Mado est au boutte

Si c’est «In», c’est déjà «out»

Mado Lamotte
Commentaires
Mado Lamotte

Une nouvelle année qui commence emmène son lot d’espoir et de bonnes résolutions. Moi par exemple, en ce début d’«ano nuevo», j’espère toujours qu’un jour les hommes vivront d’amour, qu’il n’y aura plus de guerres de religions et de territoires, ni d’attentats terroristes, que les derniers dictateurs crouleront sous les révoltes populaires, que l’être humain respectera enfin la nature, que plus jamais un animal ne sera maltraité, que les politiciens cesseront de se graisser la patte à nos frais, que les mieux nantis prendront en charge les plus démunis, que Guy Turcotte restera coupable à l’issu de son 3e procès, qu’Éric Salvail m’invitera à ses recettes pompettes, que Xavier Dolan me demandera de tourner dans son prochain film et que Justin Bieber perdra l’usage définitif de ses cordes vocales. Et en ce qui concerne les bonnes résolutions, inutile de vous dire que je ne suis pas du genre à en prendre car je sais très bien ne pas pouvoir les tenir plus de 24 heures. Par contre, une tradition que je respecte à chaque nouvelle année qui se pointe le nez c’est de vous dresser ma fameuse, et désormais célèbre internationalement, liste de ce qui, selon mes prédictions, sera In ou Out en 2016. Sachant déjà que 2016 est l’année du singe et l’année 9 en numérologie, je prédis qu’un macaque sera élu président des États-Unis et que le quotient intellectuel de Kim Kardashan atteindra un sommet inégalé de 9. Bonne Année mes chéris.


 

OUT

 
Stephen Harper : Il a été dans ma liste de Out presqu’à chaque année depuis 10 ans. Mais la bonne nouvelle c’est que là c’est vraiment la dernière fois. Bye Bye mon cowboy, tu peux aller pourrir derrière le comptoir d’une station d’essence dans un trou perdu de l’Alberta, ton nom est désormais synonyme de «pire premier ministre canadien à vie!»
 
Adèle : Je sais pas si c’est la chanteuse qui me tombe sur les nerfs ou l’ostie de chanson plate qui est reprise aux 2 secondes par n’importe quel ti-coune aux 4 coins de la planète. Même Céline a réussi à gâcher l’interprétation qu’elle en a faite à Vegas le 31 décembre. Maintenant, c’est pour quand la version québécoise? «Allo c’est moé, ç’fa longtemps qu’on s’est pas vu, ça t’tente-tu d’aller aux vues. Allo vas-tu finir par répondre, me r’connais-tu c’est moé Raymonde!»  
 
Texter en marchant : Hey les zombies, si vous leviez la tête un peu plus souvent au lieu de marcher le nez collé sur votre téléphone vous pourriez remarquer mon beau sourire ravageur et mon regard pénétrant qui vous invitent à me suivre dans le fond d’une ruelle pour vivre des moments inoubliables d’une intensité à vous faire regretter d’avoir commenté un 100e statut Facebook vide de sens. 
 
M’aborder comme si on avait gardé les cochons ensemble : Tsé mon minou, si tu viens me parler parce qu’on avait ben ri en buvant un shooter ensemble en 2009, dis-toi que j’ai dû voir 10 000 personnes depuis ce temps-là. Pis ça c’est juste dans mon lit. Ça fait qu’insulte-toi pas si j’te reconnais pas. Pis si on a déjà baisé ensemble, présente-toi de dos, y’a plus de chances que je te reconnaisse comme ça. 
 
Denis Lévesque : Animateur insupportable et chanteur épouvantable, rien à ajouter.
 
L’ami fatigant qui t’appelle, te texte, te twitte, te facebooke aux 2 secondes jusqu’à ce que tu le rappelles : Hey le codingue, si j’te rappelle pas tout de suite c’est peut-être parce que je suis occupée ou que ça me tente juste pas. Anyway chu drag queen, chu  pas chirurgienne cardiaque, ça fait que si t’es sur le bord de mourir, j’aurai beau arriver en courant pour te chanter « I Will Survive », tu vas crever quand même! 
 
Rire des Français : Ils l’ont eu assez dure en 2015, si vous voulez bien on va leur donner un break en 2016. Bon ça veut pas dire que je peux pas leur rappeler une fois de temps en temps que le Québec est plus évolué que la France, que si y’avaient pas perdu la bataille des plaines d’Abraham le Canada serait un pays francophone, que Natasha St-Pier n’est pas Québécoise, que le vin espagnol est bien meilleur que le vin français, que la bouffe italienne est bien meilleure que la bouffe française et que ça ne sert à rien au Québec d’utiliser les mots « kiffer, niquer, chelou, relou et ouf » parce qu’icitte ça veut rien dire pantoute. 
 
