Troubles de l'érection

Les bleuets et les agrumes réduiraient les troubles érectiles

Julie Mendore
Commentaires

Une nouvelle étude suggère aux hommes de manger davantage d'aliments riches en flavonoïdes. Ces molécules pourraient en effet réduire le risque de troubles de l'érection.

Pour lutter contre la dysfonction érectile, mieux vaut manger des myrtilles, des agrumes ou boire du vin rouge. Selon une nouvelle étude menée par les universités d'East Anglia (Norwich, Angleterre) et d'Harvard (Cambridge, États-Unis), les aliments riches en flavonoïdes seraient en effet associés à un risque réduit de troubles de l'érection. Des résultats inédits publiés mercredi dans la revue The American Journal of Clinical Nutrition.

Pour parvenir à cette conclusion, plus de 50 000 hommes d'âge moyen ont été inclus dans un essai. Ils ont été interrogés sur leur capacité à avoir et à maintenir une érection suffisante pour un rapport sexuel. Des données sur leur apport alimentaire ont également été recueillies tous les quatre ans.

L'équipe de recherche a bien évidemment pris en compte une série de facteurs essentiels tels que le poids corporel, l'activité physique, la quantité de caféine consommée, et si les participants étaient fumeurs ou pas. La recherche a été limitée à des hommes qui étaient en bonne santé.

 

Des résultats surtout sur les moins de 70 ans

Résultat, plus d'un tiers des hommes interrogés ont déclaré avoir souffert de dysfonction érectile au cours de leur vie. Mais ceux qui avaient une alimentation riche en flavonoïdes étaient moins susceptibles de souffrir de ces maux.

La Pr Aedin Cassidy de l'Université d'East Anglia (UEA) déclare dans la publication : « Les principales sources d'anthocyanes, de flavones et de flavanones consommés aux États-Unis sont les fraises, les myrtilles, le vin rouge, les pommes, les poires et les agrumes ». Elle révèle qu'en manger est associé à un risque réduit de dysfonction érectile chez les hommes, avec le plus grand bénéfice pour ceux âgés de moins de 70 ans. « En moyenne, ces hommes étaient 10 % moins susceptibles d'avoir des pannes sexuelles », a-t-elle indiqué.

Précisément, ces travaux montrent qu'avoir une alimentation riche en flavonoïdes est aussi bon pour la fonction érectile que marcher jusqu'à cinq heures par semaine. L'étude a auss montré que la consommation de fruits en général était associée à une réduction de 14 % du risque de dysfonction érectile. Et la combinaison aliments riches en flavonoïdes/exercice physique a elle réduit ce risque de 21 %.

 

Les flavonoïdes bons pour le coeur

La Pr Aedin Cassidy de l'UEA rappelle au passage que d'autres études ont déjà montré que la consommation de certains aliments riches en flavonoïdes pouvait réduire le risque de développer certaines maladies, notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires. Mais cette étude est bel et bien la première à examiner l'association entre les flavonoïdes et les troubles de l'erection qui affecte jusqu'à la moitié des hommes à la cinquantaine, et encore plus ceux de plus de 70 ans.

Le Pr Eric Rimm, auteur principal de l'étude et enseignant à Harvard conclut de son côté : « En plus d'améliorer la santé sexuelle pour les hommes de moins de 70 ans,  les flavonoïdes présentent un avantage important pour préserver sa santé cardiaque. Je tiens à souligner que la dysfonction érectile est souvent l'indice d'un début d'une fonction vasculaire pauvre. Sa survenue doit donc être considérée comme une occasion importante permettant d'intervenir pou prévenir la maladie cardiovasculaire, la crise cardiaque et même la mort ! »