Le projet MOBILISE!

Plusieurs combinaisons à explorer

Collaboration Spéciale
Commentaires
David

David aime le sexe et avoir toutes sortes d’aventures avec différents gars, mais il n’aime pas mettre de condoms. Il se fait dépister régulièrement et, depuis 3 mois, il prend la PrEP (prophylaxie pré-exposition), un médicament antirétroviral qui peut prévenir efficacement l’infection au VIH s’il est pris de façon rigoureuse. Son ami Fabio se questionne. Il se demande si la PrEP aura des effets à long terme sur la santé de son ami David ou si elle est prise juste par des gars un peu trop axés sur le sexe. Il arrive que David et Fabio discutent intensivement sur le sujet. Pour sa part, Fabio a toujours un condom sur lui, mais il lui arrive d’oublier de le mettre quand il fait un peu trop la fête. Fabio se dit que ce n’est pas très grave parce qu’il fait attention de choisir seulement des partenaires séronégatifs. En écoutant David et Fabio, leur ami Paul réfléchit à ses propres stratégies. Paul est séropositif depuis plusieurs années. Il n’utilise pas toujours le condom mais il a une charge virale indétectable et il informe toujours ses partenaires sexuels de son statut sérologique. Paul est à l’aise avec ses choix parce qu’il s’est beaucoup informé et il a raison de considérer que le risque de transmission est très faible.

Bien que fictif, ce scénario illustre la panoplie des stratégies de réduction des risques actuellement disponibles pour assurer sa santé sexuelle en 2016. Quand on parle de «stratégies de réduction des risques», on fait référence à plus de 20 moyens disponibles aujourd’hui (incluant ceux utilisés par David, Fabio et Paul) qui permettent de diminuer le risque de contracter ou de transmettre le VIH ou d’autres ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang) dans différents contextes sexuels. 
 
Est-ce que ces stratégies sont efficaces? Sont-elles accessibles? Sont-elles acceptables? Des réponses à toutes ces questions pour chacune des stratégies se trouvent sur le site Web du projet MOBILISE! (projetmobilise.org/fr/s-outiller/). 
 
En effet, les différentes stratégies de réduction des risques offrent différents niveaux de protection en fonction de leur efficacité, de leur utilisation ainsi que du contexte dans lequel elles sont mises en place. Bien que certaines stratégies soient plus efficaces que d’autres, aucune prise isolément ne confère une protection à 100% contre le VIH ou contre les autres ITSS. C’est pourquoi le fait de combiner différentes stratégies selon ses besoins et ses préférences permettrait d’avoir la meilleure protection possible.
 
La « prévention combinée » consiste ainsi à utiliser conjointement plusieurs stratégies de différents types, basées sur certains comportements (comme mettre un condom, se faire dépister régulièrement, choisir certains types de partenaires ou certaines pratiques plutôt que d’autres) ou basées sur la prise de médicament antirétroviral avant ou après la relation sexuelle. Les individus ont donc plusieurs options qu’ils peuvent mettre en place avant chaque relation sexuelle, pendant ou après. Plutôt que de favoriser une approche universelle (one size fits all) à la prévention du VIH et des ITSS, l’ère de la prévention combinée nous amène vers des approches beaucoup plus adaptées et personnalisées, avec une variété d’options pouvant être utilisées selon les besoins et les contextes de chacun.
 
Et toi, entends-tu des critiques ? Des éloges ?
 
Les différentes perspectives de David, Fabio et Paul font peut-être écho à des discussions ou débats que chacun et chacune de nous avons entendus dans nos milieux.
 
Les activités terrain de discussion et de concertation actuellement en cours à Montréal et ailleurs au Québec dans le cadre du projet MOBILISE! visent justement à sonder les opinions et à documenter les différents points de vue dans la communauté. Sous forme de petites discussions entre amis, midi-causerie ou atelier, ces activités ont pour but d’augmenter les connaissances à propos des différentes stratégies de réduction des risques et d’explorer les expériences, les perceptions et l’acceptabilité de ces stratégies. Les participants sont invités à répondre à des questions telles que : Quels sont les avantages et désavantages des différentes façons de prévenir le VIH? Comment évaluez-vous le niveau de connaissances de ces approches dans la communauté?  Avez-vous entendu des critiques ou des éloges?
 
Ces activités ont débuté récemment, mais nous pouvons déjà constater que les expériences, les perspectives et les préoccupations qui ont été exprimées par les participants sont diversifiées et frappantes! Nous sommes ravis de présenter très prochainement les faits saillants de ces discussions lors d’un événement spécial ouvert à toute la communauté. 
 
Cette première «  Soirée MOBILISE! » constituera le lancement d’une série d’événements publics organisés par l’équipe du projet qui auront lieu en 2016. Dans une ambiance décontractée, nous aborderons les perceptions véhiculées dans la communauté quant à la prévention combinée. Viens discuter avec nous! Plusieurs invités spéciaux seront sur place incluant des artistes, des chercheurs ainsi que des leaders de nos équipes citoyennes qui participeront à une table ronde pour parler de leur expérience d’avoir mené une discussion dans la communauté portant sur le sexe, la santé et l’évolution de la prévention. Pour en savoir ou pour participer au projet : patrice@rezosante.org. À ne pas manquer! 
 
Thomas Haig, PhD,
coordonnateur du projet MOBILISE! et collaborateurs  
 
SOIRÉE MOBILISE!, 
au Lounge L’un et L’autre,
1641, rue Amherst, Montréal, mercredi le 16 mars, 18h-21h.
Entrée gratuite.
Bienvenue à tous et toutes. Infos : thomas.haig@cocqsida.com  projetmobilise.org