte Hanson est tout simplement «sublime» avec son corps magnifiquement sculpté, un torse légèrement velu et un sourire ravageur un peu narquois et sa belle grosse queue qui se met à l’attention en un rien de temps…

Tout respire le sexe et la luxure chez Tayte Hanson qui a été embrigadé l’an dernier par Jake Jaxson chez Cockyboys.com. Jaxson, le grand manitou du studio, ne tarit pas d’éloges à l’égard de ce garçon. Tayte Hanson est la vedette du film Tasty Tayte qui aligne, également, les Gabriel Clark, Brandon Jones, Dillon Rossi et Joey Lafontaine, entre autres…

Le site nous fait entrer aussi, en 2014, dans un autre «thriller surnaturel» appelé Meeting Liam alors que, pour la fête d’Halloween, Tayte Hanson, Ricky Roman, Levi Karter et le jeune arrivé Liam Riley sont l’objet de forces obscures dans un chalet situé dans les bois de l’État New York… Tayte et Ricky y sont délectables à souhait, une scène de baise est d’ailleurs devenue très populaire sur le site…

 

 

Hanson, en compagnie de Liam Riley, Levi Michaels, Ricky Roman, Levi Karter ainsi que Colby Keller sont les vedettes d’une vidéo déjantée, une collaboration de Jake Jaxson (le producteur et réalisateur de Cockyboys), du designer de mode Brad Callahan et de Colby Keller et intitulée BCALLA FW15 (pour Fashion Week 2015). On mixe ici un shooting de mode avec les créations très queer et amusantes de Callahan (qui a déjà conçu des costumes pour Lady Gaga) et le «road trip» et série porno de Keller, «Colby Does America». Ici, il s’arrête donc dans la Grosse Pomme pour tourner, avec l’équipe de Cockyoys, dans ce projet délirant sortant des sentiers battus à la fois de la mode et de la porno… 

Sur Cockyboys.com, on peut déguster des yeux Tayte Hanson, un vigoureux top, en train de fourrer allègrement Levi Karter, Joey Lafontaine, Dillon Rossi, Justin Matthews, Jaxon Radoc et Max  Carter, entre autres.

Il a les cheveux châtain clair avec des mèches blondes et souvent une barbichette avec du poil roux, lorsqu’on y ajoute des yeux pâles tantôt verdâtres tantôt bleutés selon les éclairages, alors Tayte Hanson dévoile là tout son charme. Mais ce n’est pas tout, à 25 ans, il possède un corps svelte de danseur. Mesurant 5’9’’ et pesant 172 lbs, on le décrit comme un «top versatile» alors qu’il arbore une queue de 7 pouces et demi… Originaire du Nouveau Mexique, il vit et travaille maintenant à New York depuis quelques années.

Voici donc l’entrevue qu’il nous accorde des studios de Cockyboys.com à New York.

 

***

 

Je crois si je me rappelle bien, que c’est lors du tournage de Project Gogo Boy que tu as rencontré Jake Jaxson, est-ce que c’est à ce moment-là que l’idée est venue, soit de sa part ou la tienne, de faire de la porno ? Pensais-tu un jour devenir un modèle de Cockyboys ?

En effet, j’ai rencontré JJ (Jake Jaxson) et RJ (le responsable de la production) alors qu’ils tournaient Project Gogo Boy et ils m’ont demandé si j’étais intéressé à jouer dans des films (pornos). À ce moment-là, j’étais sous un contrat de danse qui ne m’aurait pas permis de pouvoir le faire. Par contre, l’intérêt qu’ils m’avaient porté a suscité une certaine curiosité chez moi. Je me devais d’être patient et de les appeler en temps opportun. Je dois dire que je suis heureux d’avoir attendu ces deux ans-là parce que ma maturité m’a alors permis de mieux utiliser cette plateforme qui s’offrait à moi.

Jake Jaxson semble avoir été sous le charme de ta personnalité et de tes qualités dès le départ, est ce que vous vous êtes ainsi entendus dès le début ?

Oui, JJ [Jake Jaxson] et moi nous sommes tombés sur la même longueur d’onde dès la première journée. La communication a été toujours ouverte et constructive et cela a mis la table pour une relation de travail très saine et synergétique !

 

 

Avais-tu fait de la porno avant d’arriver chez Cockyboys, ou bien est-ce réellement tes débuts dans le milieu ?

Cockyboys est la première et la seule entreprise de porno avec laquelle j’ai travaillé. J’ai tourné des vidéos pornos maison, mais on va dire que cela ne compte pas… 

Dans combien de scènes ou de films as-tu joué jusqu’à maintenant ?

Je pense bien qu’il y en a 11 en tout.

