Petit écran

À la TÉLÉ cet Automne 2016

Luc-Alexandre Perron
Commentaires
looking 2016

Bonjour chers amis lecteurs. Les nouvelles séries télé d’automne ont débuté à la fin août ou en septembre. Voici un petit survol pour programmer vos soirées qui deviennent plus fraîches au fur et à mesure que l’hiver approche. J’en ai choisi  pour vraiment tous les goûts ce mois-ci de l’Histoire, de la science-fiction, du drame, du documentaire..

La reine

La Reine. (version française de Reign). Nous en sommes à la troisième saison de cette somptueuse série. Durant la deuxième saison, on a abordé la question de l’homosexualité des nobles de l’époque, évoquant les mariages forcés entre des dames nobles et des gentilshommes qui n’avaient aucun intérêt pour leurs épouses. On a aussi eu droit à une scène intime entre un cardinal envoyé du Vatican et son amant, un prêtre.  La série reprend au moment où la deuxième saison s’était terminée. Marie, reine d’Écosse doit se battre pour conserver son trône alors que la menace protestante bat son plein. Si elle se proclame reine d’Angleterre, sa cousine Élizabeth, une protestante et reine d’Angleterre lui déclarera la guerre. Nous savons tous comment l’histoire va se terminer, car Marie était l’héritière directe d’Élizabeth, puisque celle-ci n’a jamais eu d’enfant. Marie passera ses dernières années au cachot jusqu’à ce qu’Élizabeth la fasse décapiter pour trahison. Pour le moment, la série demeure légère avec de magnifiques décors et costumes. Les acteurs sont tous beaux et on réalise qu’on est accros à la série sans s’en être rendu compte. Pour cette troisième saison, quelques nouveaux personnages vont faire leur entrée. D’abord Elizabeth Tudor, reine d’Angleterre, Marie de Guise, régente d’Écosse et mère de Marie d’Écosse et finalement Henri de Valois, le plus jeune des frères du roi de France, François II. Henri deviendra plus tard, le roi Henri III, un homosexuel dont tout le monde dans le pays  connaîtra les nombreux amants dont il saura s’entourer. Mais ceci ne sera visionné que durant la quatrième saison, déjà en préparation. Pas aussi ouvertement sexuelle  que la série The Tudors, la série comporte quand même un contenu sexué intéressant. Pour les amateurs d’Histoire, vous serez servis.
 
HBO va présenter en reprise cet automne, la finale de la série Looking. Déjà présenté en première en juillet dernier, «Looking le film» sera de nouveau disponible sur les ondes du réseau câblé. Puisque la série a été annulée après seulement deux saisons, on a produit un téléfilm pour boucler la boucle concernant trois amis gais qui vivent à San Francisco. Autant j’ai trouvé la deuxième saison géniale (on avait abordé des questions comme la sérodiscordance chez les couples homosexuels), autant la finale m’a déçu. Voyez par vous-mêmes, on a tenté de clore trop de sujets en 90 minutes. Certaines scènes m’ont carrément semblé bâclées. Dommage. À voir quand même pour les fans de la série. 
 
À quand la prochaine série gaie? Depuis Will & Grace,  Queer as Folk et The L-Word, on a eu Glee et c’est à peu près tout. (Je ne mentionne The New Normal qu’au passage car ce n’était pas super bon).  Pourtant ces séries ont bien fonctionné et ont reçu de très bonnes cotes d’écoute. Il y a donc un public et un marché pour les émissions à thématiques LGBT. Espérons que Showtime ou HBO auront quelque chose en réserve pour nous 11,22,63sous peu.
 
11.22.63. En version française, Prise 2 nous présente une adaptation d’un texte de Stephen King alors qu’un homme doit retourner dans le temps pour empêcher l’assassinat du président des États-Unis, John F. Kennedy à Dallas, au Texas, le 22 novembre 1963 et ainsi modifier la ligne temporelle qui en découlera. Que serait-il passé si le président Kennedy n’était pas mort à Dallas? James Franco tient le rôle principal. Comme toujours, il est sexuellement ambigu. Une excellente série dont je n’ai vu que quelques épisodes mais c’est vraiment prenant comme série. Je vous la recommande! Cet automne à Prise 2.
 
