Apocalypse disco

ZÏLON PASSE L’ÉTÉ CHEZ DIANE

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Zilon

Artiste visionnaire s’il en est, Zïlon se passionne pour les approches artistiques nouvelles. Son exposition « Apocalypse Disco », présentée au Centre d’art Diane Dufresne à Repentigny, fait d’ailleurs la part belle à la technologie au service de la création.

la liste de l'été 2016
FilonAu cœur d’Apocalypse Disco, les arts visuels, mais aussi sonores, mêlent le tridimensionnel et le virtuel et plonge le public dans un univers immersif, ludique et un tantinet nostalgique. « Il existe beaucoup d’applis sur iPad en rapportavec la peinture, au graffiti et à la musique. Une grande partie des œuvres exposées ont été créées à partir de mon iPad Pro », explique Zïlon. « Avec ce projet, je présente ainsi une œuvre électronique qui n’est pas faite à la main. Je voulais habiller la place avec une nouvelle tendance rehaussée par la technologie, pour que l’expérience soit à la fois organique et virtuelle. »

« L’exposition se divise en deux espaces artistiques qui se complètent : Apocalypse Disco et la Chambre rouge», détaille Zïlon. « Dans la première zone, le visiteur sera aspergé de musique dans le pur style électro-clash qui a connu de belles heures dans les années 80 et 90, pas ces conneries commerciales du moment», précise l’artiste sans ambages.
 
Une célébration contemplative
« Le second espace se veut plus chill, plus relax, avec ma musique composée par ordinateur, comme une pause entre deux moments d’un disco apocalyptique, mais en aucun cas "claustrophobisant"», insiste le créateur. Cette zone exposera une voiture peinte à la main dans le pur style plus «classique» de Zïlon, en tout cas celui qu’on lui connaît, même si sa démarche artistique est en perpétuel mouvement. Zïlon a créé autour de cette œuvre automobile une Zilondramaturgie virtuelle, «?comme un clin d’œil à Warhol… »
 
« Une bande dessinée non narrative et purement esthétique, un décor surréaliste, une murale, des fonds noirs, des projections, des vidéos, etc., ponctueront l’expérience artistique pour les yeux et les oreilles offerte au public, poursuit Zïlon, comme une célébration plutôt contemplative, même si les gens pourront danser au son du disco proposé par le DJ Jonathan Côté.?» Celui-ci sera d’ailleurs installé sur une tour conçue spécialement pour lui et qui restera en place à l’issue de cette exposition multi technologique et disciplinaire.
 
L’enthousiasme de Diane Dufresne
« C’est un projet de longue date imaginé par François Renaud, chef de division au Centre d’art Diane Dufresne, et ce avant même que le site ne porte le nom de notre diva québécoise », explique Zïlon. «C’est lors de l’inauguration du Centre d’art que Diane Dufresne et son compagnon Richard Langevin ont exprimé leur enthousiasme pour cette idée d’une expo à la fois organique, analogique et virtuelle autour de mes œuvres.»
 
« On soulignera la collaboration de la Société des Arts Technologiques (SAT) pour les dernières créations de Zïlon créées à l’aide d’outils à la fine pointe des technologies, spécialement pour son premier passage au Centre d’art Diane Dufresne?», ajoute Sylvain Simard, commissaire de l’exposition. «?Toutes les œuvres seront en vente. Un kiosque Apocalypse Bonbon$ proposera des items dérivés des œuvres de Zïlon. » 
 
Apocalypse Disco, du 22 juin au 4 septembre au Centre d’art Diane-Dufresne
(11, allée de la Création à Repentigny), du mercredi au dimanche de 13 h à 17 h, et jusqu’à 20 h jeudi et vendredi.