Voitures écologiques

Le meilleur des mondes

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
toyota

La voiture qui ne produit aucun CO2, avec une autonomie et un temps de recharge comparables à une voiture traditionnelle, est en marche. Elle se nomme Mirai, est produite par Toyota, et roule à l’hydrogène. Le meilleur des mondes… enfin presque ! 

Depuis une vingtaine d’années, les constructeurs rivalisent d’audace pour que leurs prochains véhicules deviennent de plus en plus verts. Nous ne sommes plus étonnés de croiser sur nos routes des autos hybrides ou tout électrique, mais on le sera un peu plus lorsque que nous verrons apparaître les véhicules se propulsant à l’hydrogène. Pour familiariser le consommateur avec ce nouveau type de « carburant » et vendre sa nouvelle technologie à la presse et aux consommateurs, le constructeur Toyota est en tournée mondiale avec sa Mirai, première auto à rouler à l’hydrogène et à être commercialisée dans un proche avenir.
 Honda
La Mirai est équipée d’une motorisation utilisant des piles à combustibles qui génèrent de l’électricité à partir de réservoirs d’hydrogène à haute pression. Le constructeur précise que l’hydro-gène peut provenir de nombreuses ressources naturelles ou de sous-produits de l’activité humaine, telles que les boues d’épuration, sans oublier l’eau en exploitant l’énergie renouvelable comme le soleil ou le vent. On le sent dans le dossier de presse, la Mirai se veut écologique à tout point de vue. Pollution zéro, et un combustible, l’hydrogène, dont les sources seraient, elles aussi, faibles en émission de gaz. On se voit déjà vivre dans une ville où tous les véhicules rouleraient à l’hydro-gène. Adieu les journées où la pollution stagnan-te oblige certaines capitales à prendre des mesures coercitives pour contrer les dangers d’un air saturé de particules néfastes. Dans ce sens la Mirai de Toyota n’est pas un mirage. 
 Hydrogene
Ne la commandez pas tout de suite, la Mirai ne sera pas sur le marché avant quelques mois sinon quelques années car il reste deux inconnues. Où recharger les réservoirs d’hydrogène de la Mirai? Et quel sera le prix de l’hydrogène à la pompe ? Sans oublier qu’il faut penser à produire de l’hydrogène à grande échelle. Et ce n’est pas encore le cas aujourd’hui. D’autant que deux autres constructeurs ont déjà des prototypes faisant appel à une motorisation semblable et prévoient de les commercialiser sous-peu. Honda avec la FVC, un modèle spécifique dans la gamme et Hyundai, avec son VUS Tucson version hydro.
 
Si beaucoup s’entende et affirme que l’hydrogène est l’autoroute de l’avenir en matière d’autos écolos, certains bémols se font entendre et jettent une ombre sur le tableau idyllique présenté par Toyota. Entre autres, Jacques Duval, le bien connu et incontournable chroniqueur automobile, qui liste toutes les contraintes et les limites d’un véhicule à hydrogène, aussi bien en termes de réduction de la pollution et que des coûts  supplémentaires engendrés par la production de ce gaz compressé. Si l’on sait produire de l’hydrogène à partir de l’eau ou en recyclant des matières organiques, la transformation se révèle très couteuse. Le plus économique serait de partir du gaz naturel, mais l’hydrogène obtenu laisserait une empreinte écologique négative liée à sa fabrication en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Enfin toujours selon le chroniqueur, une motorisation électrique générée par de l’hydrogène consomme trois fois plus d’électricité qu’une voiture électrique à batteries. Et Jacques Duval de conclure que la recherche sur la combustion par hydrogène a pris beaucoup de retard par rapport à la technologie des batteries, de plus en plus compactes, de plus en plus performantes, et de plus en plus fiables. 
 
Vous l’aurez compris, Jacques Duval reste très sceptique face à cette nouvelle technologie. L’homme est vendu à la voiture tout électrique. Il est l’un des premiers au Québec à s’être procuré une Tesla et ne tarit pas depuis d’éloges sur le plaisir que l’on peut ressentir au volant d’une voiture qui ne laisse derrière aucune trainée d’émissions nocives. Cet engouement pour la voiture écologique a poussé le chroniqueur à s’associer avec Daniel Breton (ex-ministre de l’écologie sous le gouvernement Marois, et ex-député de Sainte-Marie-Saint-Jacques) pour éditer un ouvrage sur tout ce que vous voulez savoir sur les véhicules hybrides et électriques sans jamais avoir osé le demander, ou encore l’auto écolo pour les nuls. Jacques Duval et Daniel Breton, avec leur guide de L’Auto électrique, hybride ou écoénergétique, vous expliquent de façon simple et claire les avantages de vous tourner vers ces voitures plus vertes. 
 livre l'auto électrique
Et force est de reconnaître que ce petit guide devrait se retrouver dans les mains de tous ceux et toutes celles qui seraient tentées de se tourner vers une voiture à l’énergie bleue, ou écoénergétique. Cela ne demande ni révolution, ni changement dans nos habitudes de conduite sinon quelques adaptations pas si compliquées. Jacques Duval et Daniel Breton posent et répondent à toutes les questions qui pourraient naître chez un néophyte à commencer par une pleine de bons sens : Avez-vous vraiment besoin d’une voiture ? 
 
Savez-vous aussi quelle est la différence entre une voiture hybride et une voiture hybride rechargeable ? Pourquoi les batteries de la première n’auraient pas besoin d’être rechargées et les batteries de la seconde pourraient l’être ? La réponse est dans ce guide. 
 
Les deux compères n’oublient pas les modèles à moteur conventionnel mais qui sont très frugales quant à leur consommation d’essence, et aussi les véhicules diesels. 
 
Enfin, ils proposent un tour de salon des véhicules verts disponibles sur le marché canadien, et évaluent s’ils sont aussi prometteurs que ce qu’en disent les constructeurs. Ainsi, le fait qu’un véhicule soit hybride n’est pas garant de grandes économies d’essence ou d’une perte notable d’émissions de CO2. Il est donc nécessaire de s’informer et le guide de Duval et Breton devient un essentiel, un indispensable, un incontournable pour tout conducteur qui souhaite se procurer un nouveau véhicule. 
 
Et comme les bornes de recharges poussent comme des champignons dans nos villes et sur nos routes, que des incitatifs gouvernementaux font baisser le prix d’un véhicule vert à l’achat, plus rien ne vous retient de réfléchir à l’idée de faire votre part… pour la planète.
 

L’auto électrique, hybride ou écoénergétique Le guide complet pour tout savoir Daniel Breton et Jacques Duval, Les éditions de l’homme - 2016