Affaires

Bienvenue Chez Marcus

Éric Whittom
Commentaires
Marcus
Photo prise par © Éric Whittom

À peine âgé de 27 ans, Marcus Villeneuve a ouvert au début d’août son salon de coiffure pour femmes et hommes en plein cœur du quartier Saint-Roch à Québec, rue Saint-Joseph. Portrait d’un jeune homme d’affaires aux grandes ambitions.

Six mois après avoir obtenu son diplôme de formation professionnelle en coiffure à Alma, ce Saguenéen d’origine est arrivé à Québec en 2010 pour travailler au réputé salon Jumbo Jumbo de la rue Saint-Jean. Un an après, il devient travailleur autonome au salon Coiffure le Saint qui est situé sur la rue Saint-Joseph Est.
 
Son projet d’avoir sa propre adresse a mijoté durant deux ans. « J’avais envie de devenir propriétaire de ma place, de m’engager une équipe qui me ressemble pour réaliser ensemble des projets et de laisser ma trace. Je cherchais le bon local, la bonne formule. Des salons de coiffure, il en pleut à Québec. Juste sur Saint-Joseph, il y en a trois. Sans vouloir réinventer la coiffure, pour me démarquer, je voulais offrir un service et une ambiance différents. »
 
Initialement, il avait songé au quartier Limoilou. Toutefois, il n’a pas réussi à louer un local pour s’y établir. « Un soir, en allant rejoindre mon copain chez des amis en marchant, j’ai vu un local à louer sur Saint-Joseph. Dans les jours suivants, je l’ai loué. Trois mois plus tard, j’amorçais les rénovations pour ouvrir trois mois après. Ça fait six mois que je suis ouvert, je ne réalise pas encore que j’ai ouvert un salon de coiffure. »
 
Il adore l’ambiance de cette partie de la rue Saint-Joseph (entre le boulevard Langelier et la rue Dorchester) où l’on retrouve notamment boulangeries, épicerie, librairie, cafés, restaurants et salles de spectacles. « J’aime vraiment cette vie de quartier où l’on peut tout faire à pied. »
 
Un lieu familial
En compagnie de membres de sa famille et de son copain, il a conçu à partir de zéro un salon de coiffure à son image. Il s’est inspiré notamment de photographies publiées sur le site Pinterest. « Je voulais que les gens aient l’impression de venir chez moi, que ce soit convivial, agréable et accueillant. »
 
C’est pour cette raison qu’il a créé à l’entrée de son salon un « mur des vedettes » où l’on retrouve des photographies des coiffures de ses clientes et qu’il accueille ces dernières, le soir, avec des fromages et des charcuteries.
 
Par moments, son projet lui a toutefois donné quelques sueurs froides, lui qui ne vient pas d’une famille d’entrepreneur, notamment en raison des coûts importants que peut représenter l’ouverture d’un nouveau salon de coiffure, entre autres pour l’acquisition d’équipements. Par chance, il avait des économies et un partenaire financier qui l’a aidé à réaliser son rêve.
 
Un rêve réalisé qui en cache un autre plus grand
Deux coiffeuses, Joanie et Jennifer (aussi barbière), l’ont suivi dans sa folle aventure. Six mois après l’ouverture, lui et ses acolytes sont surpris de l’engouement. « Je n’en reviens pas encore. Jamais je n’aurais pensé avoir un salon, encore moins à 27 ans et qui marche. Nous sommes tellement dans le jus que je n’ai pas eu le temps de m’asseoir et de me dire wow! » 
 
L’ouverture du salon Chez Marcus représente pour lui les premiers pas vers la création de sa propre marque. Marcus est son surnom qu’il utilise comme nom dans ses relations avec les gens.
 
« Un peu comme Véronique Cloutier, c’est peut-être un peu tête enflée de ma part d’affirmer cela, mais j’ai envie de devenir une marque ». Verra-t-on un jour des shampooings et des fixatifs Marcus?
 
Jet-setter à ses heures
Marcus Villeneuve adore les festivals de mode. Pendant trois ans, il a participé à la Semaine de mode de Montréal, puis au Festival Mode & Design de Montréal. Il a eu l’occasion de travailler notamment pour les créateurs Denis Gagnon et UNTTLD. Depuis quatre ans, il participe également au Festival Québec Mode. Pour l’édition 2016, Chez Marcus sera le salon officiel de cet événement qui se tiendra ce printemps à Québec. Depuis deux ans, il est également le directeur artistique pour la coiffure de l’événement mode à Saguenay Panache. « J’aime beaucoup être en mode festival. Il y a une
 énergie que nous vivons pendant trois à cinq jours. »
 
Il coiffe aussi à l’occasion certaines vedettes de la télévision qui participent à des événements, notamment Sarah-Jeanne Labrosse (Les Pays d’en haut, Le Chalet, Unité 9) qui est devenue son « amie » au fil du temps et qui figure sur la page d’accueil de son site Web, Julie Snyder, Suzanne Clément et Bianca Gervais. « J’ai toujours aimé les magazines, les galas, etc. Je ne pensais pas un jour travailler dans ce milieu qui est dur à percer ». 
 
Il exerce aussi ses talents auprès de figurants que l’on voit dans certaines publicités, notamment Ardène, Lunetterie New Look et Groupe Marie Claire. Ce sont des occasions qui se présentent à lui et qui lui serviront à l’avenir à promouvoir son salon. Il est aussi très actif sur les réseaux sociaux pour présenter ses créations, ce qui lui permet de s’attirer également une nouvelle clientèle. «Grâce aux partages, c’est la meilleure publicité que je peux avoir.»
 
Depuis janvier, il suit des cours de maquillage pour lui permettre d’obtenir certains contrats qui demandent à la fois d’être coiffeur et maquilleur.  Toutefois, il n’ambitionne pas de se consacrer entièrement au domaine de la télévision et de la publicité. Il préfère les allers-retours à Montréal plutôt que s’établir dans la métropole. « J’aime me retrouver chez moi, dans mes affaires, à Québec. » 
 
Facebook Chez Marcus     Instagram Marcuuus et #chezmarcus  
 


 

  Envoyer cet article

Marcus

Affaires

Bienvenue Chez Marcus

Six mois après avoir obtenu son diplôme de formation professionnelle en coiffure à Alma, ce Saguenée (...)

Publié le 24 mars 2016

par Éric Whittom