Provincial - vieillissement LGBTQ+

La Charte de la bientraitance envers les personnes aînées LGBT endossée par le Parti québécois

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
Charte de la bientraitance

Le chef intérimaire du Parti québécois, Sylvain Goudreault, s'était lui-même déplacé le lundi 15 août à l'invitation de la Fondation Émergence, à laquelle s'étaient joints l'association Ainés et Retraités de la communauté (ARC), le Centre communautaire LGBTQ+ de Montréal et les Habitations La Traversée, pour signer la Charte de la bientraitance envers les personnes aînées LGBT.

Née du programme Pour que Vieillir soit gai de la Fondation Émergence, la Charte met l'accent sur l'accueil et le soutien des personnes aînées LGBT pour tous ceux et celles qui travaillent auprès des personnes aînées offrent un environnement exempt d'homophobie et de transphobie. Une charte qui pourrait se retrouver affichée aussi bien dans un CHSLD que dans un club de l'âge d'or ou encore dans la salle d'attente d'une clinique familiale. Comme le rappelait Sylvain Goudreault, «Signer cette Charte constitue pour le Parti québécois la continuité d'un travail de reconnaissance et de respect des personnes LGBT amorcé depuis longtemps». À ses côtés se tenaient Véronique Hivon, députée de Joliette, porte-parole du Parti québécois en matière de justice et Harold Lebel, député de Rimouski et porte-parole pour les aînés et en matière de lutte contre l'intimidation.
 
Le lieu de cette signature était aussi symbolique puisqu'il se trouvait dans l'ancienne chapelle d'Habitat-Fullum, dont plusieurs appar-tements sont réservés aux personnes aînées LGBT depuis la transformation de l'ancien couvent en bureaux et logements, un projet mené conjointement par l'ARC et Habitations La Traversée. Sylvain Gaudreault a tenu à remercier le travail effectué envers les communautés LGBT par l'ex-député péquiste présent lors de la cérémonie, André Boulerice, et Laurent McCutcheon, fondateur de la Fondation Émergence.
 
La Charte de la bientraitance avait déjà été signée par l'ex-députée libérale, Marguerite Blais, alors qu'elle était ministre responsable des Aînés sous l'ancien gouvernement de Jean Charest. Le Parti québécois est la seconde formation à s'associer à cette charte. Pour Laurent Brault, de la Fondation Émergence, il faut que cette charte soit diffusée le plus possible pour qu'elle puisse avoir un impact. «Bien entendu, nous sommes en discussion avec les deux autres partis, Québec Solidaire (QS) et Coalition Avenir Québec (CAQ), précise Laurent Brault, et nous souhaitons que les institutions, les entreprises, les organismes s'engagent autour de cette charte. Nous nous emploierons au cours de l'automne à demander ainsi à tous ceux et celles qui oeuvrent auprès des personnes aînées de la signer».
 
Les personnes aînées LGBT ne souhaitent pas à cette étape de leur vie retourner dans le placard et souhaitent pouvoir se retrouver dans des milieux accueillants et respectueux de leur spécificité.