Retour au bercail

Habitat 67, un projet hors-norme (Partie 1)

Sébastien Deschênes
Commentaires
Sébastien Deschênes
  • Sébastien Deschênes

Le projet que nous vous présentons ici a pour cadre le célèbre Habitat 67, emblème architectural montréalais, conçu par Moshe Safdie à la fin des années 60. Le projet de l’audacieux architecte, dont il s’agissait de la thèse de fin d’études, avait pour but d’amalgamer les avantages de la banlieue, intimité et verdure à la possible densité de peuplement qu’offre la ville. L’ensemble réunit 354 cubes qui composent 158 appartements (dont certains furent regroupés pour générer des logements plus spacieux).

Nos clients ont fait l’achat d’un appartement suite au désir commun de retourner habiter là où ils avaient vécu durant 17 ans. Habitat 67 exerce effectivement une certaine fascination sur ses occupants et il n’est pas rare de voir certains y revenir après des années d’absence. Le remodelage que nous avons dès lors entrepris nous a offert de nombreux défis structurels et logistiques que la beauté des lieux a rendus encore plus stimulants.

Certaines techniques de construction un peu datées nous ont poussés à effectuer des ajustements sous les planchers, par exemple, et certains autres éléments pourtant superbes de la construction d’origine ont dû être abandonnés. L’ensemble de la rénovation a évidemment été réalisé dans un respect le plus total du lieu et notre objectif était de faire ressortir encore davantage la beauté des volumes amples et des matières brutes.

 

Adapter la légende à la vie moderne

Réaliser un projet de rénovation en des lieux aussi légendaires n’est pas banal. Il se dégage d’ailleurs une ambiance assez particulière de ses blocs de béton assemblés par un esprit aussi visionnaire que celui de Safdie. Les terrasses, les passerelles, le fleuve sous nos pieds, les lieux mêmes sont inspirants. La vue est d’ailleurs aussi spectaculaire que les bâtisses et la remarquable fenestration de l’appartement a été mise en valeur par notre conception du remodelage. Certaines cloisons ont été abattues et les salles de bains furent également libérées de l’ancienne disposition. Maintenant, rien n’arrête notre regard qui porte vers le paysage et plonge dans le fleuve mouvant à nos pieds.

La douche ainsi que les essentiels de la salle de lavage seront dorénavant camouflés par des cloisons en verre, tantôt clair, tantôt givrées. Ces jeux de transparence révèlent à notre œil des éléments architecturaux qui gagnent à être soulignés.

Notre travail actuel consiste à élaborer un design minimaliste et des espaces fonctionnels, qui enchâssent la vue superbe que nous avons du fleuve et de la ville de Montréal. Dans la deuxième partie de ce reportage, nous vous montrerons plus en détail certains aspects plus techniques du chantier, tel que le plancher sur pilotis qui crée le vide technique dans lequel nous devons passer l’ensemble du filage et des conduits, ou encore, le plafond de béton qui ne pouvait tolérer que des encastrés très minces. En définitive, il s’agit d’un projet réellement fascinant et c’est avec joie que nous avons accueilli l’équipe de l’APCHQ du Montréal métropolitain pour la séance photo que vous avez le plaisir de contempler.

Sébastien Deschênes est entrepreneur général et collaborateur au DécorHomme

Pour le contacter, T. : 514-745-4555 ou visitez le site web www.renovation-deschenes.com



 

  Envoyer cet article

Retour au bercail

Habitat 67, un projet hors-norme (Partie 1)

Nos clients ont fait l’achat d’un appartement suite au désir commun de retourner habiter là où ils a (...)

Publié le 24 juillet 2016

par Sébastien Deschênes