États-Unis

Un juge adepte des fessées aux délinquants forcé de démissionner

L'agence AFP
Commentaires

Un magistrat de l'Arkansas utilisait son tribunal pour ramener des prévenus chez lui. Il les soumettait à des punitions érotiques en échange d'un verdict clément.

Joe Boeckmann, un juge respecté de l’Arkansas, a démissionné de toutes ses fonctions publiques après un scandale retentissant. Une commission a découvert que le magistrat avait persuadé un nombre considérable de prévenus – jeunes et blancs exclusivement – de se prêter à des jeux sexuels à son domicile.

Pas moins de 4500 photos d’hommes nus posant dans diverses positions érotiques ont été saisies sur l’ordinateur personnel du magistrat. Les sujets ont été identifiés comme des auteurs présumés de délits mineurs ayant comparu devant son tribunal du comté de Cross. L’honorable Boeckmann se délectait particulièrement des fessées qu’il leur infligeait.

Le juge a tenté de se défendre les vertus civiques de ces photos, utilisées selon lui pour «s’assurer de la participation [des accusés] à des travaux d’intérêt général». Toutefois, selon des témoignages, les prévenus s’étaient laissés convaincre par la promesse d’un verdict clément. Apparemment, aucune plainte pénale n’a été enregistrée. À ce stade, l’affaire ne devrait donc pas avoir de suites judiciaires.