France - sondage sur le mariage pour tous

65% des Français favorables au maintien de la loi sur le mariage pour tous

L'agence AFP
Commentaires

65% des Français et 53% des électeurs les plus conservateurs souhaitent que le prochain président de la République maintienne la loi sur le mariage pour tous en l'état, selon un sondage IFOP pour l'Association des familles homoparentales. 

Franceinfo et Le Monde publient les résultats sans appel d'un sondage sur l'opinion des Français sur la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe trois ans après son entrée en vigueur.

Et c'est une approbation massive qui en ressort puisque 65% des Français dans leur ensemble et 53% des électeurs Les Républicains en particulier souhaitent que le prochain président de la République qui sera élu en mai 2017 maintienne la loi sur le mariage pour tous en l'état.

De surcroît, 59% des sondés se disent favorables à l'ouverture de la PMA aux couples de femmes. Une réforme promise par François Hollande en 2012 et qui n'a pas été réalisée sous la pression du lobby de la Manif pour tous. 

Parmi les sympathisants Les Républicains, 58% souhaitent même que les enfants nés d'une mère porteuse à l'étranger puissent obtenir une existence légale. Ils ne sont en revanche que 43% à être favorables à l'élargissement de la PMA aux couples de femmes homosexuelles, contre 59% au niveau national.

Voilà de quoi faire réfléchir certains candidats à la primaire de la droite comme François Fillon, Hervé Mariton ou Jean-Frédéric Poisson qui entendent abroger ou réécrire en profondeur la loi Taubira... 

Les plus opposés à la loi Taubira sont, sans surprise, les élécteurs du Front National. Ils sont les plus nombreux à souhaiter son abrogation, une mesure d'ailleurs inscrite au programme présidentiel de Marine Le Pen. 

Cette enquête "démontre la caducité des thématiques portées en la matière par La Manif pour tous", a réagi l'Association des familles homoparentales. 

L'acceptation de l'homoparentalité progresse nettement

Pour 63 % des personnes interrogées, un couple d’homosexuels vivant avec ses enfants "constitue une famille à part entière", nous apprend le même sondage.

Mais si la PMA est acceptée par l'opinion, il en va autrement de la GPA puisque 57 % des sondés y sont favorables pour les couples hétérosexuels, mais 56 % y sont hostiles pour les couples homosexuels.

Par contre, la reconnaissance des enfants nés par GPA à l’étranger est largement soutenue : 64 % des sondés pensent qu’ils devraient avoir "les mêmes droits que les autres enfants", et notamment d’être inscrits à l’état civil.