REER et CELI

Parce qu'ils améliorent votre situation fiscale

DESJARDINS
Commentaires
argent bateau

Le Régime Enregistré d’Épargne Retraite (REER) et le Compte d’Épargne Libre d’Impôt (CELI) ne sont probablement pas les sujets les plus chaleureux échangés en famille ou entre amis durant les célébrations de fin d’année. Nous parions que lorsqu’est venu le moment d’échanger les vœux de début d’année 2016, rares ont été les gens qui vous ont souhaité un REER comblé ou un CELI bien garni. Votre santé financière est pourtant très importante, vous le savez! On vous le souhaite à la va-vite dans les festivités «du succès et de l’argent en 2016!». Mais encore faut-il judicieusement savoir investir cet «argent en 2016»! Desjardins a quelques souhaits pour vous.

Avertissement de votre conseiller Desjardins 
Bien que votre Fugues soit distribué à l’entrée de votre pub de quartier ou de votre boutique d’accessoires préférée ou bien qu’il ait été lancé sur vous, à tout hasard, pendant que vous étiez sur une piste de danse, votre conseiller Desjardins vous suggère de faire un rouleau avec cette copie et de l’insérer dans une de vos poches afin de la lire subséquemment dans un lieu éclairé et sec. Notez toutefois que la consommation de café ou de thé vert peut aider à votre assimilation des bienfaits de l’épargne enregistrée sur votre santé financière. Pour vous souhaiter de bien belles épargnes en 2016, nous vous proposons de faire un tour des pronoms et adverbes interrogatifs les plus familiers de la langue française. 
 
Quoi et Pourquoi? Un REER et un CELI. Parce qu’ils améliorent votre situation fiscale
Le REER et le CELI sont en premier lieu des abris fiscaux. C’est-à-dire qu’ils permettent que les gains et les revenus générés au sein de vos comptes soient exemptés d’impôt. Ceci vous donne donc l’occasion d’accumuler pour la retraite ou pour vos projets ciblés à moyen ou long terme sans payer d’impôt sur l’œuvre du temps et ses gains sur vos placements. Le REER a, de plus, l’avantage particulier d’être déductible d’impôt. 
 
Ceci veut dire que l’argent que vous déposez maintenant dans un REER envoie le message aux gouvernements que votre revenu diminue du même montant et que vous comptez en faire une utilisation future sur une autre année d’imposition. Vous payez donc moins d’impôts sur le revenu gagné cette année parce qu’il est moindre (effet REER) et vous reportez vos dépenses à plus tard pour vos besoins connus et inconnus. L’économiste présent à vos côtés pour le jour de l’An, flûte de vin mousseux à la main, vous aurait professé, en fait, que ces types de comptes existent pour « lisser votre consommation dans le temps ». L’exemple parfait serait que vous décidiez de prendre une année sabbatique en 2016. 
 
Vos revenus de 2015 ont été suffisants pour que vous puissiez maximiser vos REER et cotiser à votre CELI. Vous pourriez donc vaquer à vos projets personnels en 2016 en décaissant votre REER. Ceci envoie comme message aux gouvernements que le retrait du REER représente votre revenu de l’année 2016. Pour une sécurité financière additionnelle, vous pourriez combiner des retraits de revenu de votre CELI, çà et là durant l’année. Ces retraits sont libres d’impôt (effet CELI). Pour connaître les effets REER et CELI sur votre situation financière et fiscale, discutez-en avec votre conseiller Desjardins. 
 
Quand? En 2015, en 2016 ou à tout autre moment de votre journée! Épargnez maintenant!
Ce n’est certainement pas la première fois que vous lirez qu’investir maintenant est sage. Une autre particularité du REER est qu’il peut être cotisé en début d’année pour l’année fiscale précédente. À l’instar des ouragans et de la mousson, le REER a une saison...et c’est maintenant. Vous avez jusqu’au 29 février de cette année bissextile qu’est 2016 pour cotiser à votre REER. 
 
Les paliers de gouvernements seront signifiés, si vous l’annoncez sur votre prochaine déclaration fiscale, que vos cotisations des 60 premiers jours de la nouvelle année comptent comme une déduction sur votre revenu de l’année précédente. 
 
Combien? Les plafonds annoncés sont de 5 500$ pour le CELI en 2016 et de 24 930$ pour le REER en 2015. 
Si c’est la première fois que vous inscrivez le CELI sur votre liste de souhaits, le maximum admissible est de 46 500$ représentant les droits non utilisés de 2009 à 2016.  Sinon, toute somme inférieure à ce montant peut être déposée au CELI pour votre bénéfice financier immédiat. Le REER est encore une fois particulier. 
 
Le montant maximal que vous pouvez y cotiser pour l’année fiscale 2015 est le produit d’un savant calcul de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) qui inclut notamment un pourcentage de votre salaire de l’année fiscale précédente jusqu’à concurrence de 24 930$. Cette information sur votre fiscalité personnelle figure sur votre avis de cotisation produit par l’ARC. 
 
Comment et Où? Chez Desjardins, bien sûr!
Les Caisses Desjardins sont à la fois REER et CELI friendly. Nous vous proposons une gamme de produits de placements qui correspondent à votre situation financière, à vos besoins et à votre tolérance au risque des marchés. Parlez-en à votre conseiller Desjardins, il pourra vous souhaiter de bons REER et CELI en 2016.
 
 
Julie Maillé, directrice, expérience membres et clients. 
Représentante en épargne collective pour Desjardins
Cabinet de services financiers inc.
 
 Pierre-Luc L. Brosseau, M.Sc.
Conseiller – Service clientèle
Gestion privée Desjardins