Sur le site, on peut y voir cette scène très passionnée de flip flop [lorsque des acteurs s’échangent les rôles], dans la forêt, avec Justin Matthews. Pour moi du moins, cette scène semble une coche en haut des autres, la chimie opère entre les deux et le sexe y est absolument incroyable. Est-ce que tu dirais que c’est ta meilleure scène ?

Je crois que chacune de mes scènes possède son moment spécial. Comme dans la vraie vie, il arrive un instant où je connecte totalement avec l’autre. Mais je suis d’accord que la chimie était tout à fait particulière avec Justin Matthews, peut-être parce qu’il me rappelait le tout premier gars avec lequel j’ai couché. 

Jusqu’à présent, que peux-tu nous dire sur ta carrière dans la porno, des gens et des autres vedettes que tu y as rencontré ?

Pour être honnête, c’est bien différent de ce à quoi je m’attendais. Je pensais faire la connaissance de biens des gens que je n’aimerais pas et d’autres plutôt stupides. Toutefois, en réalité, j’y ai rencontré des gens avec une belle personnalité, des gens intelligents et très amicaux. Je crois que ce que j’aime le plus c’est de pouvoir œuvrer au sein d’une entreprise ultra créative comme peut l’être Cockyboys.

De l’extérieur, il semble que vous avez  tous beaucoup de plaisir chez Cockyboys. Est-ce le cas? Avez-vous tant de fun que ça ?

C’est tout à fait vrai ! Bien sûr il y a des chicanes lorsque les cieux sont orageux, mais la plupart du temps, c’est plutôt l’arc-en-ciel et les lollipops qui dominent ! (grand sourire)

Que penses-tu du type de porno que réalise Cockyboys, de la direction et de ces scènes ?

Même avant de travailler avec l’équipe de Cockyboys, j’appréciais la qualité de leur travail. Maintenant que je suis à l’intérieur, j’ai encore plus de respect pour tout ce qui est entrepris à Cockyboys. Je suis constamment surpris par leur sens artistique ainsi que par leur capacité de production et de charge de travail. Jake Jaxson (JJ) arrive à combiner la direction générale du studio, sa vision d’ensemble avec sa réalisation de films et scènes et ce, avec minutie, et à créer ainsi une synergie incroyable entre les deux. Pour ça, c’est un vrai génie. D’un autre côté, il y a RJ qui, en technicien hors pair, réussi à transposer de manière bidimensionnelle la vision de JJ. Lorsqu’on y ajoute l’excellence de Benny (Morecock) aux opérations, on a là la base de tout ce qui fait que ce produit est foutrement fantastique…

Qu’est-ce qui t’a amené à faire de la porno ?

En fin de compte, il y a maintes raisons. Tout d’abord, j’ai toujours été très exhibitionniste, alors cela semblait tout à fait naturel que je me lance [dans la porno]. D’un autre côté, je savais que la porno allait me permettre d’évoluer à travers toute une plateforme et que je pourrais partager plusieurs aspects de ma vie. Il y a aussi le fait que je pouvais exprimer mes idéaux sur des enjeux auxquels fait face notre communauté, entre autres, une sexualité plus intelligente. Sans lui donner plus d’importance qu’elle n’en a en réalité, j’aimerais pouvoir dire un jour, en rétrospective, que j’ai été une vedette porno qui a contribué à faire de la porno plus créative et de qualité supérieure.

 

 

Raconte-nous un peu qui est Tayte Hanson et ce qu’il faisait dans la vie avant la porno ?

Eh bien c’est drôle parce que je continue à faire tout ce que je faisais avant d’être rentré dans l’industrie. Pour ce qui est du travail, oui je joue dans de la porno, mais je suis aussi un entraîneur privé, je suis un danseur professionnel dans une compagnie et j’effectue des tournées. Mais je suis aussi un gars qui aime beaucoup sa famille et je retourne souvent à la maison pour être avec mes parents et mes frères et sœurs. Pour le plaisir, j’adore voyager, lire, faire des films, de la photographie, pêcher, faire du surf et un tas d’autres trucs.

Pourquoi les gens disent-ils de toi que tu possèdes tant de talents cachés ? On dit aussi que tu es un être très artistique. Est-ce vrai et quels sont ces talents que l’on dit cachés ?

Même avant de faire de la porno, on me collait l’étiquette du gars qui semble toujours avoir un nouveau métier. Je crois qu’il ne s’agit pas de réussir et d’avoir du succès à bien des choses, mais tout simplement d’avoir la volonté d’essayer. J’ai toujours essayé de faire une multitude de choses dans la vie, des choses qui m’étaient possibles, entendons-nous bien ici, j’ai fait de la danse, du théâtre, des films, des cascades, de la construction, de la cuisine et de l’écriture et encore une tonne d’autres choses, tout bonnement parce que j’aime les défis et de pouvoir dire que je les ai accomplis. Heureusement, j’ai réussi plusieurs de ces choses-là que j’ai entrepries et je rends grâce d’avoir eu la capacité de les faire.

