À lire

Un léger trouble

Benoit Migneault
Commentaires
Un léger trouble

Baptiste a une vie bien tranquille, malgré les quelques petits drames qui la parsèment, en particulier son divorce avec Véra qui est devenue, au fil des ans, progressivement indifférente à son endroit. Désoeuvré, il se réfugie dans un travail monotone au sein d’une étude légale malgré un désintérêt quasi total pour la discipline.

Un léger troubleRien ne présage le moindre changement ou la rencontre du plus petit écueil jusqu’au jour où il est victime d’un léger accident de voiture et s’éveille, dans un centre hospitalier, victime d’une commotion cérébrale. Heureusement, les pronostics sont plus qu’optimistes et, malgré quelques migraines, il récupère rapidement. Un petit hic cependant : il se rend peu à peu compte qu’il n’éprouve plus vraiment de désir pour les femmes et que c’est plutôt le regard des hommes qu’il recherche maintenant. Est-ce consécutif à la commotion cérébrale, est-ce passager, est-ce une langueur qui sommeillait déjà en lui et que l’accident a révélée? Mystère! Il n’en demeure pas moins qu’il doit apprendre à composer avec un sentiment et un milieu qui lui est complètement étranger. Débute alors une exploration non seulement de sa sexua-lité, mais également de son identité et du milieu gai. Lui, qui était pétri de préjugés et de clichés, fait progressivement face à une réalité qui se révèle différente du portrait qu’il s’en était dressé. Un regard passionnant, à la fois ironique et tendre, sur le parcours d’un homme qui décide de s’écarter du chemin tracé. Qu’est-ce qui l’emportera chez lui : la plénitude et le plaisir de ce qu’il est devenu ou le regret de ce qu’il était?