Des nouvelles de l'industrie

Chris Ward prend sa retraite

Marc Antonios
Commentaires

Alors que l’industrie porno compte ses vedettes qui décèdent les unes après les autres, une nouvelle importante est pourtant passée sous le radar peu avant la période des Fêtes. En effet, le grand patron de Falcon Studios Group, Chris Ward, annonçait qu’il laissait sa place au maestro de Naked Sword, soit Tim Valenti. Chris Ward prend ainsi sa retraite après plus de 20 ans dans l’industrie !

Ex-acteur porno lui-même, Chris Ward avait cofondé les studios Raging Stallion en 1999 avec un autre acteur, JD Slater. Quelques années plus tôt, Chris Ward devenait acteur et réalisateur chez Hot House Entertainment. À partir de 1996, Ward réalisera plusieurs films pour le compte de ce studio, des productions qui deviendront des succès instantanés. Il oeuvrera ainsi avec le maître du genre fétiche de l’époque, Steven Scarborough, le grand manitou de Hot House que Ward considère tel un guide. Ward sera un des principaux réalisateurs de cette marque avant de s’en aller. Avec JD Slater et Kent Taylor, un des actuels vice-présidents de Falcon Studios Group, Ward volera de ses propres ailes pour mettre sur pied une maison à grands hits sur le palmarès porno, soit Raging Stallion Studios.

Chris Ward

Arabesque, To the Last Man, Manifesto, Giants, Raiders of the Lost Arse (une parodie porno des Aventuriers de l’arche perdue) et bien d’autres productions sortiront des murs de ce studio et remporteront des trophées les uns après les autres. Chris Ward lui-même sera consacré réalisateur par excellence trois ans d’affilée lors des défunts prix GayVN Awards. En tout, Ward et ses complices tels Tony Dimarco, Ben Leon ou encore Steve Cruz, recevront une cinquantaine de prix honorifiques alors que les films, quant à eux, seront récompensés de dizaines et de dizaines de prix. On lui doit, entre autres, d’avoir rendu célèbres des acteurs tels que les français François Sagat, Damien Cross et Remy Delaine ou encore des latinos et espagnols comme D.O., Francisco D’Macho, Rafael Alencar, Dominic Pacifico, etc.

Au cours des années 2000,  Raging Stallion Studios prend tellement d’expansion qu’il fusionnera avec d’autres gros joueurs dans l’industrie comme le mythique Falcon Studios et, il y a trois ans maintenant, avec Hot House. Prenant sa retraite, Steven Scarborough a voulu léguer son joyau à nul autre que Chris Ward pour le mener à de nouveaux sommets. À présent, c’est Chris Ward qui se retire de l’industrie à son tour.

«J’ai vécu un véritable rêve en œuvrant dans notre industrie. J’ai commencé dans le sous-sol de ma maison, mais l’entreprise a tellement grandi pour devenir quelque chose que je n’aurais cru être possible. Durant toutes ces années, tant de gens m’ont aidé que, sans eux, je ne serai pas dans la possibilité, aujourd’hui, de prendre ma retraite sans leur dur labeur et leur appui. Il y a tellement de gens à remercier, que je ne peux tous les nommer, mais sans eux ma carrière aurait été tout simplement impossible», a déclaré Chris Ward par voie de communiqué.

«Je suis une personne très contrôlante, et je veux laisser tout l’espace possible à Tim [Valenti] afin qu’il puisse assurer l’avenir de Falcon. […] Je suis très reconnaissant [que Tim Valenti prenne la suite] et j’aimerais faire autre chose durant les 30 prochaines années… Peut-être raconter des histoires sur le ‘bon vieux temps’», a poursuivi Chris Ward qui possède un doctorat en histoire et qui a déjà publié plusieurs ouvrages. Peut-être retournera-t-il à ses anciennes passions ?

Pour sa part, Tim Valenti s’est dit extrêmement honoré d’être nommé à la tête de Falcon Studios Group : «J’ai une très grande admiration envers ce que nous lègue Chris Ward et envers l’héritage de la marque Falcon en général.  Chris et moi avons travaillé ensemble depuis plusieurs années, je sais ce qu’il faut pour diriger le groupe pour lequel il a travaillé si dur à bâtir. Je suis très excité à l’idée de travailler pour toutes ces collections. Toutes nos compagnies sont positionnées pour connaître un grand avenir». Bien entendu, Tim Valenti ne quittera pas ses fonctions de président de NakedSword. «Je vais continuer de gérer le quotidien de NakedSword et des deux entités. NakedSword est mon bébé et restera toujours ma priorité. En fin de compte, nous travaillons à de magnifiques changements pour 2016 et [j’entrevois] un bel avenir pour NakedSword. […] Je souhaite personnellement ainsi que tout le monde à NakedSword tout ce qu’il y a de meilleur sur terre à Chris Ward pour sa retraite», de continuer Tim Valenti.

Chris Ward demeurera l’un des propriétaires du vaste groupe AEBN  (Adult Entertainment Broadcast Network) – soit l’entreprise de vidéo sur demande en ligne qui chapeaute Falcon, COLT et NakedSword.com, etc. – au même titre que Tim Valenti.

 

Infos : www.FalconStudios.com ou www.NakedSword.com