Mercedes-Benz

Mercedes-Benz Rive-Sud renaît et brille de mille feux

Daniel Rolland
Commentaires
Mercedes-Benz
Mercedes-Benz
  • Mercedes-Benz
  • Mercedes-Benz

Ce qui fait présentement jaser dans le monde de l’automobile c’est le résultat spectaculaire des travaux de reconstruction entrepris chez Mercedes-Benz Rive-Sud.

Si on dit volontiers que l’intelligence puise sa source dans la curiosité, alors François Leclair est suprêmement intelligent. Voyez vous-même, le vice-président et Directeur général de cet important concessionnaire automobile a été reçu avocat, a fait une maîtrise aux Beaux-Arts, a travaillé longuement dans l’hôtellerie à Laguna en Californie et a fait des études en scénographie et design. C’est un artiste dans l’âme et sa vie c’est bien davantage que de vendre du « char ». L’ennui? FrançoisLeclair ne veut pas le connaître. Il a voulu que la concession Mercedes de la Montérégie soit un véritable phare. « Ma famille est présente dans le monde de l’auto depuis 50 ans. Mon grand-père, par exemple, avait un atelier de carrosserie. Pour mon père, cette concession Mercedes était en sorte comme un 

Mercedes-Benz

rêve ». Et au fils de lui conférer une beauté rarement vue. La cons-truction s’est faite sur deux ans, sans pour autant gêner les opérations courantes. Au total 125 mille pieds carrés. Avec bistro à l’intérieur, gym pour les visiteurs et le personnel. Le soir vous avez des éclairages LED qui ma-gnifient l’immeuble. Bref, un superbe vaisseau, modèle du genre pour la célèbre marque allemande.
 
Militant gai
François Leclair est ouvertement gai. « Ce n’était pas évident dans ce milieu qu’on pourrait croire particulièrement macho. Mais j’ai été très bien accepté par mon père et toute ma famille. Actuellement je préside la campagne de financement du GRIS qui a pour mission de parler de la vie homosexuelle dans les écoles. À 14 ans j’aurais bien aimé avoir quelqu’un qui vienne en classe nous parler aussi ouvertement. Plus tard, alors que je faisais mon droit, j’ai rencontré deux avocats de deux générations différentes, gais eux aussi, qui m’ont beaucoup influencé positivement.». À 22 ans il fera donc son coming-out se déchargeant d’un grand poids sur les épaules. À l’entendre, il respire la liberté. S’il considère que beaucoup de chemin a été parcouru pour l’établissement des droits de la communauté LGBT, il reste encore du chemin à parcourir. Et son entreprise met régulièrement la main au gousset pour soutenir cette cause noble. Et dire qu’hier le monde des garages était un bastion du machisme. Mine de rien, François Leclair fait sa propre révolution.