La reineStar Trek : Discovery. Oui, je sais vous devrez attendre janvier pour visionner cette nouvelle mouture de l’univers de Star Trek mais on nous a promis plus de thématiques LGBT pour la série. Alors j’avais vraiment le goût de vous en parler tout de suite. D’ailleurs, dans le plus récent film de la série, on a appris que Sulu est gai, en couple et parent d’un enfant. Un pas de géant pour les films de science-fiction. On peut donc s’attendre à quelque chose de plus élaboré pour la série télé qui peut toujours prendre un peu plus de risques que les films dits pour grand public. D’ailleurs CBS a mentionné l’acronyme LGBTQ lors de sa première présentation de la saison 2016-2017. L’histoire va se passer dix ans avant les aventures de Kirk, Spock et McCoy. Donc, avant le Star Trek d’origine. On pourra voir les origines de Starfleet. CBS mise gros sur ce projet d’envergure et on nous promet toute une série d’aventures spatiales. On aura  encore la chance d’en discuter mais je tenais à attirer votre attention sur cette série. On sait aussi à cause des fuites que le personnage d’Amanda Grayson sera présent dans la série. Pour ceux qui ne la connaissent pas, il s’agit de la mère humaine de Spock, épouse de Sarek, l’ambassadeur vulcain sur la Terre. Les fans de science-fiction auront tout un plaisir à découvrir ces nouveaux personnages humains ou extraterrestres.
 
Law & Order : SVU. De retour depuis le 21 septembre, cette série policière bat tous les records des cotes d’écoute. Chaque saison nous amène de nouvelles victimes de crimes de nature sexuelle et l’équipe des crimes s’acharne à trouver les coupables et les punir. Les thèmes LBGT sont abordés régulièrement et pratiquement toujours de manière extrêmement positive. On ne peut rien reprocher à cette télésérie qui sait nous surprendre, nous toucher et nous éduquer même parfois. Inutile de vous dire par contre que je m’ennuie du sexy Christopher Meloni qui a interprété pendant plus de dix saisons l’enquêteur Elliot Stabler. Si vous n’avez jamais écouté cette série, les anciennes saisons passent en rafale en anglais sur la chaîne C+I (638 sur le lecteur de Bell) ou en version française sur Séries+. Je vous les recommandent fortement.
 
Conviction. Issue d’une famille présidentielle, une jeune avocate est appelée, malgré elle (elle est victime d’un genre de chantage) à diriger une équipe qui étudie des dossiers où les gens ont probablement été condamnés à la prison pour de faux motifs ou de mauvaises  preuves. C’est punché comme série! Vous allez aimer ça. Dès le 3 octobre.
 
Unité 9Il va sans dire qu’Unité 9 est un incontournable à la télévision québécoise mais je commence à trouver qu’on étire un peu la sauce. Je crois qu’on devrait faire de cette saison, la dernière. 
Disons qu’on a fait le tour du jardin. On a eu droit à de grands moments au cours des saisons et des jeux d’actrices québécoises sans égal. Malheureusement, l’histoire émouvante de Marie Lamontagne se perd parmi les nombreuses intrigues qui marquent la série. En fait, on ne sait plus trop où on s’en va. On a voulu mettre en scène trop de personnages, alors les intrigues sont nécessairement dissipées. Et, avouons-le, pour une prison de femmes, les histoires lesbiennes sont assez limitées. On a eu Jeanne et l’IPL, qui étaient très sexys. Et les aventures de Shandy, qui est plus nymphomane que lesbienne. Pour la saison finale, une histoire d’amour derrière les barreaux s’avérerait une grande célébration de l’amour entre femmes qui peut émerger de n’importe où. Sans parler du directeur de la prison qui est gai mais dont on n’a jamais traité de sa vie, sauf deux petites scènes où on le voyait avec son copain, ce qui avait amené Agathe à découvrir son secret. Malheureusement, Agathe a été tuée par une prisonnière l’an dernier.
 

gaycation

Gaycation. Le titre est une contraction de «gay» et de «vacation» (vacances). Nous en sommes à la saison 2 depuis septembre. Ellen Paige, actrice ouvertement lesbienne et son meilleur ami gai, Ian Daniel, voyagent autour du monde pour découvrir les diverses cultures LGBT qui peuplent notre planète. Un véritable documentaire sur la vie gaie autour du monde. En septembre, il y a eu un spécial sur la ville d’Orlando en mémoire des 49 victimes, assassinées dans un bar gai de la ville. Cette saison, on retrouvera le duo dynamique en Ukraine, pays encore teinté de la mentalité homophobe communiste de l’ancienne URSS, en Géorgie et en Inde. L’Inde est un pays complexe. Les bouddhistes qui y vivent ne condamnent pas l’homosexualité en tant que telle. Pour les Hindous, c’est une autre histoire et pour les Sikhs c’est aussi différent. Chaque groupe religieux aborde la question de la sexualité à sa propre manière.. Du côté des chrétiens, on peut ressentir la mentalité des colons britanniques et leur legs homophobe. L’homosexualité a été abordée par la Cour Suprême du pays et les résultats n’ont pas été favorables à notre communauté. Mais il y a du progrès et le mouvement LGBT est bien organisé dans la plus grande démocratie au monde (en termes de population). À suivre pour découvrir les multiples facettes du monde gai international.
 
Voilà, ceci complète la chronique télé pour ce mois-ci. Je vous reviens avec d’autres suggestions le mois prochain. Bon visionnement!