Histoire et identité

Queer identities and politics in Germany A history, 1880-1945

Benoit Migneault
Commentaires
Histoire et identité

La fin du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle ont connu des changements radicaux, en Allemagne, au regard des questions liées à l’homosexualité ou même, de manière plus générale à l’orientation sexuelle et l’identité de genre.


Queer identitiesIl est toujours étonnant de se rappeler que c’est pendant cette période, souvent uniquement associée à la stigmatisation, qu’on assiste à une floraison spectaculaire de la communauté gaie et lesbienne, à la naissance de nombreux groupes organisés et à l’émergence de nombreux magazines, commerces et bars s’adressant spécifiquement à cette clientèle (dans les années 1920, on compte cent bars gais et 50 bars lesbiens à Berlin seulement) : un phénomène inexistant ailleurs dans le monde. De même, de nombreux psychanalystes et sexologues scrutent cette même communauté afin de l’étudier et la comprendre.
 
Bien évidemment, cette croissance étonnante se conclut par une vague de persécution massive dont l’aboutissement pour plusieurs se trouve dans des camps de concentration. Il est cependant étonnant de constater cet écart vertigineux entre les mouvements du balancier social germanique : de l’extrême tolérance à l’intolérance la plus féroce.
 
Clayton J. Whisnant nous convie au cœur de cette émergence du mouvement identitaire gai, dans la tourmente d’une Allemagne qui se dirige inexorablement vers un cul-de-sac social. Par la même occasion, il remet en question certains a priori quant à l’influence du regard scientifique de l’époque qui s’est posé sur la communauté LGBT : progrès social ou contribution à un phénomène de persécution ?
 
L’auteur s’intéresse, par ailleurs, à l’impact que cette riche émergence culturelle, sociale, artistique et scientifique a eu sur l’éclosion et le développement des communautés LGBT à travers l’Amérique et à travers le monde au sortir de la Seconde Guerre mondiale.
 
Une recherche colossale qui s’incarne dans un texte fluide, bien structuré, qui ne se perd pas dans des circonlocutions verbeuses, mais au contraire, demeure toujours très accessible. Sans aucun doute, un ouvrage incontournable pour quiconque s’intéresse à l’histoire. 
 
Queer identities and politics in Germany :
A history, 1880-1945 / Clayton J. Whisnant.
New York : Harrington Park Press, 2016. 348p.