Mado est Out : Snif, snif, c’est avec grande peine que je dois vous annoncer mon départ temporaire des belles pages de Fugues. 2016 sera une année très chargée pour moi et comme je ne sais déjà plus où trouver le temps pour mener à bien tous les contrats qui m’attendent dans les prochains mois, je dois pendre une pause d’écriture pour me consacrer à mes nouveaux projets. Je ne vous dis pas adieu, je vous dis à très bientôt mes chéris et surtout, merci de votre fidélité depuis toutes ces années.   

IN

 
Justin Trudeau : Non je n’ai pas voté pour lui, non je ne suis pas de-venue fédéraliste, non je ne rêve pas de prendre un selfie avec lui mais, un fils à papa qui réussit à rallier le meilleur et le pire d’un pays qui n’en pouvait plus de se faire trainer dans la boue par un imbécile a bien mérité sa place dans mes IN de l’année. Pis en plus y’est cute, alors quand il dira des niaiseries on pourra fermer le son de la télé et admirer son beau profil grec.
 
Jean-Philippe Wauthier : Au début il m’énervait un p’tit peu pis un soir j’ai vu l’entrevue avec la jeune Khloé, transgenre de 14 ans. Révélation! Cet homme-là a plus que du charisme, il est intelligent, cultivé, passionné et en plus il est beau jusqu’à la racine des cheveux. Oui, il est aussi un peu prétentieux, imbu et fier mais pourquoi pas, on l’a tous déjà été un peu à son âge. Et sincèrement, entre ça pis Richard Martineau, je préfère de loin imagi-ner me passer la main dans la belle chevelure Herbal Essence du beau Jean-Philippe.
 
Le noeud papillon : Y’a rien de plus chic et excitant qu’un homme en beau complet bien pressé rehaussé d’un nœud papillon. En plus quand le gars a les cheveux frisés mi- longs, une p’tite barbe d’une semaine et des mains poilues, je viens toute trempe. Out le look de bucheron avec la barbe jusqu’au nombril, cette année on fait un effort les boys, on attend pas le mariage de son meilleur ami, on s’habille comme Alex Nevsky pour aller cruiser au 5 à 7 de l’Aigle Noir. 
 
Les vidéos éducatifs sur You tube : Comment ai-je fait pour vivre toutes ces années sans savoir : comment enlever la coquille d’un œuf en trois secondes, fabriquer une attache pour mes sacs de nachos avec un vieux bouchon de liège, transformer un coton ouaté en oreiller, ramollir du beurre avec une râpe à fromage, éplucher une pomme à la vitesse de l’éclair avec une perceuse ou comment cirer mes chaussures avec une peau de banane. Grâce à ces petits trucs aussi insignifiants les uns que les autres ma vie ne sera plus jamais la même. 
 
Les roux : Demandez-moi pas pourquoi, j’ai toujours craqué pour le poil de carotte. Pourtant je ne suis pas férue de peau laiteuse et je n’affectionne pas particulièrement les taches de rousseur mais fouillez-moi, est-ce parce que je suis fan d’Astérix et d’histoires de Vikings, moi j’aime les roux. Et depuis le premier poussin jaune orange qui a picossé dans mon lit, je rêve de me ramasser dans un gang bang avec Michael Fassbender, Damian Lewis, Rupert Grint et le Prince Harry. 
 
Miss Colombie : Andy Warhol l’a dit : tout l’monde aura droit à son quinze minutes de gloire dans sa vie. Jean-Paul 1er a été pape pendant 33 jours, Louis XIX a été roi de France pendant 20 minutes, Pauline Marois a été première ministre du Québec pendant 18 mois et la pauvre Miss Colombie aura été Miss Univers pendant 5 grosses minutes de bonheur. 
Pauvre cocotte. Juste pour ça elle mérite d’être IN. 
 
Le bubble butt : Ici il n’est pas question du cul d’hippopotame de Nikki Minaj mais bien des belles paires de fesses masculines rebondies comme un ballon de soccer, dans le style Chaning Tatum, Rafael Nadal et David Beckham. J’ai jamais compris l’obsession des gais pour le pénis. Un pénis, qu’il soit petit, moyen ou gros, y’a toujours quelque chose à faire avec, mais une paire de fesses trop molles ou trop plates, c’est un turn off total. En 2016, vénérons tous ensemble les belles fesses dodues et sautons à coeur joie tête première dans le buffet !
 
Le photobomb : Out ceux qui prennent des selfies avec leurs maudits selfie-stick qui rendent les photos de voyages toutes pareilles. Asteur c’est l’invasion des photos des autres qui est IN. Je vous dis pas le fun que j’ai à faire des faces de clown derrière des touristes qui se prennent en photo devant n’importe quoi ou encore à mon cabaret, j’adore quand une drag queen vient gâcher la photo d’un client qui s’applique depuis 10 mi-nutes à prendre une bonne photo avec moi.