Jeux olympiques de Rio

Rachele Bruni, 1ère athlète italienne à afficher son homosexualité

L'agence AFP
Commentaires

La nageuse italienne Rachele Bruni a dédié sa médaille d'argent à sa compagne, un geste salué comme le premier du genre dans le monde du sport italien.

La nageuse de 25 ans a remporté lundi la médaille d'argent au 10km en eau libre à Rio et dédié sa victoire à sa famille, son entraîneuse et sa compagne Diletta Faina.

Pour les médias italiens et les associations de défense des droits homosexuels, il s'agit d'une première en Italie et une étape cruciale pour ce pays encore à la traîne dans la reconnaissance des couples homosexuels. La loi autorisant l'union civile de couples homosexuels, adoptée avec difficulté au printemps, est finalement entrée en vigueur fin juillet.

Raquele Bruni n'a toutefois pas vécu sa déclaration comme un «coming-out» formel, a-t-elle expliqué. «J'ai toujours vécu ma sexualité naturellement, sans la moindre anxiété«, a-t-elle déclaré au journal La Repubblica. «Je ne me suis jamais assumée publiquement, parce qu'il n'y en avait pas besoin. Mes parents, mes proches, les nageurs avec lesquels je m'entraînent, tous le savent. Je n'avais nullement besoin de m'afficher».

Pour l'Arcigay, principale association italienne de défense des droits homosexuels, le message de Raquele Bruni est pourtant «d'une force incroyable». «C'est le signe que notre pays progresse», a affirmé son président Gabriele Piazzoni, qui espère que cette étape ouvre une brèche pour d'autres sports. À commencer par le football (soccer), «véritable trou noir en matière de coming-out». «Le prochain objectif est de briser le mur de la honte dans le football (soccer), un sport pratiqué par des millions de jeunes», a-t-il ajouté.