Et alors, qu’est-ce que fait justement Tayte Hanson à part la porno, as-tu des passions, des «hobbies» !

Mon plus grand hobby c’est la lecture. Je lis un livre par semaine…

Es-tu aussi «sensuel» en dehors du champs de la caméra que tu l’es devant la lentille ?

Oui. Tout ce que je fais devant la caméra puise sa source de l’extérieur, parce que c’est important pour moi de pouvoir me connecter à l’autre à travers le sexe et lorsque je trouve ce moment-là précis, c’est super excitant !

Sais-tu quels sont tes prochains projets ? Nous savons que Jake Jaxson cogite toujours des projets sexy et artistiques, alors est-ce qu’il y aura de la place pour Tayte Hanson dans de tels futurs projets ?

Il y aura en effet plusieurs nouvelles scènes qui sortiront bientôt ainsi que des projets plus élaborés. Justement, Jake Jaxson et moi avons eu récemment une conversation des plus intéressantes sur l’année qui s’en vient et laissez-moi vous dire qu’elle sera des plus fantastiques ! Mais je ne peux en dire plus…

Tu possèdes un beau corps bâti, mais pas trop musclé, comme celui d’un athlète ou justement d’un danseur, qu’est-ce que tu fais pour obtenir un tel corps ?

Eh bien, je m’entraîne au même gym au moins cinq fois par semaine, mais mon corps s’est développé surtout grâce à la danse – et tout l’entraînement et la formation que cela demande – au ballet et à la danse moderne, cela accomplit vraiment des miracles.

Quelle serait ta scène de rêve, ton fantasme devenu réalité devant la caméra et qui seraient tes partenaires ?

Plusieurs de mes fantasmes ont déjà été transposés en scènes tournées devant la caméra. Mais dernièrement, j’ai une envie de jouer dans une orgie ou un trio. Pour ce qui est de mes partenaires avec lesquels j’aimerais me retrouver, la liste est longue, très, très longue…

Quel est ton genre d’homme ?

Bien sûr, je reste ouvert à plusieurs types de gars différents, mais je suis attiré sincèrement par des gars plus petits que moi, habituellement un peu plus efféminés et un peu plus jeune.

Tu te considères comment : versatile, top ou bottom ?

100% versatile. Auparavant, en raison de considérations psychologiques plus reliées à ma «masculinité» qu’autre chose, je me voyais comme un véritable top. Mais finalement, je me suis laissé aller au plaisir et au fait que j’aime les deux.

Quelle est ta position préférée ?

J’aime n’importe quoi qui me permet de regarder l’autre droit dans les yeux. Il n’y a rien de plus important pour moi que de pouvoir regarder l’autre gars dans les yeux, d’établir ici une connexion, de l’embrasser et de le fourrer en même temps…

As-tu des tournées de promotions cet été ?

Cet été, je me concentre à travailler sur du nouveau matériel, c’est vraiment malade, donc mes possibilités de voyager sont limitées. Par contre, l’été prochain semble s’orienter vers beaucoup de voyages !

Tu seras à Montréal pour les festivités de la Fierté, est-ce ta première visite au Canada et à Montréal en particulier ?

En fait, je suis souvent allé au Canada dans le cadre de mes tournées avec la compagnie de danse, mais c’est la première fois que j’assisterai à des célébrations de la Fierté au pays et je suis extrêmement excité !

Merci bien Tayte pour nous avoir accordé cet entretien !

Merci à vous et aux lecteurs de ZIP de lire cet article sur ma carrière et n’oubliez pas de venir me voir le 15 août prochain, je serai là avec d’autres gars de Cockyboys (au Kiosque de Fugues/Zip)! 

Infos : Cockyboys.com

 

 

AVIS AUX FANS DE COCKYBOYS !

Les célébrations de la Fierté arrivent à grands pas… Cette année, lors de la Journée communautaire de Fierté Montréal, le samedi 15 août, nous recevrons de la grande, très grande visite au kiosque de Fugues/ZIP ! De 13h à 16h, vous pourrez rencontrer, non pas une ou deux, mais quatre des vedettes les plus hot et sexys de l’heure du site Cockyboys.com ! Vous avez aimé le gars qui fait la page couverture de la dernière édition de Zip, Tayte Hanson ? Eh bien il sera là en compagnie d’une autre porn star qui a fait la page frontispice du numéro 98, c’est-à-dire le très agréable Levi Karter (le mignon jeune latino qui était avec son chien !). Mais ce n’est pas tout, Liam Riley et Allen King seront également à Montréal pour cette occasion unique ! Ne ratez pas ça ! Venez les rencontrer en grand nombre !

Quand : samedi 15 août 2015, de 13h à 16h

: kiosque de Fugues/ZIP, sur Sainte-Catherine Est à l’angle de la rue Amherst (face au Cabaret Mado).