Travail

En France, révéler son homosexualité à son employeur coûterait 1 200 euros par an en moyenne

L'agence AFP
Commentaires

C’est ce que révèle une étude sur la perception du monde du travail par les étudiants et jeunes diplômés français, appartenant à la communauté LGBT.

Cette enquête réalisée début janvier par le Boston Consulting Group (BCG) un cabinet international de conseil en management  et en stratégie d’entreprise, nous apprends que si 63 % des répondants déclarent avoir effectué leur sortie du placard auprès de l’ensemble de leurs cercles, familles et amis, 34 % éviteraient de dévoiler le sexe de leur partenaire en milieu professionnel. Ils sont même 11 % à préférer mentir, en se faisant passer pour célibataires ou en mentant sur le sexe de leur partenaire.

 Ce sont d’ailleurs pas moins de 58 % des répondants qui déclarent qu’être ouvertement gai au bureau est potentiellement un inconvénient. Et ce, alors même que leur perception du comportement des entreprises sur les sujets LGBT est en nette progression : ils sont 52 % à juger les entreprises françaises en retard par rapport à leurs cousines européennes (et encore plus en ce qui concerne l’Amérique du Nord) en 2016.