Focus sur...

La 12e campagne de financement du GRIS atteint 251 734 $!

Étienne Dutil
Commentaires
gris montreal

Plus de 800 généreux donateurs, dont le partenaire principal Groupe Leclair, ont permis au GRIS-Montréal de récolter la somme record de 251 734 $ et d’atteindre, et même de dépasser l’objectif ciblé. Des fonds qui permettront de soutenir sa nouvelle campagne de sensibilisation auprès des aînés.


Le GRIS-Montréal a clôturé avec succès sa 12e campagne de financement qui avait pour thème «Homosexualité et bisexualité : il n’y a pas d’âge pour en parler». Lancée il y a quelques mois à peine, la thématique de ce nouveau cheval de bataille pour le GRIS touche particulièrement les conditions de vie et les relations sociales des aînés LGBT. À l’instar de ses interventions au cœur des écoles et des collèges, l’organisme entend désormais développer aussi ses équipes de sensibilisation au sein des centres d’accueil, des résidences pour aînés, et auprès de leurs intervenants.
 
Envers les personnes âgées, il s’agit d’ouvrir les esprits d’une génération qui aura intégré à une autre époque des schémas moins tolérants envers les LGBT. Il s’agit également de démontrer aux travailleurs médico-sociaux concernés par cette clientèle aînée que les personnes LGBT ont des besoins et des attentes spécifiques. Et, bien sûr, il faut soutenir les personnes âgées LGBT pour ne pas retourner dans le placard lors de leur installation dans une institution d’accueil.
 
Un impact direct
Bref, tout un chantier en soi! Mais le message semble avoir été bien reçu et compris des donateurs en permettant au GRIS-Montréal d’atteindre — et de dépasser encore une fois! — son objectif. L’annonce de cette réussite a été faite lors d’un vin d’honneur à la Galerie d’art MX le 4 février dernierafin de souligner leur implication. «Votre précieux soutien a un impact direct sur nos activités de démystification de l’homosexualité et de la bisexualité en milieu scolaire ainsi que sur nos activités de recherche», a déclaré David E. Platts, président du GRIS-Montréal. «Il nous permet également de concrétiser un nouveau projet : porter le message du GRIS au-delà des murs des écoles pour sensibiliser les personnes âgées.»
 
En totalisant cette année pas moins de 251734 $, cette collecte aura connu un franc succès dont s’est félicité François Leclair, président de la campagne de financement et vice-président du Groupe Leclair. «Je suis fier d’avoir accepté la présidence de cette campagne de financement. Je tiens à remercier également les membres du cabinet de campagne et tous ceux qui ont posé un geste de confiance envers le GRIS-Montréal en répondant positivement à notre appel», a-t-il déclaré.
 
L’aspirateur à homophobie
L’auditoire a ainsi appris comment le GRIS a fait une différence dans la vie de Mathieu Grégoire, un jeune gai intervenant du GRIS-Montréal, récemment victime d’une agression homophobe à Saint-Tite. Un témoignage touchant où Mathieu expliquait comment, du jour au lendemain, le comportement de ses camarades avait positivement changé. «?Le GRIS avait passé l’aspirateur à homophobie dans tous les recoins de l’école?!?», a-t-il résumé. Puis les porte-parole Macha Limonchik et Vincent Bolduc sont venus au micro pour témoigner de l’importance des interventions de l’organisme dans la société actuelle où tout reste à faire chaque jour pour contrer l’homophobie et l’ignorance.
 
Pour l’anecdote, Macha Limonchik a pour sa part raconté, avec cet humour qui lui est propre, comment Kiki, sa fille de 9 ans, trouvait ridicule de remarquer l’orientation sexuelle des gens. «?Pourtant dans ton école, il y a peut-être des garçons que les autres embêtent ou bousculent parce qu’ils sont un peu différents???» Abordant alors avec tact et diplomatie la question de la gestique féminine (une vraie torture pour Macha pour trouver les bons mots devant un auditoire LGBT), sa fille lui a répondu : «ce n’est peut-être pas parce qu’il est gai, mais parce qu’il est…Français!»