Milieu de travail

Les travailleurs LGBTAA font face à de nombreux défis au travail

Yannick LeClerc
Commentaires

Selon une  étude qui examine comment les entreprises pourraient mieux favoriser l’intégration des LGBTAA, un tiers des Canadiens disent ne pas avoir un milieu de travail sécuritaire ou accueillant pour les membres de la communauté LGBTAA. Et plus de la moitié des employés LGBTAA n’ont jamais dévoilé leur orientation sexuelle au travail.

TELUS publie une nouvelle étude1 qui examine comment les entreprises pourraient mieux favoriser l’intégration des LGBTAA révélant les défis que doivent encore surmonter les membres de cette communauté. En effet, le tiers des répondants ne sentent pas que leur milieu de travail offre un espace sécuritaire et accueillant pour les employés LGBTAA, alors que ce chiffre monte à 45 pour cent pour les employés transgenres.  

Parmi les résultats clés additionnels, 30 pour cent des participants LGBTAA à cette étude ont vécu ou perçu de la discrimination ou du harcèlement à caractère homophobe ou transphobe au travail, et près de la moitié de ces actes n’ont jamais été signalés aux employeurs. Par ailleurs, seulement 43 pour cent des répondants ont affirmé disposer de politiques et de procédures claires en cas de harcèlement. De plus, 57 pour cent des répondants LGBTAA n’ont jamais révélé officiellement leur orientation ou leur identité sexuelle au travail. Parmi ceux-ci, 22 pour cent anticipent des réactions inamicales et même hostiles, 15 pour cent sont inquiets des conséquences sur leur avancement professionnel et 10 pour cent craignent pour leur sécurité personnelle.

« Au travail, ce sont les dirigeants qui ont la responsabilité de soutenir la diversité et de favoriser une culture d’acceptation, d’appréciation et d’intégration au sein de leur entreprise. Malgré les progrès importants des entreprises à ce chapitre, l’étude démontre qu’il nous reste beaucoup de chemin à parcourir », affirme Carlos Carreiro, premier vice-président, Livraison de services, Solutions d’affaires Est du Canada et cadre délégué de Spectrum Québec, un groupe de ressources à l’intention des membres LGBTAA de TELUS. « Il est impératif que tous les Canadiens – sans égard au genre, à l’orientation sexuelle, à la race ou à la culture – aient le droit d’exprimer pleinement leur personnalité au travail et de vivre leur individualité sans craindre qu’on leur manque de respect ou qu’on les dénigre. »

L’étude fait état de certains des moyens les plus efficaces dont disposent les entreprises pour promouvoir la diversité et l’intégration dans leur milieu de travail. Les répondants LGBTAA qui ont participé à l’étude croient que les initiatives suivantes favoriseraient la diversité et l’intégration au travail :

  • Politique de lutte contre le harcèlement et la discrimination (88 pour cent)
  • Formation sur la diversité et l’intégration (66 pour cent)
  • Soutien et participation dans le cadre des célébrations de la Fierté (51 pour cent)
  • Groupe de ressources et de soutien destiné aux employés LGBTAA (50 pour cent)
  • Soutien manifeste de la haute direction envers les causes et les événements associés à la communauté LGBTAA (50 pour cent)

« Adopter des politiques qui favorisent l’intégration en entreprises est la bonne chose à faire mais il y a plus car la diversité est une grande force », souligne Anne Belliveau, première directrice-générale, Communications marketing à TELUS. « Mon équipe est composée de personnes d’origines ethniques, d’orientations sexuelles et de cultures multiples et je crois fermement que c’est un grand avantage concurrentiel pour TELUS. Ensemble, nous formons un reflet de la société telle qu’elle est, ce qui nous permet à la fois de mieux comprendre nos clients, mais aussi d’être plus créatifs et ouverts sur le monde. »

L’étude a également montré que l’opinion publique est plus favorable envers les entreprises qui soutienne la communauté LGBTAA, tant dans la communauté LGBTAA que dans la population en général :

  • 68 pour cent des Canadiens (88 pour cent des Canadiens LGBTAA) croient que les entreprises qui appuient la communauté LGBTAA sont de meilleures entreprises citoyennes.
  • 59 pour cent des Canadiens (81 pour cent des Canadiens LGBTAA) croient que les entreprises qui appuient les entreprises de la communauté LGBTAA sont plus novatrices.
  • 64 pour cent des Canadiens (86 pour cent des Canadiens LGBTAA) croient que les entreprises qui appuient la communauté LGBTAA comprennent mieux les besoins de leurs clients.
  • 56 pour cent des Canadiens (86 pour cent des Canadiens LGBTAA) seraient plus susceptibles d’accepter un poste dans une entreprise qui appuie la communauté LGBTAA.
  • 49 pour cent des Canadiens (83 pour cent des Canadiens LGBTAA) seraient plus susceptibles d’acheter les produits et services d’entreprises qui appuient la communauté LGBTAA.

De longue date, TELUS a offert un soutien aux membres LGBTAA de son équipe. Cela remonte à 1992 lorsqu’elle a commencé à offrir des avantages sociaux aux conjoints de même sexe, soit bien avant que cela devienne la norme au Canada. Depuis 2000, l’entreprise a versé près de 3,5 millions de dollars et ses membres ont offert des milliers d’heures de bénévolat à des organismes de la communauté LGBTAA. Spectrum, un des six groupes de ressources axés sur la diversité créés à l’intention des membres de l’équipe TELUS, compte aujourd’hui plus de 1 100 membres. 

Pour en apprendre davantage sur l’engagement de TELUS à l’égard de la diversité, consultez telus.com/diversité.

1. L’étude a été menée par MARU/VCR&C (anciennement le service de la recherche et de la consultation de Vision Critical) en juillet 2016 auprès de 814 Canadiens, dont 50 pour cent sont des membres avérés de la communauté LGBTAA.