Royaume-Uni

Le gouvernement prévoit une loi de pardon aux homosexuels condamnés avant la dépénalisation

Associated Press
Commentaires

Le gouvernement de Theresa May s'est «engagé» à présenter une loi accordant le «pardon» du Royaume à tous les hommes condamnés par les lois anti-homosexuels britanniques jusqu'à la dépénalisation intervenue progressivement à partir de la fin des années 1960.

«Ce gouvernement s'engage à présenter des pardons posthumes aux personnes condamnées pour des crimes sexuels, qui seraient innocentées de tout crime aujourd'hui», a ainsi expliqué un représentant du gouvernement britannique.

Cette mesure fait l'actualité depuis le «pardon» officiel posthume accordé en 2013 au mathématicien homosexuel Alan Turing qui s'est suicidé en 1954 après avoir été condamné suite à sa relation avec un jeune homme de 19 ans.

Sa famille se bat pour le même pardon soit étendu à 49 000 autres hommes condamnés avant 1967. Ce combat est soutenu par l'acteur Benedict Cumberbatch qui a interprété le rôle de Turing au cinéma.

Le parti conservateur avait inscrit cette mesure dans son programme en 2015 et l'opposition travailliste la soutient.

En 2013, le gouvernement travailliste de Gordon Brown s'était contenté d'«excuses» auprès de la famille d'Alan Turing.