Mode italienne

Dernière chance de voir l’expo Eleganza au Musée Mc Cord

Logan Cartier
Commentaires
Dernière chance de voir l’expo  Eleganza

Marqueur de goût et de sophistication depuis des générations, le style italien aurait pu, à n’en pas douter, faire l’objet de nombre d’expositions. Et pourtant… « Il n’en est rien», regrette Sonnet Stanfill, commissaire de l’exposition Eleganza : la mode italienne de 1945 à aujourd’hui qui est à Montréal jusqu’au 25 septembre après sa présentation au Victoria & Albert Museum (V&A) de Londres. «Et, dans tous les cas, nous visions cette fois quelque chose de totalement différent ».

Cette impressionnante exposition organisée par le Victoria and Albert Museum de Londres  célèbre le travail des designers les plus réputés qui ont marqué l’univers de la mode italienne, et plus particulièrement la période suivant la Seconde Guerre mondiale.
 
Sonnet Stanfill, qui préside à la destinée de la mode contemporaine et du XXe siècle au V&A, avait à cœur d’utiliser la collection du musée, l’une des plus importantes et des plus exhaustives au monde, afin de mettre en lumière l’influence cruciale et la puissance jamais démentie de la mode italienne, de la fin de la Seconde Guerre mondiale à aujourd’hui. Cinq ans de labeur ont été nécessaires pour monter l’exposition.
 
Plus qu’aucune autre, la mode italienne est «un spectacle. L’Italie est imprégnée par la passeggiata, la traditionnelle déambulation du soir devant les cafés et les bars». C’est toutefois le marché américain qui contribue à l’évolution de la mode italienne hors de l’artisanat traditionnel, les «Américaines jetant davantage leur dévolu sur des tenues  plus portables, plus simples d’entretien et davantage adaptées à leur vie active». 
 
L’influence américaine se poursuit dans les années 1960 : « Sur les plateaux et en dehors, de Cinecittà à Rome, les acteurs hollywoodiens, leurs expéditions magasinage à Florence et leurs vacances sur la côte amalfitaine, font la une des magazines people et de mode ». Audrey Hepburn et Gregory Peck dans Vacances romaines, Liz Taylor et Richard Burton dans Cléopâtre  – sont autant d’ambassadeurs de la mode italienne.
 
La mode masculine n’est pas en reste dans l’expo Eleganza. La couture italienne, le tricot et le sportswear véhiculent le sprezzatura masculin, une forme d’élégance nonchalante qui trouve un large écho dans le monde entier. L’allure italienne est moins formelle et structurée que celle de Savile Row à Londres. La mode masculine italienne connaît plusieurs âges d’or, à commencer par le début des années 1950 quand Brioni imagine le premier défilé pour hommes. La hausse de la demande dont fait l’objet le luxe dans les pays émergents annonce une autre période notoire.
 
Vous n’avez pas vu encore cette expo exceptionnelle? Il ne vous reste que quelqeus semaines pour admirer de multiples robes et créations de Valentino, Armani, Fendi, Prada, Dolce & Gabbana et Emilio Pucci, pour n’en nommer que quelques-uns. Vous découvrirez les pièces de talents émergents et admirer de nombreux accessoires, photographies, magazines, dessins et extraits de films; véritables témoins du glamour et de l’influence de la mode italienne, de 1945 à aujourd’hui. 
 
ELEGANZA - la mode italienne de 1945 à aujourd’hui,
jusqu’au 25 septembre, au Musée McCord de
Montréal, 690, rue Sherbrooke Ouest,  Montréal (Québec) T. 514 398-7100