Histoire

10 traitements absurdes contre l’homosexualité qui ont marqué l’Histoire !

Karl Mayer
Commentaires

Si l’homosexualité fut très bien acceptée à certaines époques notamment dans l’antiquité, elle a aussi connu ses heures les plus sombres notamment à la fin du 19e siècle et jusqu'à la moitié du 20e siècle. Une période de l’Histoire, où l'on considérait les homosexuels comme des détraqués mentaux qu'il fallait absolument traiter, car dangereux sinon pour la société.

1 ) Les électrochocs : Les patients avaient le choix entre 2 types d’électrochocs. Les électrochocs de base pour leur remettre les idées en place ou les électrochocs délivrés uniquement au moment où passait sous leurs yeux une image d'homme (pour les homosexuels) ou de femme (pour les lesbiennes) nus.

2 ) Les vomitifs : Une autre technique reposant sur la théorie par aversion. On faisait vomir les patients homosexuels lorsqu’on leur présentait une photo d’une personne du même sexe qu’eux.

3 ) L'exorcisme : Les homosexuels étant considérés comme possédés par le diable, au même titre d’ailleurs que les épileptiques et les dépressifs ; aussi, en toute logique, la meilleure méthode pour les soigner restait l'exorcisme. Une croyance qui persiste encore hélas : le 26 juin 2014, Peter, un jeune français de 21 ans, s’est suicidé en se jetant d’un pont, car ses parents refusant son homosexualité cherchaient à l'exorciser.

4 ) L'overdose : Un psychologue anglais, I. Oswald, procédait dans les années 60 à la technique de l'overdose d'homosexualité. Une technique qui consistait à enfermer le patient préalablement drogué dans une pièce remplie de verres d'urine et de leur diffuser la bande-son de 2 hommes en train de forniquer, afin qu’il soit pris de violents vomissements.

5 ) La greffe de testicules : Dans les années 1910, Eugen Steinach, directeur de l'Institut de Biologie de Vienne, pensait que l'orientation sexuelle était une question d'hormones. Aussi, pour soigner l'homosexualité, il recommandait l'implant de testicules hétérosexuels sur le patient gai !

6 ) Les prostituées : Au 19e siècle, le psychiatre allemand Albert von Schrenck-Notzing pensait que la seule solution pour guérir ses patients de leur homosexualité était de les emmener voir des prostituées ! En découvrant les vertus du corps féminin et du plaisir que l’on peut en tirer, l’homosexualité s’évaporerait comme par magie !

7 ) L'hypnose : Ce même psychiatre pensait également en complément que l’hypnose était une bonne méthode pour définitivement enrayer l’homosexualité. Il aurait ainsi guéri 32 de ses patients, devenus totalement hétérosexuels après quelques séances d’hypnose.

8 ) Le vélo : Le neurologue américain Graeme Hammond recommandait quant à lui la pratique du vélo aux homosexuels, car selon lui, l'homosexualité était due à un « épuisement nerveux » que le vélo pouvait soigner en redynamisant l'ensemble de notre corps.

9 ) L'homéopathie : En 2011, en Allemagne une association de médecins catholiques avait fait scandale, car elle proposait de soigner des homosexuels grâce à l'homéopathie. Ils leur prescrivaient des pilules à base de microdoses de platine et de glucose.

10 ) Des cours de mécanique et de maquillage : Partant du principe qu'un petit garçon qui joue à la poupée est forcément homosexuel et qu'une petite fille qui ne s'habille pas en princesse deviendra forcément lesbienne, de nombreuses associations proposent encore aujourd'hui des stages de maquillage pour les filles et de mécanique pour les garçons ! But du jeu : les remettre dans le droit chemin !

SOURCE : TEL QUE VU SUR TOPITO