Apparence physique et préjugés

Les préjugés sur les « gros » touchent également les hommes gais

Yanick Limoges
Commentaires

Des études menées récemment ont montré que les hommes gais étaient la cible des préjugés sur leur poids.

Les hommes bisexuels ou gais ont certainement déjà été confrontés aux préjugés sur le poids, soit en tant qu’acteurs, victimes ou simple témoins. C’est justement le sujet d’un article publié dans "Psychology of Sexual Orientation and Gender Diversity". Deux études se sont penchées sur ce phénomène.

La première, intitulée "Fat Chance ! Experiences and Expectations of Antifat Bias in the Gay Male Community" a révélé que sur 215 hommes gais âgés de 18 à 78 ans, plus d’un tiers avaient été la cible de préjugés sur le poids, même si la plupart n’étaient pas en surpoids selon leur indice de masse corporelle. Ces hommes ont également signalé que les préjugés émanent le plus souvent de partenaires potentiels.

La seconde étude intitulée "The Mean Gays Report" s’est intéressée aux préjugés dans le milieu professionnel. Elle a notamment demandé aux sondés d’évaluer les chances d’un homosexuel en surpoids de séduire un homme plus « attrayant » que lui.

Les résultats de ces études ne sont pas surprenants, ils confirment ce que de nombreux homosexuels vivent au quotidien. Ce genre de comportement est d’autant plus favorisé par les médias. Il ne sera pas facile de modifier la manière de penser des générations futures, dans la mesure où l’idolâtrie du corps masculin fait partie intégrante de la culture gaie.

SOURCE : À CAUSE DES GARÇONS